jeudi, 02 juillet 2015 08:41

La Cité de l'Automobile

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Cité de l'Automobile de Mulhouse est le plus grand musée Automobile de France. La fabuleuse collection de Fritz Schlumpf, un passionné de la voiture de luxe, en particulier pour la mythique marque Bugatti, est impressionnante.

15 Cite Automobile CollectionSchlumpf Bugatti 7

 

La Collection Schlumpf

Le Musée National présente environ 400 automobiles dont + 100 Bugattis. Lorsqu'on rentre pour la 1ère fois dans ce temple de l'Automobile, on est en admiration pour la conservation de ce patrimoine national. Le Musée est installé dans une ancienne filature de l'empire des Frères Schlumpf.

Les Frères Hans & Fritz Schlumpf ont fait fortune dans le textile. A partir des années 60, Fritz se passionne pour l'Automobile, en particulier, la voiture rare et d'exception. A cette époque, il constate qu'il y a peu de collectionneur intéressé par ce type de véhicule. Ainsi, il va mandater un réseau de professionnel pour acquérir les voitures d'exception.

Il va privilégier les constructeurs comme Bugatti, De Dion Bouton, Panhard & Levassor, Gordini, Ferrari, Mercedes Daimler, Peugeot, Hispano Suiza, ... au final, sa collection privée va compter 560 véhicules historiques. A cette époque, les voitures de collection ne se vendaient pas chers.

Au 1er choc pétrolier, le textile est touché. Les cours s'effondrent, l'empire des Frères Schlumpf doit procéder à plusieurs vagues de licenciement économique. En 1976, la faillite est déclarée. Pour éviter la vente aux enchères de cette collection historique, l'Etat acquière la totalité de la collection pour environ 6.5 millions €. 422 véhicules sont classés monuments historiques.

Jean Panhard va mobiliser les collectivités territoriales (ville de Mulhouse, département du Haut Rhin, Région Alsace, ... et l'Automobile Club de France) pour créer l'Association du Musée National de l'Automobile. En 1981, l'Etat vend la totalité de la collection pour 7 millions € à cette Association.

Aujourd'hui, le Musée présente la plus importante collection de Bugatti au monde mais aussi une présentation de l'évolution technologique et esthétique à travers environ 100 marques.

Par exemple, les ingénieurs français René Panhard et Emile Levassor ont commercialisé en 1894 sa 1ère voiture équipée d'un moteur Daimler à 30 exemplaires.

 

La Panhard & Levassor est équipée d'un moteur Daimler à pétrole.

Au début de l'essor automobile, deux régions françaises se distinguent: Ile de France et la région Lyonnaise. Au début de l'Automobile, les voitures sont directement déclinées par rapport aux chevaux. On parle de style hippomobile.

Puis les constructeurs s'orientent vers une nouvelle forme des carrosseries automobiles mais il sera conserve les termes pour définir les différents types comme le cabriolet, le coupé, la limousine.

Certains constructeurs vont se lancer dans de grandes expéditions pour utiliser les retombées médiatiques pour accroître leurs ventes comme De Dion Bouton avec le modèle Type AW en 1908.

Les constructeurs italiens comme Maserati, Alfa Roméo, vont se lancer dans la construction de roadster dans les années 30.

La sortie de la célèbre Ford T Torpédo en 1908 marque un tournant dans la production automobile. La nouvelle usine américaine de production est organisée autour de la chaîne de production selon les principes de la décomposition des tâches F. Taylor. Cette nouvelle méthode de production va révolutionner l'Automobile mondiale. La standardisation des pièces va permettre la diminution des coûts de production. La forte diminution des coûts de revient va permettre d'abaisser le prix de vente. La démocratisation de la voiture est en marche.

André Citroën va comprendre cette évolution et il va l'introduire dans l'industrie automobile française. Le lancement commercial de la 5 HP en 1923 est une vraie réussite. Elle sera vendue à 80.000 exemplaires en 3 ans.

La première guerre mondiale en Europe a retardé le développement de l'industrie automobile européenne. Cependant, chaque constructeur essaye de lancer un modèle de grande commercialisation comme Peugeot avec le type 201 M berline de 1937.

Le constructeur italien Alfa Roméo a chargé Pininfarina de lui dessiner un cabriolet pour son modèle Type 8 C qui est commercialisé en 1936.

Ce qui est aussi remarquable, c'est le cadre. Le visiteur est plongé à la belle époque à travers les 500 candélabres.

On retrouve la mythique 11 Traction avant de 1934 de Citroën qui devance la 2 CV.

L'étonnante modèle "La Baleine" est conçu par Paul Arzens, designer sur le châssis de la Buick Standard pour lui-même en 1938.

Il est présenté aux visiteurs l'évolution technologique et aérodynamique des voitures à travers les modèles populaires françaises comme la Dauphine, la R 16, la 204.

Quelques ingénieurs vont travailler sur l'allégement du poids de la voiture avec l'introduction d'un alliage d'aluminium en carrosserie et sur l'abaissement du niveau de la consommation d’essence à travers des travaux sur le coefficient aérodynamique (CX). Chez le constructeur Panhard & Levassor, l'ingénieur L. Bionier va imaginer le modèle Type Dynavia coach en 1948.

 Le modèle exposé est la Mercedes Type 300 SL Coupé de 1955. Elle est dérivée de la GT qui a couru aux 24 heures du Mans en 1952. Un concessionnaire américain a demandé à Mercedes de produire 1000 exemplaires pour les États-Unis, il en a vendu + 900 exemplaires !!! Ce bolide dépassait les 200 km/h.

 Dans le monde de la compétition automobile, le nom d'Alpine est une  légende. Le jeune normand Jean Rédélé qui a fait ses études à HEC devient concessionnaire de la marque Renault. En parallèle, il se lance dans la compétition sur une 4 CV. En 1955, il crée Les Automobiles Alpines à Dieppe (76). En 1962, il lance son modèle culte l'Alpine A110 équipé d'un moteur de 1150 cm3.

Aujourd'hui, on reparle de la technologique électrique pour remplacer le moteur à explosion. Cependant, en 1899 à Achères en région parisienne, le modèle "La Jamais Contente" de la Compagnie Générale Belge des Transports Automobiles a été la 1ère voiture au monde à franchir la vitesse symbolique de 100 km/h. Cette voiture électrique était équipée de 2 moteurs d'une puissance de 68 Ch. L'ingénieur en électricité et pilote, Camille Jenatzy va concevoir ce prototype en forme d'obus avec une carrosserie en alliage d'aluminium.

Il est installé ici et là des vidéos pour expliquer l'Histoire de l'Automobile.

m

Bugatti

Fritz Schlumpf a été conquis par le roadster Bugatti Type 35 B de 1928. Le constructeur alsacien Ettore Bugatti est installé à Molsheim. Il se lance dans la compétition automobile avec ses légendaires  Type 13, ....type 35. La mythique 35 a remporté 2.000 victoires en compétition automobile de 1925 à 1934.

Jean Bugatti va dessiner des carrosseries de rêve comme la célèbre Type 41 appelée "Royale". Son père développera un moteur de 12.763 cm3 de cylindrée de 300 CV. Aucune des 6 exemplaires produits n'a été vendu !!!

La série des types 50 est reconnue comme étant d'une grande élégance. Le modèle type 57 a été produit à presque 700 exemplaires.

Ettore Bugatti a sorti une ligne complète de roadster pour une clientèle aisée.

La Bugatti Type 57 coach de 1937 est équipée d'un pare-brise sans montant.

A+

La Compétition

La compétition automobile est née en France avec la course Paris - Bordeaux - Paris en 1895. Les principaux pays industriels se lancent dans l'aventure en créant des parcours entre des villes. L'Automobile Club de France lance le 1er Grand prix de de France au Mans sur un parcours d'environ 100 km en 1906. Au niveau de la sécurité routière, il est décidé de faire courir les voitures sur des circuits fermés pour les grands prix.

La 1ère édition des 24 Heures du Mans se déroule en 1923, c'est une course d'endurance pour les prototypes et les versions GT. En 1929, il est organisé le Grand prix de Monaco.

On est admiratif devant le travail nécessaire pour rassembler ces bijoux de technologie mécanique.

La mise en scène est intelligente. On plonge l'amateur de sports mécaniques dans l'ambiance du départ d'un grand prix. Il y a aussi les sons ....

On retrouve les voitures mythiques de la course automobile. On revient en arrière avec les Bugatti Type 37, Simca Gordini, Alfa Roméo, ..

La course automobile a été utilisée dans la publicité pour vanter les prouesses techniques de la marque. On mentionne les performances et la fiabilité. Chaque constructeur innove en intégrant des nouveaux éléments comme les freins hydrauliques chez Bugatti.

Il y a quelques simulateurs à la disposition du public pour tester ses réflexes de pilotage.

A+

Autodrome

La Cité de l'Automobile propose un spectacle autour de l'Histoire de l'Automobile. Les tableaux nous proposent de redécouvrir les véhicules clés qui ont marqués le développement technologique de l'Automobile.

On nous rappelle que tout à commencer par le 2 roues !!!

15 Cite Automobile Autodrome 1

On voit surgir un véritable ancêtre. Le public est conquis de voir rouler ce véhicule sur la piste.

15 Cite Automobile Autodrome

15 Cite Automobile Autodrome 2

On est étonné de voir ces véhicules roulés sans trop de caprice. Les noms de Citroën, Ford, Simca, .... sont évoqués.

15 Cite Automobile Autodrome Citroen

La mythique Ford T roule comme une horloge. Son conducteur la pousse un peu sur le petit circuit, elle va à une bonne allure.

15 Cite Automobile Autodrome Ford T

15 Cite Automobile Autodrome Ford T 1

La Peugeot rentre en piste .....

15 Cite Automobile Autodrome Peugeot

La mythique Traction Avant fait plusieurs tours de piste pour que le public puisse apprécier ses qualités techniques de routière.

15 Cite Automobile Autodrome Citroen Traction

La Jeep fait une entrée remarquée. Le commentaire rappelle son heure de gloire.

15 Cite Automobile Autodrome Jeep Traction

Le public attend avec impatience la suite du défilé.

15 Cite Automobile Autodrome 2 CV 4CV

15 Cite Automobile Autodrome Panhard

15 Cite Automobile Autodrome RR

15 Cite Automobile Autodrome Simca Chambord

15 Cite Automobile Autodrome VW Cok

A la fin du spectacle, il y a un regroupement de toutes les belles, on apprécie ce moment.

15 Cite Automobile Autodrome Fin

Un petit conseil, il faut tenir compte du soleil pour se positionner.

Pratique

CITE DE L'AUTOMOBILE

15 rue de l’épée 68 100 Mulhouse

Tél. : 03 89 33 23 23 e-mail:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires:

Horaires: Le Musée est ouvert tous les jours (à l’exception du 25 décembre)
Du 5 novembre 2018 au 6 janvier : de 10h à 17h
Du 7 janvier au 8 février : semaine de 13h à 17h / week-ends de 10h à 17h
Du 9 février au 5 avril : de 10h à 17h
Du 6 avril au 3 novembre : de 10h à 18h
Du 4 novembre au 5 janvier 2020 : de 10h à 17h

En bus : ligne 10 "Austerlitz", arrêt "Musée de l’Automobile".
En voiture : autoroutes A35 et A36, sortie Mulhouse Centre. Entrée au 15 rue de l’épée. La Cité de l'Automobile dispose d'un vaste parking payant.
En tramway : ligne 1, arrêt "Musée de l’Auto".

15 Cite Automobile Entree

Tarifs: Visite de la Cité de l’Automobile + Spectacle « En piste ! »
Tarif valable tous les week-ends et jours fériés d'avril à septembre
Plein tarif : 16 € adulte Tarif réduit : 12,50 € enfant: 11,50 €

Visite de la Cité de l’Automobile
Plein tarif : 14 € adulte 11 € Etudiant 10 € Jeune (de 7 à 25 ans)

Offre famille : 2 adultes + 2 enfants (7 à 25 ans) 42 €

Les enfants 7 à 17 ans, les étudiants, les porteurs du Pass Education, les titulaires d'une carte d'invalidité et les demandeurs d’emploi bénéficient du tarif réduit (sur présentation d’un justificatif). Les enfants de moins de 7 ans et les journalistes entrent gratuitement au Musée (sur présentation d’un justificatif).

Lu 3690 fois Dernière modification le lundi, 18 février 2019 19:32
Plus dans cette catégorie : « Les Hospices de Beaune Sagrada Familia »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…