La Havane "la Movida caraïbe"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Située tout à l’ouest de la plus grande ile de l’arc caraïbe, il y a de très fortes chances que votre séjour à Cuba ne débute ou ne s’achève à La Havane. Aucun superlatif ne s’applique vraiment à cette belle capitale de 2 millions et demi d’habitant sur les onze millions que compte Cuba. La perle des Caraïbes ou le Paris des grandes Antilles est un pari sur l’avenir en passe d’être perdu ou .... gagné.
Née sous les meilleurs auspices, l’actuelle capitale de Cuba a été bâtie à l’origine de manière cossue, dans le seul but de mettre l’or des Amériques espagnoles à l’abri des convoitises. Qu’il s’agisse de l’or des Incas comme celui des Aztèques. En effet ses murailles et ses forts ne font que renforcer les défenses d’une baie quasi indécelable. Une baie qu’une lourde chaine tendue chaque soir, barrait le goulet d’entrée et la protégeait des incursions ennemies. L’or transporté par galions depuis Carthagène en Colombie – l’or des Incas- ou depuis Veracruz au Mexique – l’or des aztèques, convergeaient vers ce coffre-fort avant qu’il emprunte d’autres galions pour voguer de conserve vers la « madre patria » - la mère patrie comme on désigne affectueusement l’Espagne à Cuba. Les magnifiques édifices que l’on peut admirer dans la vielle Havane (Habana vieja) datent de cette époque. Ils en font l’ensemble architectural colonial espagnol le plus vaste et le plus homogène au monde. Le but d’un voyage à lui seul.
Avant de détailler la visite de l’envoûtante vieille Havane, soulignons que le quartier historique n’est que l’un des 5 dont nous recommanderons ici la visite. Les quatre autres sont Habana Centro, Vedado, Miramar et l’outre Baie (Casablanca et Regla). Notre ligne de conduite sera le Malecon, ce trait qui souligne la beauté de tous les quartiers de La Havane et qui pourrait en être la signature.


CENTRO


La visite de Habana Centro, injustement ignoré, peut facilement s’effectuer à pied depuis le Parque Central. Le parc central est considéré comme l’un des deux centres névralgiques de cette capitale. Parcourir Habana Centro c’est prendre un bain de foule et de magnifiques photos sur fond d’immeubles dégradés construits au début du siècle dernier. Mais quelles photos et quel bonheur de pouvoir se mêler à cette foule pauvre et bon enfant. Une joie de vivre communicative qui relativise nos propres maux. Dès votre arrivée demander à votre hôte de vous expliquer comment se déplacer dans l’une de ces vieilles voitures américaines qui quadrillent la ville pour un petit billet de 10 pesos cubains (ou 50 centimes de CUC) par personne.

18 La Havane Centro


Essayons d’effectuer ce parcours à pied en enchaînant les 4 musts de Centro : le Boulevard, c’est le mot français qui désigne les rues commerçantes piétonnes de chaque ville cubaine ! A La Havane, le boulevard c’est la calle San Rafael. Elle commence entre le Grand Théâtre Alicia Alonzo et l’hôtel Inglaterra pour se terminer rue Italia que les cubains appellent plus volontiers Galiano. Galiano est un autre must avec son théâtre en style Art Déco de las Americas (avec un S final). A Cuba plus qu’ailleurs, dans le monde, on met un point d’honneur à relativiser l’hégémonique « Amérique » et rappeler la grandeur des Amériques. Profiter de cette ballade pour acheter un billet d’entrée à l’une des 3 salles de spectacles qui vous feront revenir à Centro le soir. Pour un opéra, un concert, un ballet au Grand Théâtre. Un excellent spectacle de flamenco ou de boléro dans une salle confidentielle logée dans les sous-sols du Grand Théâtre. Mais entrée se situe sur le boulevard. Pour de la musique cubaine contemporaine ou de la salsa au théâtre de las Americas de Galiano.
Un petit effort pour gagner à pied le 418 Concordia au niveau de Gervasio vous serez au pied du Paladar Guarida (voir Paladar dans notre premier article sur Cuba) le restaurant privé le plus renommé de La Havane depuis qu’y fut tourné le fameux film « Fraise et Chocolat ».Attention, les prix pratiqués sont assez élevés.

18 Resto Palabar Guarija

18 Resto Palabar Guarija Plat 1

D’autres établissement très tendance ont ouvert leurs portes depuis, dont « Fresa y chocolate » justement, et un autre monté par Mathieu le français cubanisé qui avait ouvert avec un succès international, le restaurant Sia Kara derrière le Capitole, s’apprête à récidiver ici. Selon la rumeur locale c’est ce coin de Centro qui devrait devenir le vrai centre de la movida havanaise ... Notre troisième must. Tenez-nous informés.
Le quatrième must vous oblige à pousser en bici-taxi (vélo taxi) si vous êtes fatigués. Négocier le prix. Jusqu’à calle Hospital 2 CUC de bici ou 10-15 mn à pied suffisent. Là dans ce haut lieu de la religion yoruba omni présente à Cuba, vous trouverez une étrange frénésie artistique et ce qu’on appellerait en occident un quartier alternatif et solidaire avec ses étranges fresques murales, son mobilier urbain bricolé et les cages des gallinacées vouées aux sacrifices. Attention à vos poches et considérez avec un égal frisson, les prix prohibitifs des boissons et des bondieuseries ... Beaucoup plus abordable et sans artifices, aller à 2 pas vers la calle San Francisco au marché couvert, authentique et convivial où abondent de vrais fruits et légumes bio. De là, regagner le Parque Central. Les courageux emprunteront à pied le Malecon puis le Prado, les autres se positionneront au bord de San Lazaro et crieront Capitolio aux chauffeurs des belles américaines. Il n’est pas nécessaire de parler davantage surtout pour demander le prix. Comme les habitués vous vous contenterez de laisser au chauffeur un billet de 10 pesos cubains (et surtout pas 10 CUC) lorsque vous arriverez à destination.


VEDADO


Vedado signifie interdit. Il était en effet interdit au début du 19 e siècle de bâtir sur cette colline couverte de végétation. Comme il était interdit de dégrader la palmeraie de Marrakech pour y construire hôtels particuliers ou hôtels de tourisme ! Mais comme à Marrakech ces bonnes résolutions n’ont pas su résister aux pressions des lobbys du bâtiment.
Pour visiter Vedado depuis le Parque Central nous vous suggérons de solliciter un de ces chauffeurs de belles américaines en vous plaçant devant l’hôtel Telegrafo, en criant « Copélia ».

18 La Havane Hotel Telegrafo

Pour un billet de 10 pesos cubains par personne vous traverserez Centro et grimperez la colline afin de gagner l’autre centre névralgique de La Havane. Il s’agit de l’intersection de la calle L avec la calle 23 qui bien sûr est connue sous un autre nom : la Rampa. Arrivé à ce point remarquable, la ville offre un autre visage. L’urbanisation des lieux s’est effectuée en damiers et elle laisse une large place aux parcs et jardins ainsi qu’aux somptueux hôtels particuliers noyés dans la végétation. Quand on est devenu accro de cette ville, comme le signataire de cette chronique c’est là dans le Vedado que l’on préfère poser ses valises et laisser les visiteurs novices suer dans les rues étouffantes ou dans une de ces chambres d’hôtes souvent sans ouvertures de Habana Vieja.
Que voir dans le Vedado ? Puisque vous êtes devant Copélia « le temple de la glace » allez donc y consommer une crème glacée. Rien à voir cependant avec Bertillon ou la place Navone à Rome, l’expérience vaut surtout pour les contacts avec les cubain(e)s. Remontez la calle 23 pour rêver devant la magnifique architecture des demeures de la calle G autrement appelée l’avenue des Présidents. Il s’agit des présidents qui ont marqué les Amériques. Beaucoup de statues, de bancs au milieu des arbres et des fleurs ainsi que beaucoup d’édifices somptueux.

Si vous souhaitez renouveler ce type de promenade bucolique, dirigez-vous vers le Paseo. Il est situé à l’ouest de là pour parcourir, parallèle aux calles A et 2 et perpendiculaire à la calle 23, la distance de 7 blocs. Entre ces deux axes vous pourrez apprécier l’atmosphère raffinée d’une de ces somptueuses demeures autrefois habitées par de riches familles coloniales ou US. C’est maintenant le musée des arts décoratifs.

18 La Havane Carte Museo Artes Decorativas


Pour ceux qui maitrisent un peu l’espagnol, signalons que le Vedado est le quartier des cinémas comme le Yara ou le Chaplin. Lors de la semaine du film francophone qui connait un très grand succès, les films sont bien sûr diffusés dans la langue de cette chronique. Vedado, particulièrement sur l’avenue appelée Línea. C’est le lieu où se concentrent les théâtres souvent d’avant-garde. Le Bertolt Brecht qui s’est illustré au milieu de 2015 lorsque pour des raisons obscures qui se sont éclaircies peu après a été montée une comédie musicale de Broadway. C’est par la culture que s’est amorcé le rapprochement entre les Etats Unis d’Obama et Cuba de Raul Castro. Programmation intéressante également dans les salles du Mella, Trianon, Raquel Revuelta, la Casona ainsi que Hubert de Blanck, Guiñol et El Sotano. Donc autant d’occasions pour revenir dans ce quartier la nuit.
Si tel est le cas revenez à Vedado pour voir et être vu sur la Rampa entre le sélect hôtel Habana Libre et le Malecon. Cette portion de la calle 23 est de nuit le segment le plus étrange et le plus extravagant de La Havane. Nous ne vous en disons pas plus pour que la surprise soit totale. Vous pouvez terminer en prenant un verre face à l’océan, au bar ou dans les jardins du monumental et luxueux hôtel Nacional. Il se termine par une cascade face au Malecon.

18 La Havane La Rampa


MIRAMAR


Miramar c’est le quartier résidentiel ! L’aire où se trouvent les ambassades, les sièges des compagnies aériennes, les résidences et les centres commerciaux exclusifs. Des bougainvilliers à profusion, des palmiers bien sûr, dont le fameux palmier royal qui est l’emblème de Cuba, des parcs et des jardins. Trop vaste pour parcourir Miramar à pied. Négocier avec un chauffeur de taxi jaune le trajet dans Miramar qui vous permettra d’en voir la quintessence : la « quinta » (la 5e avenue) siège de l’Ambassade et du Consulat de France. Tout n’y étant que le luxe, calme et volupté nous ne vous donnerons aucun autre conseil. Si ce n’est d’aller dîner ou déjeuner au Cocinero près du centre de Arte cubano Calle . Calle 26, Vedado | entre Calle 11 et 13 Tél:+53 7 8322355 (Réserver avant c’est le lieu à la mode).

Le site est une ancienne fabrique d huile d'olive transformée en restaurant. Il faut monter l'escalier situé dans la cheminé pour accéder au salon ou à la terrasse.

 18 Resto Cocinero La Havane 2

18 Resto Cocinero La Havane 3

18 Resto Cocinero La Havane Cocktail

Au niveau des tarifs, la bouteille d'eau est facturée 3$. Les prix sont assez élevés pour Cuba. Au niveau de la qualité des plats, il y a quelques belles réalisations mais en général c'est une cuisine simple avec des bons produits.

18 Resto Cocinero La Havane Carte

18 Resto Cocinero La Havane Viande

ULTRA BAYA


Même si peu de guides ne donne de détails, nous ne saurions trop vous recommander une visite de deux sites (Régla et Casablanca) de l’autre côté de la Baie de La Havane. Pour cela rendez vous dans le port à l’embarcadère des vedettes (demander où sont les lanchas ?). Il est à l’intersection de la calle Oficios avec celle du Puerto. Pour les cubains c’est la croisière le meilleur marché du monde. Il vous en coûtera 1 centime de peso cubain (l’aller seulement).

18 La Havane Regla Bateau

Quinze à 20 minutes après vous posez le pied face à l’église Nuestra Señora de Régla qui est un lieu de dévotion yoruba moins frénétique et moins extravagant que le callejon de Hamel dans Centro et aussi moins commercial. Sur fond de raffineries ou de cimenteries appelées à être démolies après le transfert des activités dans le port de Mariel toute cette partie de la baie est promise à un très grand avenir. Mais ces perspectives ne troublent ni la piété des visiteurs, ni la statue de la vierge noire si vénérée à Cuba. Très peu de touristes mais beaucoup de fleurs, de béquilles, jouets d’enfants et de colifichets. Pour goûter l’atmosphère de la province cubaine parcourez la rue principale de Régla et de là grimper sur le Mont Lénine pour embrasser la vue de tout le port industriel.

18 La Havane Regla Rue


De l’autre côté de la baie mais accessible par une autre lancha (ferry) : Casa blanca. C’est un petit village d’où part l’« electrico » ou le « Denshley » premier chemin de fer électrique d’Amérique latine peut vous emmener pour une pincée de pesos jusque à Matanzas.

18 La Havane Casa Blanca Train Gare

18 La Havane Casa Blanca Train wagon 1

18 La Havane Casa Blanca Train wagon

Vous pourrez vous contenter de grimper les marches pour vous rendre jusqu’au pied de la statue du Christ roi surtout pour photographier un panorama sans égal sur La Havane.

18 La Havane Casablanca  Statue Christ roi

A 15 mn à pied de la statue visiter les fortifications de San Carlos de la Cabaña, le terrain d’exercices militaires près duquel Che Guevara avait installé son bureau. A mi-chemin encouragez les efforts d’une communauté écolo alternative et prenez un jus de fruit naturel sur des sièges en rondins de bois sous l’ombre des futaies et les yeux fixés sur Habana Vieja. Chaque soir le traditionnel tir de canon continue de se faire entendre dans tout le centre historique de la vieille ville à 21 :00 précises. Cela donne lieu à une vibrante cérémonie à l’intérieur de la forteresse en uniformes du 18 e siècle. Elle commémore l’heure à laquelle les portails des murailles étaient clos et le moment où était tirée la lourde chaîne qui interdisait l’entrée des navires dans la baie.
http://www.paseosporlahabana.com/la-ceremonia-del-canonazo-la-habana-vieja-la-habana-cuba/


HABANA VIEJA Le Centre historique


Votre retour de Casa blanca en lancha vous permettra d’aborder le casco historico par le Muelle Luz. A signaler quatre points intéressants près du débarcadère :
Le musée du rhum Havana Club gratuit avec dégustation (payante) dans un bar qui date de l’âge d’or de La Havane.
Le musée du cigare logé dans le patio arboré d’une construction baroque proche du palais du marquis de Arcos.
Le marché artisanal le plus vaste de Cuba où vous devriez malgré la pauvreté de l’artisanat local, trouver quelques souvenirs à rapporter. C’est un grand hangar longtemps abandonné où maintenant règne une atmosphère bon enfant. Juste à côté l’ancien hangar où étaient entreposés tabacs et bois précieux qui a repris vie lui aussi sous la forme d’un restaurant. S’installer à l’extérieur à une table à l’ombre face à la baie.
Le musée de l’automobile. Dans un autre hangar. Sur la droite quand on est face au hangar du marché artisanal. Demander aux vendeurs la confirmation de l’accès à ce musée très mal signalé malgré sa richesse.

18 La Havane Musee de Auto 1

18 La Havane Musee de Auto


Le paseo de Paula sur l’avenue de Paula. Historiquement la première promenade des élégances à La Havane.

18 La Havane Paseo de Paula


Avant de vous enfoncer plus profondément repérer sur un plan les 6 places que vous vous efforcerez de relier pour mieux vous imprégner de la vie du peuple cubain (surtout dans les aires en attente de restauration) et de la richesse de l’architecture.
Quatre places dans le quartier restauré :
La Plaza de la Catedral ; la plaza de Armas ; la plaza San Francisco de Asisi et la Plaza Vieja. Cet espace vous donnera une idée de ce à quoi ressemblera La Havane lorsque seront achevés les gigantesques travaux entrepris par le célèbre Eusebio Leal. Officiellement il est l’historien de la ville. Son nom est en fait beaucoup plus connu que le nom du maire de la Havane.
Puis essayer de gagner les deux dernières places. Celle du Cristo et celle du Parque Central. Les quartiers traversés sont restés dans leur jus ce qui ne signifie pas que des trésors architecturaux y soient dissimulés. Comme l’église couvent de Nuestra Señora de Belen, celle de Santa Clara et celle du Cristo sur la place du même nom (en cours de restauration). Se sustenter dans le patio du restaurant Hanoi à l’angle de la place et en chemin pour le Parque Central dont tous les édifices ont tous maintenant été splendidement restaurés : le Capitole, le Grand Théâtre (l’Opéra), les hôtels Inglaterra et le dernier palace ouvert dans la capitale. Allez prendre un pot sur la terrasse de chacun de ces deux derniers établissements pour les points de vue. Le pari est en passe d’être gagné. Bravo Cuba. Chapeau Monsieur Eusebio Leal !
C’est au Parque Central qu’a débuté cet article. Ces vues panoramiques prises depuis le même endroit seront aussi notre conclusion.


Gérald HOSTIER  e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1953 fois Dernière modification le jeudi, 11 janvier 2018 15:02

Éléments similaires (par tag)

Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…