Lyon Fête des Lumières Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Chaque année, le 8 décembre est la grande Fête des Lyonnais. La population participe à ce moment privilégié de la vie lyonnaise en mettant aux fenêtres les bougies .... la ville s'illumine. L'édition 2015  a été annulée, il y a eu seulement un appel aux lyonnais pour le mardi 8 décembre. L'édition 2019 se tient du jeudi 5 décembre au dimanche 8 décembre. Les thématiques sont développées autour des différents parcours.

19 Fete Lumieres Les Parcours

Exemple, le parcours orange  est axé sur la presqu'île.

19 Fete Lumieres Parcours Jaune

Fête des Lumières

Rappel historique de l'évolution de la Fête des Lumières

En 2004, l'orientation artistique a été fortement contestée par les Lyonnais. L'âme des Lyonnais n'était pas visible à travers l'orientation choisie ..... En 2005, la nouvelle édition est revenue à la tradition lyonnaise ... c'est à dire à une Fête populaire.

Le point central des animations était la mise en scène de l'illumination de la colline de Fourvière à partir des bords de la Saône. Un spectacle d'une grande qualité et très apprécié par le public.

Devant l'Hôtel de Ville, sur la place de la Comédie, un public nombreux arpentait la rue de la République vers la place Bellecour, puis vers la place Carnot pour le marché de Noël.

La place des Terreaux est l'un des hauts lieux de la vie lyonnaise. Chaque heure, un spectacle féerique transportait le public vers un monde imaginaire ... où les enfants étaient émerveillés. Dommage que l'évacuation du public pour sortir de la place a posé un problème ..... L'édition 2005 a attiré + 3 millions de visiteurs, une belle réussite artistique. Cette édition restera dans les mémoires lyonnaises comme un renouveau à cette fête populaire ancestrale.

Les lyonnais ont communié à travers l'édition 2005, une réussite artistique malgré quelques pannes matérielles ...

L'édition 2006 de la Fête des Lumières était très attendue des Lyonnais et des touristes étrangers. On parlait de 4 millions de visiteurs sur 4 jours ... Au niveau des sites et des animations, l'Hôtel de Ville est exceptionnellement ouvert au public par sa traversée ... le thème fort de l'édition 2006, inviter les personnes à la promenade et à la contemplation .
Une tempête a soufflé le jeudi et le vendredi avec des fortes pluies .... une partie des illuminations a été arrachée .... il a fallu reconstituer le samedi certains sites mais d'autre ont du être abandonné. Par exemple, le ruban de 8 km sur les pente de la Croix Rousse a été détruit, il a été refait pour symboliser les étapes d'un ver à soie aux pays des Canuts.

La presqu'île recevait 10 oeuvres installées à l'Opéra, place des Célestins, la place des Terreaux, .... l'église Saint Nizier

Sur la place Bellecour, la grande roue était illuminée .... En remontant la rue piétonne de La République, les décorations dans les arbres scintillent ....

Les touristes ont apprécié la grève des transports publics le samedi alors que le centre-ville était interdit aux voitures !!!
On arrive vers l'Opéra et l'Hôtel de ville .. Sur la place, un public nombreux prend plaisir à contempler les jeux de lumière projetés sur les façades ...

Voici l'Opéra en face de l'Hôtel de Ville de Lyon.

On remonte vers la place des Terreaux, un haut de la vie des Lyonnais. Des jeux de lumière étaient projetés sur les 15 ballons de 4 mètres de diamètre dans une ambiance sonore .....

A travers les ruelles, on se dirige vers l'une des attractions phares de cette édition, la Place des Célestins où un parterre de fleurs avec des gyrophares roses devait créer une ambiance ... un vrai flop ... par contre le spectacle de 12 mn où des images étaient projetées sur un écran d'eau et sur la façade du théâtre avec des senteurs de Jasmin, et des insectes surgissent sur une musique de Mozart .... était un moment surprenant

Il est temps de rejoindre les quais de Saône, la foule est assez compacte mais on prend son temps et on arrive par les ruelles vers les quais.

On se dirige vers l'église Saint Nizier, c'est la 1ère fois que la Saône est illuminée ... les ponts, la passerelle du Palais de Justice ... étaient parés de guirlandes lumineuses, le spectacle est grandiose .....

Vous traversez vers le quartier du Vieux Lyon, ... des jeux de lumières animent la façade sur la place .... Une quarantaine d'oeuvres artistiques étaient réparties sur toutes les arrondissements de Lyon comme dans le 1er avec le Labyrinthe de lumière de 1.200 lumignons ...

Le froid arrive à Lyon, ... En synthèse, l'édition 2006 n'a pas été une Fête Populaire, l'âme des Lyonnais n'était pas présente .... des moyens importants mais une grosse erreur de ciblage artistique. La programmation est retombée dans le travers de l'édition de 2004, elle est déconnectée de la vie des Lyonnais.

 

Edition 2007

L'édition 2007, on annonçait un grand millésime car les élus souhaitaient marquer les citoyens avant les échéances électorales de 2008. La douceur était annoncée avec de la pluie samedi et dimanche. Les syndicats des TCL (transport en commun : métro, bus, tram, ..) annonçaient la traditionnelle grève du 8 décembre, depuis l'initiative de cette grève, les salariés ont obtenu une hausse pour cette période festive de 30 % pour le 8 décembre !!! En 2007, il est demandé une prime de 300 € et des récupérations en temps, ...

L'objectif annoncé, faire venir 4 millions de personnes à la fête des Lumières. Il était demandé aux touristes de garer dans les parcs relais les voitures et d'emprunter les transports collectifs pour descendre dans le centre ville pour découvrir les 70 animations lumineuses. Le 8 décembre à partir de 16h, le réseau des TCL est gratuit et les métros devraient fonctionner toute la nuit.

Le budget 2007, 1,8 million € financé à 40 % par des sociétés privées.

Le point central des animations était la mise en scène de l'illumination de Fourvière et des bords de la Saône. Un spectacle est apprécié par le public. Il est prévu un éclairage en contre-jour.

Vers 16h, la foule commence à être de plus en plus importante dans les rues.

La place des Terreaux est l'un des hauts lieux de la vie lyonnaise. L'édition 2007 n'a pas vraiment mis en avant la place des Terreaux. L'idée des organisateurs étaient de limiter le temps de chaque animation pour que les foules puissent toujours être en mouvement. Ainsi, la fluidité est le maître mot de l'édition 2007.

La "sphère de Lumière" de Jean Marie Leriche de 4 m de diamètre est composée de 360 facettes, en théorie, elle est censée renvoyer la lumière sur toutes les façades de la place, en réalité une pauvre animation.

En pratique, une grande déception pour le public. La sphère multicolore était le point central où des faisceaux partaient dans le ciel. Quelques éclairages sur les façades ...

Le public déambule dans les rues entre Perrache et la place de l'Hôtel de ville.

La place de la République accueille "le pendule de Newtone" de Jacques Rival, 5 ballons changent de couleur après s'être entrechoqués ..... les lyonnais apprécient les automates des vitrines du célèbre grand magasin Printemps.

Sur la place Bellecour, la grande roue était illuminée .... Une bulle transparente bleutée est imposante. La bulle de neige de Jacques Rival englobe la statue de Louis XIV.

Au gré des rues, on peut découvrir des animations comme les grappes de raisins accrochées dans les arbres.

Les troncs des arbres sont recouverts de feuilles métalliques qui symbolisent l'Or. Nous sommes derrière la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon.

140 projecteurs éclairent en contre-jour laBasilique de Fourvière. Nous sommes sur le quai de la Saône ... la colline éclairée est déjà un spectacle en soi mais les illuminations ajoutées ont apporté une magie supplémentaire.Gilbert Moity a pris un pari audacieux en jouant le contre-jour, un pari gagné.

Il est temps de rejoindre les quais de Saône, on marche et on se retourne vers la colline de la Croix Rousse.

Le spectacle est grandiose .....

Vous traversez vers le quartier Saint Jean. La déception, ......

La ville avait mis sur place un système de gestion de la foule à travers deux pistes de parcours, un vrai échec!!!

On a l'impression que la foule est laissée à l'abandon .... Le 8 décembre a été marqué pardes pannes des métros sur les différentes lignes, des blocages parfois de + 30 mn d'attente. Une foule de plus en plus énervée ...

En résumé, on guide les touristes venus de l'extérieur de Lyon vers les parcs relais. Ils ont été très rapidement complets, les automobilistes ont du se garer où ils pouvaient sans l'aide des services de l'ordre. Les métros ont eu une grosse défaillance ....

Au niveau artistique, cette édition est une édition très moyenne, des chiffres impressionnants au niveau des moyens techniques et financiers pour des résultats décevants.

 

Edition 2008

L'édition 2008 s'est déroulée du vendredi 5 au lundi 8 décembre à partir de 18h jusqu'à 1 h du matin. Au niveau du budget, il est de 2 millions € dont 30 % financés par des partenariats avec les entreprises du secteur privé. L'organisation de cet évènement nécessite 500 personnes.

Les organisateurs de la fêtes des Lumières ont limité la durée des spectacles en centre-ville a7 mn au lieu de 15 mn. La raison principale est de fluidifier la foule dans les rues. Au programme,65 animations réparties principalement entre le 1 et 2 arrondissements de Lyon on peut citer à la place Bellecour, les 7-8 décembre des images projetées sur la grande roue, une animation artistique basée sur la photographie et l'écriture, à la fontaine des Jacobins, un ballet aquatique, une illumination polychromique de la cathédrale Saint Jean dans le vieux Lyon. La place des Terreaux face à l'Hôtel de Ville est une des destinations phares de cette fête, en 2007, le bide !!! cette année les lyonnais attendent un véritable renouveau. Le Palais du Commerce place des Cordeliers va pour la 1ère fois s'illuminer avec 1000 lumignons à base de leds.

La colline de Fourvière était le point d'orgue de ces festivités. Il est prévu un spectacle à base de 5 élémentspour nous raconter l'Histoire de Saint Marie et de Fourvière.

Cette année, on a expérimenté unepromenade artistique le long des berges du Rhône. On part de la place Louis Pradel, jusqu'au lac du parc de la Tête d'Or. Le long du parcours,on devait découvrir des hublots, .....

Au niveau des transports, il était encore recommandé de stationner sa voiture sur les parcs relais des TCL, Les précédentes éditions n'ont pas permis de gérer l'afflux des automobilistes aussitôt que les parcs ont été saturés. La Police n'avait pas reçu de consigne pour aider les touristes à garer leurs voitures !!!

Le samedi 6 décembre dès 16h le réseau des TCL était gratuit jusqu'à 5h du matin.

Les bonnes surprises artistiques de l'édition 2008, la mise en valeur de la place des Terreaux. Le public a été conquis par le spectacle.

Les petits et les grands avaient les yeux admiratifs devant l'animation projetée sur les façades de l'Hotel de Ville et sur les façades de la place.

Le public attend la suite ..... mais on comprend que ce spectacle est terminé. On patiente, mais le temps d'attente fait comprend au public qu'il faut bouger.

On se dirige vers la place des Célestins, il y a une animation magique .....

Le public est conquis par ce jeu de lumière sur les mobiles animés.

On redécouvre cette place à travers la cinétique employée. L'artiste joue en 3D et se réapproprie l'espace de cette place lyonnaise.

On se dirige vers la place centrale de Bellecour. Depuis maintenant des lustres, la Grande Roue fait partie prenante de la fête.

Pas génial les animations de la place Bellecour. Chaque année, on assiste à des louper ..... mais à chaque fois, il y a des bonnes raisons techniques, de sécurité, ..... !!!

Le public empreinte la rue de la République, il ne faut pas être pressé mais au final, il y a foule mais on arrive à circuler. Il y a toujours des animations artistiques entre la place Bellecour et l'Hôtel de Ville.

Le passage obligé pour tous les parents, la vitrine du Printemps. Les enfants raffolent des automates. Chaque année, une nouvelle scène féerique est présentée ........ on adore ...

Sur cette place, il y a le manège à proximité. On trouve tout au long de la rue de quoi manger .... et pour les enfants, au menu des crêpes, des gauffres, ..... et la barbe à papa.

Il est temps de partir vers le vieux Lyon. On adore la vue magique sur la Saône. Les reflets de toutes les couleurs, les lampions éclairés aux fenêtres .... l'ambiance ....

On aperçoit au loin la Basilique Fourvière dédiée à la vierge Marie. Chaque Lyonnais honore par sa présence et par ses lampions aux fenêtres la commémoration du sauvetage de la Ville par la Vierge Marie.

Normalement, il était prévue une animation basée sur les couleurs symboliques de l'eau, ....on devait voir la colline s'illuminer de chaque couleur ...... on attend toujours !!!

La cathédrale Saint Jean est un lieu magique. On est dans le quartier duVieux Lyon. Cette année, le spectacle est magnifique. Le jeu de lumière a reconstitué l'aspect de ce bâtiment au temps du Moyen Age.

On avait du mal à se frayer un chemin sur le parvie. On percevait une drôle de sensation .... une élévation de l'âme vers une spiritualité ........ En bref, l'édition 2008 est marquée par des belles réussites et quelques flops ....

 

Edition 2009

L'édition 2009 a eu lieu du samedi 5 au mardi 8 décembre. Les TCL(les transports en commun de la ville de Lyon et de son agglomération) ont édité à travers leur site les infos utiles avant de s'aventurer dans le centre ville pour participer à la Fête.

Au niveau de l'implantation des animations, il y a toujours des lieux phares par exemple, à la place des Terreaux, il y aura un scénographie sur les façades, à la place des Jacobins, une mise en lumière ambiance années 60, à l'église Saint Dizier, un jeu d'éclairage afin de modifier la perception des éléments constitutifs du bâtiment, la Cathédrale Saint Jean une scénographie autour du thème de la construction du bâtiment, .... on peut ajouter cette année, le Musée Gadagne avec illumination de sa cour principale.

Il y a un parcours de long du Rhône qui commence vers lepont de la Guillotière et qui se termine au Parc de la Tête d'Or vers le lac. Dans cette endroit, on expose quelques reproductions de l'art rupestre de la grotte Chauvet.

Dimanche 6 décembre, il sera tiré un feu d'artifices depuis la colline de Fourvière à 19h

 Notre reportage

Le samedi 5 décembre, la température était presque douce pour la saison, un 12° en fin d'après-midi et il ne pleuvait pas. Un temps idéal pour participer à la Fête des Lumières. En milieu d'après-midi, il y avait déjà une foule importante dans la presqu'île. A 17h, il était lancé officiellement la Fête des Lumières.

Un mouvement de grève des TCL a été annoncé pour ce week end en réalité la galère des transports en commun n'a pas eu lieu et même il a été organisé une fluidité exemplaire du trafic.

Un des passages obligés, c'est la place Bellecour. Depuis de nombreuses années, les animations étaient plutôt des flops que des réussites. Cette année, la grande roue a servi d'écran de projection sur le thème "la nuit des musées".

 

Le public nombreux sur la place a apprécié le spectacle. L'animation était assez courte, mais on peut admirer des sculptures égyptiennes, .....

On se dirige vers la place des Célestins, cette année l'animation lunineuse n'a pas emballé la foule.

On s'est dirigé vers la rue de la République, un endroit incontournable à Lyon. De mémoire de lyonnais, c'est la 1ère fois que les animations proposées entre la place Bellecour et l'Hôtel de Ville sont aussi pauvres .... en réalité, il n'y a rien à voir !!!

La traditionnelle animation des automates au Printemps n'était pas au rendez-vous cette année. On se dirige vers la place Louis Pradel,l'animation proposée par Tiltest une réussite. Un pardin de plantes végétales métalliques et lumineuses, certaines atteignent la hauteur ..... de 11m !!!


Les lumières sont magiques, on est conquis par le coté poétique de l'endroit, on regrette un peu la foule qui ne permet pas vraiment d'apprécier à sa juste valeur la mise en scène de l'artiste.

Impossible de se diriger vers la place des Terreaux le samedi 5 décembre vers 20h30, toutes les rues attenantes sont bouclées pour un certain temps. C'est la 1ère fois que l'on peut pas accéder à cette place !!!

Au final, on est assez déçu des animations proposées dans la presqu'île, on va maintenant s'orienter vers le quartier du Vieux Lyon.

On se lasse jamais de contempler le Vieux Lyon.

Cette année, il était indispensable de venir découvrir le quartier Saint Jean. La réouverture au public du musée Gadagne depuis cette année, a permis la mise en place par GL Events Audiovisual d'un jeu d'illuminations dans la cour principale du musée.

Il faut être un peu patient mais on voit bien défiler les jeux de lumières par les couleurs différentes, et par la construction de figures géométriques dans les fenêtres du haut.

La foule était nombreuse à déambuler dans les ruelles de ce quartier classé au patrimoine mondial de l'Humanité.

Les restos, les pubs, .... tournaient à plein. Ici et là, on aperçoit la Basilique de Fourvière et l'Homme digital agrippé à la tour TDF

En théorie, la façade de la Basilique devait évoquer à travers une scénographie, l'histoire de la peinture ...... très cérébral !!!

On vous a réservé le top pour la fin, la Cathédrale de Saint Jean. Déjà l'année dernière, on a vécu un moment fort, cette année, on nous a promis sur le même principe l'Histoire des bâtisseurs de la cathédrale. On accède sans véritable difficulté sur la place devant la cathédrale.


 Après une attente assez courte, le spectacle commence ..... la scénographie mise en scène à l'aide d'une excellente bande son, une histoire où le trait de l'architecte guide la construction de l'édifice religieux. Les principales étapes servent à montrer le travail de l'homme dans la réalisation du bâtiment.

Le fil conducteur est le tracé de l'architecte, on voit les tailleurs de pierre, la machinerie de levage, .... les chevaux de trait à l'ouvrage, .....

La réalisation de l'horloge termine les tableaux de la construction, on est encore sous le choc émotionnel de cette aventure humaine.

Il y a du génie dans cette animation de 4 Horizons et de Damin Fontaine.

Le mardi 8 décembre, la température est clémente pour la saison, il fait 8° à 18h et il ne pleut pas. La foule est moins nombreuse que Samedi, on peut circuler assez librement dans les rues conduisant aux principales animations de la presqu'île de Lyon.

 On décide d'emprunter la rue de la République afin de nous diriger vers la place des Terreaux. Au passage, on revoit le Palais de la Bource, les 700 lumignons électroniques sur la façade, en réalité cette animation a paru insignifiante aux yeux des touristes.

Les lyonnais sont très déçus de la devanture du Printemps. Il n'y a plus les fameux automates, il y a un vide, on arrive sur la place Louis Pradel,on apprécie vraiment ce jardin d'acclimatation de métal.

Après un détour de quelques rues, on accède à la place des Terreaux au moment de la fin de l'animation. Les forces de l'ordre ont barricadé les accès à la place pour mieux contrôler les flux de la foule. Sans doute ce dispositif était judicieux le samedi, il paressait disproportionné ce mardi.

Cette animation "Jouons avec le temps" était une production de LightMotif, elle a été très médiatisée avec un arrière plan écologique. Cependant, la scénographie s'est déroulée sur les façades de l'Hôtel de Ville et du Musée des Beaux Arts de Lyon.

La sono est forte, ... on voit des images projetées qui raconte une histoire .....

On essaye de voir les images, on peut "imaginer" la période glaciaire, après les scènes projetées sont assez confuses .....

Normalement, la scénographie devait nous faire comprendre le réchauffement de la planète à travers l'ère glaciaire, puis sous l'effet de la chaleur, la glace fond ...

En résumé, les tableaux choisis sont trop abstraits pour construire une véritable interrogation écologique.

On décide de se diriger vers la place des Jacobins ..... Les médias ont beaucoup communiqué sur le thème des années 60 à travers l'animation "La Dolce Vita". On peut saluer le travail de Nortik Studio qui a su mettre scène cette période.

Le public réagissait avec émotion aux images projetées et à la musique diffusée.

On entendait le public chuchoté des noms d'acteurs, des souvenirs, .....

Les images les plus emblèmatiques ont fini par conquérir l'adhésion de la foule. Cependant, on a pu entendre ici et là cette expression " oui, cette animation .... elles est gentillée.."

On se dirige maintenant vers l'église Saint Nizier. Le thème artistique "Respirations" de Fa Musique Luminance. L'endroit n'est pas très propice à déployer des moyens techniques afin de réaliser une vraie animation. Le public a été déçu. On ne voyait pas vraiment les séquences d'éclairage sur la façade, vers la fin, le public comprenait un peu la réalisation de l'auteur ....

Il est temps de se diriger vers le Vieux Lyon.

La Saône est le passage de la presqu'île au Vieux Lyon. On ne se lasse passe d'admirer toutes ces lumières ici et là. On voit la ville sous un autre visage, plus romantique.


On va rejoindre la gare Saint Paul, le thème "Cristallina machina" par Mécanique Générale est illustré par la mise en lumière du bâtiment. Un arbre insolite devant la gare a suscité des interrogations sur sa signification.

On décide de se diriger vers la Cour des Loges et la rue du Boeuf. On voit ici et là des éclairages insolites. Il y a une recherche dans la mise en valeur du patrimoine architectural.

Lemusée Gadagne proposait sur le thème de la "Renaissance" une mise en lumière de sa cour intérieure.

L'architecture du bâtiment est très représentatif de ce quartier. Sa restauration extérieure met en valeur le patrimoine Renaissance classé du Vieux Lyon. L'illumination par un jeu de couleur, orange, voilet, ... est assez classique. Le public ne s'est pas attardé dans la cour. Il y a eu une déception réelle des lyonnais, le public s'attendait pour la réouverture de ce Musée à une illumination digne d'un grand musée .....

En longeant la colline de Fouvière, on aperçoit des montées avec des éclairages et des jeux de lumière très intéressants.

Cette année, la montée vers la Basilique de Fourvière a été particulièrement mis en valeur. Les plus courageux ont emprunté le chemin du Rosaire en longeant le parc des Hauteurs.

On arrive sur la place de la Cathédrale Saint Jean. En 2008, le spectacle était déjà une vraie réussite mais il manquait un petit quelque chose .....

Il est toujours difficile de faire mieux ou différend sans prendre un vrai risque artistique.

On remarque que le public nombreux se gère tout seul sans réelle difficulté. Les flux entrants et sortants se font dans le calme et sans bousculade.

La société Alabama a choisi le prendre comme fil conducteur le thème "Les Bâtisseurs" pour raconter l'Histoire des différents corps de métiers qui ont bâti la cathédrale Saint Jean.

Le matériel déployé est impressionnant, le public attend ...... on commence à apercevoir quelques éclairages sur la façade de la cathédrale ... et brusquement le public voit apparaître des images synchronisées avec une bande son de qualité.

Les premières images captivent le public, elles racontent ........ il était une fois une cathédrale ......

On voit le travail de conception de l'architecte, la symbolique des mains et de la règle pour tracer les plans de la future construction est très explicite. On voit à travers la chandelle, le travail long et patient de l'Homme pour imaginer les éléments architecturaux du bâtiment religieux.

La construction de la cathédrale s'est réalisée sur 3 siècles à partir du XIIe siècle. Le public est conquis par chaque tableau où l'on voit l'alternance entre la phase de la conception et la phase de la construction. On entend ici et là des personnes raconter à son entourage la pénébilité des tâches d'avant la mécanisation.

On aperçoit les systèmes de levage, les chevaux de trait portent les blocs de pierre, les tailleurs de pierre oeuvrent sur le chantier, ....

La bande sonore participe à complèter l'ambiance de l'époque. On entend les coups de marteaux sur les outils pour tailler les pierres. Les coups de fouet pour faire avancer les chevaux, les appels des ouvriers, ....

Le tableau du cadran est une vraie réussite.

Le spectacle finit par un jeu de lumière sur la façade, la cathédrale est terminée, elle est majestueuse, ... on sent la puissance de l'église dans cette oeuvre.

 

Edition 2010

L'édition 2010 s'est terminée le samedi 11 décembre à Lyon. Les différents animations ont commencé entre 17h et 18h. Le site développé en 2009 n'était pas très ludique, un nouveau site a été développé, il est plus pratique pour découvrir les principales animations prévues pour les festivités. Au niveau de l'affluence, chaque année, il y a entre 3 et 4 millions de visiteurs.

Le millésime 2010 est un petit millésime. La Fête de Marie marque le pas à Lyon. Les lyonnais et les touristes sont déçus des principales oeuvres présentées. Cependant, la traditionnelle procession a eu lieu à la cathédrale Saint Jean vers la basilique Notre Dame de Fourvière.

Le 8 décembre a été une journée chaude à Lyon avec une température d'environ 18°, ce qui est assez rare pour un mois de décembre. Les chrétiens ont prié au cours d'une messe dans la cathédrale Saint Jean. Après la procession s'est élancée vers la colline de Fourvière. La ferveur chrétienne est toujours aussi présente dans la capitale des Gaules.

Les ponts sur la Saône sont un endroit idéal pour découvrir Lyon. Cette année, l'animation est une vraie réussite. Le public est conquis.

La grande désillusion de la soirée .... l'animation de la place de la cathédrale Saint Jean. Depuis 2 ans, les visiteurs sont charmés par l'intelligence du thème et sa réalisation. Une vraie prouesse technique permettait de projeter le visiteur dans une autre époque.

L'édition 2010 ... un grand bide !!! pourtant voici le commentaire qu'on peut lire sur le site officiel:

"Cette année, A travers une scénographie mouvante et spectaculaire, l'animation offre une vision inédite de la colline, entre ciel, terre et Saône. » »La structure monumentale de la lune, des effets scéniques de grande ampleur et le parti pris artistique des éclairages viennent, en leur donnant un nouveau visage, sublimer l'architecture de la cathédrale Saint-Jean et de la basilique de Fourvière. « J'ai imaginé ce rendez-vous du soleil avec la lune comme une allégorie de la Fête des Lumières. Avec la venue de la nuit, la colline de Fourvière devient lieu de créativité et d'imaginaire », indique CozTen. Réalisation technique de la scénographie : Magnum".

La projection en 3D sur le site est une construction assez séduisante mais la réalité place le visiteur au sol sur le parvis, en conséquence, ce n'est plus la vision construite en DAO à partir d'une perspective au niveau des toits ..... et là catastrophe !!!

On peut se demander comment personne ne s'est rendu compte de l'aberration de la vision proposée ...

La bonne surprise vient de l'animation de la gare Saint Jean. Un vrai bonheur se spectacle mise en scène eu utilisant les éléments de la façade pour raconter une histoire ....

Les créateurs Emmanuel Sautai Thomas Bart Frédéric Sautai ABAX à travers le spectacle "Les Incongruités de Saint-Paul" ont réussi leur pari artistique.

On arrive dans la presqu'île, le traditionnel circuit vous conduit de la place Bellecour, à la rue de la République, puis à l'Hôtel de Ville et l'Opéra, enfin la place des Terreaux, ...Les principales artères commerçantes sont décorées et animées.

La place des Jacobins à proximité du théâtre des Célestins nous réserve depuis quelques années des animations d'un certain intérêt. Cette année le jeu de lumière met en valeur la poésie de l'eau du coule en cascade.

La rue de la République est l'artère principale qui relie la place Bellecour à l'Hôtel de Ville. Cette année on doit remarquer que le public n'a pas vraiment été conquis par les décos.

La Chambre de Commerce et d'Industrie a toujours le chic pour dénicher l'animation la plus nulle, encore cette année, le but a été atteint. Par contre, le public a apprécié l'animation proposée à proximité du Printemps.

Les jeux de lumières vertes ont mis le bassin en évidence. Après, les apparitions sorties du bassin ont été un enchantement.

Sur la place Pradel, on est loin de l'animation spectaculaire de l'année dernière. Des cylindres éclairés pour un jeu de lumière .... le public ne s'est pas attardé !!!

Heureusement, la proximité de l'opéra et de l'hôtel de ville sauve la ballade.

L'hôtel de Ville est le point de rassemblement des lyonnais et des touristes européens. L'étape suivante est de se diriger vers la place des Terreaux située de l'autre côté de l'hôtel de ville. Depuis quelques années, pour des mesures de sécurité, il faut rebrousser chemin sur la rue de la République puis après quelques ruelles, vous pouvez vous diriger vers la place des Terreaux.


Le public n'est pas très nombreux ..... la célèbre statut est mise à l'honneur à travers un jeu de lumière .....

 

La réussite artistique a nécessité un équipement de pointe. Il faut les synchroniser afin de créer les effets spéciaux.

 

Au final, l'impression générale dégagée n'est pas vraiment à la hauteur de l'évènement artistique attendu.

Les journaux locaux ont relayé l'insatisfaction du public et pour sauver les apparences, l'animation du Parc de la Tête d'Or est devenue l'animation phare à ne pas rater ... 

Le Parc de la Tête d'Or est un lieu très couru des lyonnais. L'année dernière, il était proposé une fresque représentant une reproduction des dessins préhistoriques dans une grotte ....

Cette année, la lumière naturelle est mise à l'honneur. Pas d'effets spéciaux, le feu à l'état brut.

Il faut se rendre à la porte principale vers le Rhône pour pénétrer vers le lac où l'animation a été réalisée.

La foule est nombreuse le samedi qui est le dernier jour des festivités du 8 décembre. La réalisation artistique a été confiée à la compagnie Carabosse. + 2500 flammes à travers des bougies, .... ont été nécessaires pour créer une atmosphère liée au temps obscure de l'Humanité.

Le spectateur est glacé car il fait - 2° avec un petit vent froid .... cette lumière réchauffe le coeur, on se rapproche des flammes ...

Un parcours nous propose une ballade nocturne vers la roseraie .... d'un coté il y a des bougies fixées à des lianes qui montent vers les sommets;

de l'autre, il y a des sphères illuminées qui se réverbèrent sur la surface de l'eau du lac.

On est sous le charme ..... il se dégage une certaine harmonie entre l'eau et le feu. Le vent crée des effets naturels .....

La semi-pénombre favorise la rêverie ... les enfant ont été impressionnés par cette atmosphère .....

La chaleur dégagée permet aux touristes de se réchauffer avant de repartir de sortir du parc.

 

Edition 2011

La Fête des Lumières a évolué en 2008 vers des projets artistiques liés à l'utilisation des nouvelles technologies d'éclairage. Cette demande était portée par la CCI de Lyon, l'Ecole Nationale des Travaux Publics, et des entreprises comme Philips. Les politiques ont relayé cette demande en lançant la Fête sur plusieurs jours. Aujourd'hui, c'est + 10.000 salariés de la filière éclairage qui travaillent dans + 300 PMI en région Rhône Alpes.

La Fête des Lumières est devenue la vitrine technologique de la région Rhône Alpes. Ce savoir-faire en matière d'éclairage commence à s'exporter. Le technologie LED (diode électroluminescente) de forte puissance est en constante progression.

Chaque nouvelle édition présente les dernières innovations à travers des projets artistiques. Ainsi, chaque projet associe des concepteurs, des laboratoires, des sociétés de la filière éclairage, .... et des installateurs. La mise au point technique exige des moyens financiers et du temps.

A chaque édition, il y a des animations qui ne fonctionnent pas ou partiellement mais dans l'ensemble il y a un spectacle. L'édition 2011 ne restera pas dans les mémoires. Le bilan est un échec artistique malgré quelques belles surprises.

Le site de la Fête des Lumières a annoncé la programmation artistique pour cette édition.

 

La presqu'île entre le Rhône et la Saône est l'endroit mythique de la Fête des Lumières. Tous les Lyonnais convergent vers la presqu'île soit le jeudi soir soit en fin d'après-midi le dimanche. Les touristes viennent plutôt le samedi. La place Bellecour est la place centrale. Souvent, les animations artistiques n'étaient pas des réussites, cette année l'animation de Jacques Rival "I Love Clouds" n'a pas attiré les foules par contre les ballons multicolores dans le ciel est une vraie réussite.


Les rues étaient illuminées avec poésie, les façades sont mises en évidence. On est surpris de redécouvrir l'architecture de la ville. On doit l'animation des papillons lumineux à Chiara Lampugnani, à travers une collaboration avec le ville de Milan.


La place de la République nous réserve l'une des réussites de cette édition, Thomas Veyssière et le groupe Laps ont conçu l'animation "Key Frames Scènes de Ville". 66 personnages vont s'éclairer en fonction d'un scénario.


La musique accompagne le jeu de scène de l'animation. Petits et grands sont conquis.


L'animation sur la place Louis Pradel est nulle. Les designers Julie Mathias & Wolfgang Kaeppner n'ont rien compris à l'histoire de la Fête des Lumières ... on se dirige vers la place des Terreaux. Le public attend beaucoup de l'animation aux Terreaux. Cette année, Marie Jeanne Gauthé et Light Motif sont passés à côté de leur sujet. Au départ l'idée originale était de mettre l'oeuvre de Bartholdi en scène ... au niveau de la réalisation, la musique était beaucoup trop puissante ....


Les spectateurs n'ont pas vraiment accroché à la mise en scène. Ce spectacle s'adressait à une minorité d'intellectuels ayant une parfaite connaissance de l'oeuvre de Bartholdi.


Le public se dirige vers la place Saint Nizier, on apprécie les luminaires ....

Le public est surpris de la pauvreté de l'animation, une grosse déception.

On se dirige vers le quartier du Vieux Lyon. On est émerveillé des jeux de lumière sur les façades des bâtiments.


On apprécie le spectacle sur l'eau et le ciel.



La basilique de Fourvière est resplendissante. Il y a un jeu de lumière qui rappelle à tous les Lyonnais l'origine de la Fête des Lumières, on célèbre Marie.


La cathédrale Saint Jean a été souvent le lieu où l'animation a été la plus aboutie. On se rappelle la magie de la scénographie des bâtisseurs de la cathédrale. Cette année c'est Daniel Knipper avec GL Events qui nous propose un hommage aux bâtisseurs du 12 au 15 siècle.

 

On est surpris par la pauvreté des tableaux. On voit qu'il y a des moyens techniques importants, mais le scénario mis en scène est une suite de répétition de tableaux en jouant sur la couleur....

Le public n'est pas "transporté" .... cette édition est passée à côté.

En résumé, le temps a été très clément, la température était voisine de 15° sans pluie, les conditions idéales pour le visiteur. Cette édition est à oublier. Aujourd'hui, la technique est là, mais le contenu des projets artistiques est de plus en plus pauvre. La recherche d'une création artistique internationale n'est pas concluante.

 

Edition 2012

L'édition 2012 a permis de renouer le contact entre les projets artistiques présentés et le public. La Presqu'ïle est le centre de convergence des visiteurs pour découvrir les oeuvres majeures de la Fête des Lumières.

Un effort a été fait au niveau de la gestion du public dans les transports collectifs. Le samedi 8 décembre est le jour de la plus grande affluence, il a été organisé des retenues pour permettre aux personnes de monter dans le métro en toute sécurité.

On regrette une attente de + 1h à la station de métro de Bellecour pour repartir chez soi entre 20h et 21h30. Une meilleure gestion aurait permis d'orienter une partie de la file d'attente vers les proches stations désertes.

La rue de la République a été mise en valeur par l'oeuvre d'Hexagone Illumination "Roman Tyca", on pénètre sous une arche lumineuse impressionnante. Le public a été conquis par la beauté du lieu.


 L'oeuvre de Bibi & Agence Tagada a séduit. Le "Roi des Dragons" a attiré le public. L'idée est originale et la réalisation proposée au regard était très graphique.

Comme d'habitude, la place de la Bourse ne fait pas recette ..... le Corazon d'Agatha Ruiz de la Prada n'a pas capté l'attention du public nombreux.


Une foule dense bloquait l'accès à la place Louis Pradel. Le public qui a réussi à sortir pour revenir pour se diriger vers la place des Terreaux, indique aux nouveaux arrivants, le peu d'intérêt pour l'oeuvre "Light In" de Tilt.

Un filtrage est opéré pour canaliser le public vers la place des Terreaux. Il faut compter environ 30 mn d'attente par la rue Edouard Herriot.

L'animation de la place des Terreaux se doit d'être spectaculaire car l'attente du public est importante. Depuis plusieurs années, il y a de l'alternance entre le meilleur et le pire.

L'édition 2012 de Hélène Richard et de Jean Michel Quesne "Highlights" a été un bon cru. Le scénario propose aux visiteurs quelques thèmes qui se déroulent sur les façades de la place.

Le public a été conquis par des scènes où l'on voit des danseurs et danseuses s'approprier chaque façade comme une salle de danse.

Le scénario où les personnages éclairent les bâtiments et la foule, était une bonne trouvaille artistique.

 

Vers la fin, l'ouverture de la façade a été un moment fort du spectacle.

 

Lorsque les personnages ont redessiné les détails architecturaux de chaque façade, le choix des couleurs vives et chaudes ont dynamisé cette partie de la scénographie.

Le public évacue la place en sortant par les rues du côté de la Saône.

La grosse déception de cette édition est la mise en valeur des quais de Saône. Dans les médias télévisés, on a pu visualiser une belle animation, le samedi ....... rien. L'Atelier de l'évènement devait projeter sa "Parade La Sarabande des animaux magnifiques" .... rien !!!

L'animation de la Cathédrale Saint Jean de Daniel Fontaine avait marqué les esprits avec son animation "Les bâtisseurs" en 2009. Il avait été récompensé par le trophée des Lumières de la ville de Lyon. Cette année, il nous propose son spectacle "Les Chrysalides de Saint Jean", un jeu de lumière et du son qui a séduit le public.

Cette année, il a été organisé un filtrage pour réguler les flux des visiteurs pour accéder à la petite place située de la Cathédrâle Saint Jean. Il fallait patienter environ 30 mn.

Les nouveaux visiteurs qui n'avaient pas connu l'animation "les bâtisseurs" n'ont pas compris la thématique proposée. Sans doute un petit rappel au début aurait aidé à la compréhension de ce spectacle. Par contre, les personnes qui ont suivi cette première étape, sont vraiment sous le charme.

 

Le public est émerveillé par le choix de la thématique développée. On voit des scènes médievales comme sur les vitraux des cathédrales.

 

Le mouvement est présent lors de l'apparition des personnages comme les gargouilles, les anges, .....

La projection propose au regard plusieurs possibilités architecturales de décoration de la façade.

 

Les détails sont soulignés par le tracé lumineux comme si un architecte dessinait chaque détail sur un plan .... cela rappel le tracé de l'architecte dans les bâtisseurs.

Au final, le public a applaudi cette prouesse technique et artistique pour faire vivre au public un véritable moment d'émotion.

Au niveau des Berges du Rhône, la déception est là. L'animation "le bal des luminéoles - poésie céleste" de Christophe Martine n'a pas capté l'attention du public.

En résumé, cette édition est marquée par la réussite des animations artistiques phares comme Highlights, Les Chrysalides de Saint Jean, et la belle surprise de Roman Tyca, mais dans l'ensemble, on est déçu par la multiplication d'animations sans intérêts.

 

Edition 2013

A la date du 22 novembre 2013, sur le site officiel de cet évènement, le programme officiel n'est toujours pas annoncé !!!

Les festivités se sont déroulées avec un temps clément. Le vendredi soir, il faisait 5 ° vers 23h, la période entre le samedi et la lundi, il a fait un beau soleil en journée avec un froid glacial en soirée. Comme d'habitude, la journée la plus chargée est le samedi. La foule est très compacte, le visiteur se laisse porter par la foule vers les lieux statégiques.

Nous avons réalisé ce reportage le vendredi soir, les conditions étaient idéales pour profiter pleinement de l'évènement de l'année de la ville de Lyon.

On se concentre sur le parcours habituel, c'est à dire, on arrive par le métro sur la place Bellecour, après on se dirige vers la rue de la République, puis la place de Terreaux, on traverse la Saône, on arrive sur la place de la gare Saint Jean, on est dans le quartier du Vieux Lyon, on termine avec la place de la Cathédrale Saint Jean.

Il est 8h30, la foule n'est pas encore très nombreuse sur la place Bellecour.


Après avoir emprunté la rue de la République, on se dirige vers la Place des Jacobins. L'animation "Show Case" était pilotée par la direction de l'éclairage public de la Ville de Lyon.


Au niveau technique, la place venait juste d'être refaite ce qui a engendré des soucis pour l'installation des équipements, cependant le public a été conquis par la mise en scène de la place.


Le jeu de lumière et l'animation dans le cube des images ont véhiculé des émotions, ...


 

Après on se redirige vers la rue de la République, nous sommes à proximité du Printemps, l'animation n'a rien d'extraordinaire, le public passe son chemin.


Voici l'un des coups de coeur du public, d'habitude sur la place de la Bourse, on est déçu, cette année, l'animation "Sérénade" de Chantal Thomass est Top.


Les différents tableaux imaginés sont très poétiques, la technique mise en oeuvre nous permet de voyager dans un monde imaginaire ...


 Le choix très judicieux des éclairages mettent en valeur à la fois le support, mais aussi toute la place, cela crée une vraie ambiance propice au romantisme.


Cette animation était déjà présente l'année dernière, cette année est nommée "Byzance" par Hexagone illumination.

On se dirige vers la place des Terreaux. Depuis plusieurs années, il y a une régulation du public pour accéder à la place. Il faut emprunter un itinéraire pour après patienter à un barrage filtrant. Ce vendredi, il y avait une foule compacte, mais fluide. L'accède à la place se fait sans bousculade !!!


Ce lieu est l'un des points d'orgue de la Fête. Cette année, le thème « Le Prince des Lumières » est imaginé par Damien Fontaine. En 10 mn, la place s'est remplie, le spectacle commence. La scène est projetée sur la façade de l'Hôtel de Ville et sur le bâtiment du Musée des Beaux Arts de Lyon.


 

 

Le fameux Prince des Lumières apparaît, le public réagit aux différents tableaux, la musique accompagne l'effet féérique.


 

La venue du Petit Prince de Saint Exupéry était très attendue ...... l'info a circulé ........


Cette scène est superbe, on se croirait dans une vue 3D comme un jeu vidéo sur une piste ....

Le sens de la sortie est fléché, on sort par le côté Saône de la place. On traverse le pont qui mène à la place de la Gare Saint Paul. On ne voit aucune animation le long des quais !!!

Cette année l'animation projetée sur la façade s'appelle "Dress Code" imaginée par Hélène Eastwood et Laurent Brun. Elle manque de féérie, une animation basée sur le défilement de code, on a presque l'impression à des tableaux de papiers peints avec une petite animation pour afficher par bande.


On ne s'attarde pas et on déambule dans les ruelles du quartier Saint Jean. On se dirige vers l'animation majeure sur la place de la Cathédrale Saint Jean.

L'ambiance est animée et sympa, on sent des odeurs de vins chauds, des épices .... il y a aussi le cadre magnifique de la rue du Boeuf. On remarque que le musée Gadagne est fermé.

Daniel Knipper nous propose l'animation "Rencontres". Le public voit comme d'habitude un important équipement au milieu de la petite place, il attend le démarrage du spectacle ...


Tous les regards sont dirigés vers la façade de la cathédrale ....... le public s'impatiente .....

 

 

Le public ne voit rien sur la cathédrale ....certains questionnent des personnes autour de la place pour savoir quand le spectacle va commencer, et là grande surprise, mais le spectacle c'est l'éclairage sur les façades autour de la place !!!

Le public déserte aussitôt la place, un vrai bid !!! le public propose de renommer cette animation "Désolation".

En résumé, cette édition n'est pas un grand millésime, on est toujours étonné que le Comité de sélection fasse des erreurs aussi grossières sur certaines places phares. La ville essaye d'étendre la fête vers le nouveau quartier de Confluence sans vraiment y réussir.

 

Edition 2014

Cette année le programme de l'édition 2014 est déjà en ligne au début du mois de novembre 2014, un exploit à saluer !!!

Au niveau de la programmation, les animations qui avaient retenu notre attention sont:

- Lyon, terre aux lumières place des terreaux à proximité de l'hôtel de ville

-Scintillante rue de la République

- Color or Not place Saint Jean cathédrale

- Convergences Quai Rolland

- Voyage cinématographique Gare de Perrache

- Cathédrale d'eau et de lumière Hotel de Région Confluence

- Jardin d'hiver Parc de la Tête d'Or  allée du Lac

Le vendredi 5 décembre, vers 20h30, la température était de 5 °, il n'y avait pas de vent froid. Les éclairages le long du Rhône mettent en valeur l'architecture des bâtiments.


Il est vivement conseillé de stationner son véhicule sur les parkings relais et prendre les différentes lignes de transport collectif (métro, tram et bus) pour rejoindre le centre de Lyon sur la place Bellecour.

Depuis très longtemps, on n'avait pas vu une réussite sur cette place. L'animation "Rêves de Nuit" a fait rêvé le public conquis par la thématique développée.



Sur les façades autour des maisons de la place, on apercevait des effets pour transporter le public dans un imaginaire créatif.


On se dirige vers la place du Théâtre des Célestins, l'animation "Fantaisies chromatiques" n'était pas une réussite.



On continue à se diriger vers la place des Terreaux, on arrive sur la place des Jacobins. L'animation "La veilleuse des Jacobins" était sympa. Il faut reconnaître que c'est poétique, mais très simpliste et minimaliste !!!



Maintenant, on se dirige vers la rue de la République en direction de l'Opéra et de l'Hotel de ville. On passe à proximité de la place de la Bourse. Encore une fois, l'animation "Génie, que fais-tu ?" sur cette place est ratée !!! Quelle désolation de voir cette oeuvre ....


Sur la place de la République, l'animation « Bamboo, la forêt lumineuse » manque de dynamisme. Le rythme musical coordonne les effets lumineux.

Depuis quelques années, il y a une animation qui époustoufle le public dans la rue de la République, c'est "Scintillante". Une vraie réussite.


On arrive à la fin de la rue et on débouche sur la place Louis Pradel. L'animation "Les Anooki s'invitent à l'Opéra" a amusé le public. Elle était très simpliste !!!



Le public doit retrousser son chemin pour prendre une rue parallèle à la place des terreaux pour des raisons de sécurité.

Après une petite attente, nous arrivons sur la place des Terreaux. La meilleure place, c'est le centre pour avoir une vision sur la façade de l'Hotel de Ville et la façade du Musée des Beaux Arts de Lyon.

Chaque année, il y a une grande espérance de vivre un grand moment. Cette année, l'objectif est atteint, l'animation "Lyon, Terre aux lumières" est une grande réussite. Le public était conquis par la créativité employée pour faire voyager le spectateur dans l'univers de la danse....

Le public est très attentif aux effets lumineux sur les différentes façades. La sono s'est faire ressentir à chacun des émotions.





Lorsque les tableaux sont apparus, le public a plongé dans l'animation. Le pari était gagné.


Le public ne s'est plu où se tourner, car le spectacle se déroule sur les deux façades à la fois.


L'animation d'une danseuse dans le tableau a ravi le public. On sentait la maîtrise technique et artistique de l'animation.



Le temps fort de cette animation, ce couple de danseurs qui se lance dans un tango langoureux.




Après ce tango, on propose un ballet contemporain. Les jeunes ont apprécié.




A la fin du spectacle, le lion s'est affiché sur la façade de l'Hôtel de Ville.


 A la fin du spectacle, on demande au public de sortir par la rue en direction du Vieux Lyon.

On se dirige le pont de la Feuillée. On travers la Saône. Nous sommes éblouis de voir tous les éclairages mettre en valeur ce patrimoine historique de la ville de Lyon.

Au loin, on aperçoit l'animation "Jacpot" sur la gare Saint Paul. Il y a déjà une foule compacte dans la rue Octavio Mey.

Dans la nuit, l'animation "Hi Striker" sur le Palais de Justice était assez impressionnante.

Sur le pont, on ressent le froid, on se dirige rapidement vers la gare. Le long du parcours, il y a des marchands pour vous proposer du vin chaud, des crêpes...


L'animation est simpliste, ce n'est pas d'une grande créativité !!!



Il est préférable d'emprunter la rue de Gadagne, cette année, le musée est fermé !!!, on continue vers la rue du Boeuf.


On arrive par la rue de Tramassac. Il faut patienter, la place Saint-Jean est bondée.

L'animation de la Cathédrale Saint Jean est toujours un moment fort de la Fête des Lumières sauf l'édition 2013!!!

Il y a une grande attente en 2014. L'animation "Color or Not" est correcte. Elle manquait de dynamisme, mais le public a attendu la fin pour partir. La thématique était répétitive, ce qui n'a pas soulevé l'enthousiasme des spectateurs.














 Le samedi 6 décembre, nous avons décidé de faire le marché de Noël sur la place Carnot, puis de nous diriger vers le nouveau quartier de Confluence pour éviter la foule du centre-ville.

L'animation "Les couleurs du jardin" est passée inaperçue !!!

Il n'y avait aucune signalétique pour découvrir les différentes animations à partir de la gare de Perrache.

Sur le Cours Charlemagne, le public a apprécié le site de l'église Sainte Blandine où il y avait les animations "Palm Beach" et " Wall Flower".



On arrive sur la place Nautique à proximité du centre commercial de Confluence. L'animation "Light me up" consistait à venir jouer avec des commandes pour rythmer l'apparition des jeux de lumière des ballons.

Le public n'est pas vraiment emballé.



L’Hôtel de Région proposait l'animation "Cathédrale d'eau et de lumière", elle n'a pas attiré beaucoup de monde.

Nous nous sommes dirigés vers le Musée Confluence qui ouvre au public le 20 décembre 2014. On apprécie l'accès piéton pour aller chercher l'arrêt du Tram T2 !!!

Au cours de l'édition 2014, nous avons été déçu par les animations "Flux et reflux" du centre commercial de la Part-Dieu, ainsi que "Flashing Light" à la Gare de la Part-Dieu. L'animation "Variations" sur la Tour Incity n'était pas top.

 En résumé, les visiteurs étaient au rendez-vous à Lyon pour cette nouvelle édition malgré la grève de la SNCF. Les TCL étaient opérationnels en soirée cependant, sur la ligne T2 le samedi, elle était à l'arrêt jusqu'à 12h08 !!!

Le temps était froid et il y a eu des orages le lundi 8 décembre en soirée.

Le public a apprécié l'organisation des flux de visiteurs dans les transports en commun pour éviter des accidents.

Edition 2015

L'édition 2015 a été labellisée par l'UNESCO dans le cadre de l'année internationale de la Lumière. En conséquence, les animations se devront d'être à la hauteur de cet évènement.

En raison des derniers attentats dans la région parisienne, il a été décidé de reporter l'édition 2015 en 2016. Le 8 décembre, une manifestation aura lieu pour célébrer Marie et un hommage aux victimes sera rendu.

Lyon en Fête est un évènement riche en émotion. Découvrez la richesse de son patrimoine en parcourant en journée les différents quartiers de la cité lyonnaise.

On vous recommande de découvrir la Vierge Marie à la Basilique Notre Dame de Fourvière. La fête lyonnaise du 8 décembre commémore l'attachement des lyonnais à la Vierge au cours des siècles.

Voici la fréquentation le samedi 5 décembre 2015 sur le parcours traditionnel des lyonnais lors des festivités de la Fête des Lumières. De mémoire de lyonnais, nous n'avons jamais vu aussi peu de monde dans les rues. La Place Bellecour, la rue de la République et le Vieux Lyon sont désertés.

15 Place Bellecour Lyon 5 dec

15 Place Printemps Lyon 5 dec

15 Place Printemps Lyon 5 dec Zoom

15 Place Printemps Lyon 5 dec 1

15 Vieux Lyon 5 dec

15 Vieux Lyon 5 dec 1

15 Vieux Lyon 5 dec 2

La Cathédrale Saint Jean était peu fréquentée, heureusement, il y avait la crèche pour attirer les visiteurs.

15 Cathedrale St Jean Lyon 5 dec

15 Cathedrale St Jean Creche Lyon 5 dec

Au niveau de la Basilique Notre Dame de Fourvière, il y a peu de pèlerins.

15 Basilique Fourviere Creche Lyon 5 dec

15 Basilique Fourviere Creche Lyon 5 dec 1

15 Basilique Fourviere Creche Lyon 5 dec 2

Edition 2016

L'édition 2016 se devait d'être un grand moment d'émotion pour les visiteurs pour faire oublier la déception de l'annulation tardive de l'édition 2015. L'évènement lyonnais s'est déroulé sur 3 jours du jeudi 8 au samedi 10 décembre. Au programme, on reprend les différentes animations prévues en 2015. Certaines ont déjà été utilisées en 2015 à Londres.

L'équipe d'organisateur et les pouvoirs publics ont décidé de limiter le champ des animations à la presqu'île avec le quartier St Paul et St Jean. Il est prévu de raccourcir la durée des projections sur la place des Terreaux et sur la place de la Cathédrale St Jean (9 mn).

Au niveau de la sécurité, il a était utilisé des sas d'entrée pour filtrer et retenir les personnes sur les deux places principales des animations (Place des Terreaux et Place de la Cathédrale St Jean) avec des fouilles possibles. L'évènement a mobilisé 750 policiers, gendarmes & militaires ainsi que 160 pompiers.

16 Place des Terreaux Animation 

16 Cathedrale St Jean

Les premières indications sur la fréquentation des visiteurs ont mis en évidence une forte présence le samedi.

Edition 2017

L'édition 2017 va se tenir du jeudi 7 décembre au samedi 9 décembre de 20h à 24h et le dimanche 10 décembre de 19h à 23h. Elle mobilise les instances liées à la Sécurité comme la Police depuis le début du mois d'octobre. Les fréquentes réunions à la préfecture, ... avaient pour but de parfaire le système sécuritaire mis en place à l'édition 2016. 

Au niveau Sécurité, un périmètre est défini avec des points d'entrée où il y aura des forces de l'ordre pour contrôler et filtrer les entrées. Il est d'interdire de pénétrer dans la zone avec des bagages et des sacs à dos.

L'édition 2017 propose aux visiteurs 46 animations réparties sur 3 parcours: Des quais du Rhône au Quai Saint Antoine, le parcours a une distance de 3 km dans la presqu'île; Des théâtres antiques à la Gare Saint Paul avec la Cathédrale Saint Jean, la distance est d'environ 3 km et le troisième De la Croix Rousse à la Place de la République.

Enfin l'évènement présente en ligne un site fonctionnel où les principales infos sont disponibles simplement. Un net progrès par rapport aux anciennes éditions, à saluer.

A partir soit de la carte soit des parcours, on peut visualiser chaque animation. Cette possibilité permet à chacun de réaliser son propre itinéraire de sa soirée. Il y a les incontournables comme la Place des Terreaux à proximité de l'Hôtel de ville.

17 Animation Enoha Place des Terreaux

La Place des Jacobins a parfois offert des très belles émotions. Une piste à suivre dans le parcours à partir de la Place Bellecour.

17 Animation Golden Hours Place des Jacobins

La Place Bellecour est souvent décevante. Peut-être que cette année il y a une animation de qualité.

17 Animation Promenons nous Bellecour

Les 3 parcours sont détaillés comme le parcours "Des Théâtres antiques à la gare Saint-Paul".

17 Parcours Théâtres antiques à la gare Saint Paul

Le site de la Cathédrale Saint Jean est un incontournable de la Fête des Lumières. Cependant, les dernières éditions manquaient d'ambition artistique pour montrer autre chose que du déjà vu remanié.

17 Animation Unissons Cathedrale St Jean

Attention, il faudra s'armer de patience pour pénétrer dans le périmètre sécurisé et atteindre les animations phares de la Fête des Lumières.

Notre reportage est réalisé le jeudi 7 décembre, il est prévu une température assez douce pour la saison environ vers 19h et de la pluie vers 22h. Pour se déplacer, on va utiliser les transports collectifs, la ligne de tram T2 et la ligne de métro D qui fait un arrêt à la station Bellecour à l'intérieur du périmètre de sécurité.On est étonné de l'ouverture de cette station mais sur le site des TCL, elle est annoncée ouverte. En réalité, nous avons pu descendre à Bellecour vers 19h30 sans contrôle de police, simplement des agents de sécurité qui laissaient passer tout le monde sans contrôle des sacs, ...

Dans la station de métro Bellecour, il y a un flèchage pour guider les personnes vers la sortie prévue par l'organisation, les autres accès sont fermés.

Dans l'élaboration de notre parcours, il est décidé de commencer par l'animation "Golden Hours" place des Jacobins, puis d'enchaîner vers la place des Célestins où il y a l'animation "20 années lumière" sur le théâtre.

La place des Jacobins est à proximité de la place Bellecour. Il est 19h45, il y a déjà une foule compacte au pied de la Fontaine. A 20h précise, l'animation apparaît.

17 Fete Lumieres Place Jacobins 1

La lumière jaillie puis rien. Les personnes se sont attardées pour attendre une certaine animation .... rien n'est venu. Quelle déception pour le public !!!

17 Fete Lumieres Place Jacobins 2

17 Fete Lumieres Place Jacobins

Maintenant, on se dirige vers la place des Célestins. En arrivant, on aperçoit le jeu de lumière de l'animation "20 années lumière" sur la façade du Théâtre. On attend un peu pour se placer idéalement pour admirer cette œuvre éphémère. Le public est conquis.

17 Fete Lumieres Theatre Celestin 1

Après ce beau moment, on prend le chemin de la place située à proximité du magasin du Printemps. Il y a l'animation "Les Pikooks". Le public est déjà nombreux autour du site. Il est placé sur la rue de la République dans l'axe place Bellecour - Hôtel de Ville.

Après quelques minutes d'attente, on arrive à se placer au bord du bassin pour admirer les évolutions dans l'air. Le ballet aérien transporte le public. Les petits et les grands sont admiratifs ....

17 Fete Lumieres Place Printemps 4

17 Fete Lumieres Place Printemps 3

17 Fete Lumieres Place Printemps 2

Cette animation suspend le temps, on imagine voler dans l'espace, on s'attarde volontiers sur cette animation très poétique.

17 Fete Lumieres Place Printemps 9

17 Fete Lumieres Place Printemps 7

17 Fete Lumieres Place Printemps 6

On décide de se diriger vers les animations "La Pelleteuse Aquarium" et "Masomenos Dance Class". En conséquence, on emprunte le rue Thomassin.

Lorsqu'on arrive à proximité, on est un peu surpris par l'animation. Transformer une pelleteuse en aquarium n'a aucun sens. A part réfléchir sur les problèmes d'étanchéité, cette animation n'a aucun intérêt. D'ailleurs le public ne s'attarde pas sur l'animation.

17 Fete Lumieres Pelleteuse aquarium

17 Fete Lumieres Pelleteuse aquarium 1

 A proximité, il y a la rue Ferrandière où l'animation "Masomenos Dance Class" est placée dans un coin. Une animatrice encourage un enfant à suivre les pas de dance de la projection, Le public ne s'attarde pas dans ce lieu.

17 Fete Lumieres Masomenos Dance Class 1

On se dirige vers la place de la Bourse. Les services de sécurité sont présents sur cette place. De nuit, le bâtiment de la Chambre de Commerce se reflète dans le bâtiment vitré du Monoprix. Cela crée une ambiance un peu magique.

17 Fete Lumieres Place Bourse

 17 Fete Lumieres Place Bourse Monoprix 2

Il y a une belle perspective  sur la nouvelle Tour vers le quartier de la Part-Dieu. La foule est assez compacte sur la rue de la République.

17 Fete Lumieres Place Bourse Monoprix 1

Sur la place de la Bourse, il y a deux animations, la première "Luminex", un grand cylindre où l'éclairage réalise des jeux de lumière basique et l'animation "L". Au niveau de la dernière, elle ne fonctionnait pas et le cylindre lumineux n'a pas attiré les foules !!!!

17 Fete Lumieres Place Bourse 21

17 Fete Lumieres Place Bourse 2

Maintenant, on se dirige vers l'Hôtel de Ville et la place Pradel en reprenant la rue de la République. L'animation "Les Wisps" n'est pas au top, on continue notre chemin, mais nous déroutés vers la rue du Président Herriot vers la place des Terreaux. Il y a déjà un public nombreux à attendre le passage vers la place des Terreaux. L'attente va durer environ 20 minutes pour pénétrer sur la place. Il y a deux animations dans ce lieu, la première est "Enoha fait son cinéma" et à l'Hôtel de Ville "Ephémères". On remarque qu’il y a déjà une file d'attente à l'entrée de l'Hôtel de Ville.

Sur la place des Terreaux, l'animation est toujours projetée sur les façades du Musée des Beaux Arts de Lyon et l'Hôtel de Ville. Ce choix complique la vision de l'ensemble en une fois. Pour notre part, on s'est concentré au départ de l'animation sur l'Hôtel de Ville puis la deuxième fois sur le Musée des Beaux Arts.

17 Fete Lumieres Place Terreaux

Le montage proposé est l'assemblage en clin d'oeil de quelques films mythiques revisités comme Harry Potter, James Bond, l'Odyssée de l'Espace, la Guerre des étoiles, ...et le 1er film tournait à Lyon par les Frères Lumière, Méliès et Charlot. La bande son est indispensable pour faire vibrer le public. Pour les Amateurs de la Fête des Lumières, cette animation est un peu du déjà vu.

17 Fete Lumieres Place Terreaux 1

17 Fete Lumieres Place Terreaux 4

17 Fete Lumieres Place Terreaux 2

17 Fete Lumieres Place Terreaux 5

17 Fete Lumieres Place Terreaux 7

17 Fete Lumieres Place Terreaux 9

17 Fete Lumieres Place Terreaux 91

17 Fete Lumieres Place Terreaux 9GuerreEtoile 1

17 Fete Lumieres Place Terreaux 9HarryPotter 1

17 Fete Lumieres Place Terreaux 9Odyssee

17 Fete Lumieres Place Terreaux 97

17 Fete Lumieres Place Terreaux 972

17 Fete Lumieres Place Terreaux 98

 17 Fete Lumieres Place Terreaux 991

17 Fete Lumieres Place Terreaux 995

17 Fete Lumieres Place Terreaux 90072

17 Fete Lumieres Place Terreaux 9952

A la fin, il y a l'indication de sortir par la rue Constantine. Le public évacue la place qui est plongée dans l'obscurité. Il faut faire attention dans cette foule compacte aux différents plots pour éviter de se blesser. On se dirige vers la gare Saint Paul où il y a l'animation "Odysseus". On profite du passage sur le pont La Feuillée pour admirer la Saône. Le quartier du Vieux Lyon avec la Basilique Notre Dame de Fourvière est magnifique dans l'obscurité de la nuit.

Les odeurs de crêpes, de gaufres et de vin chaud se propagent à proximité des marchands ambulants sur le quai de Bondy. On aperçoit une foule dense sur la place de la Gare de Saint Paul mais aussi sur la rue Mey. Il est plus opportun de se situer sur le quai pour visualiser l'animation.

17 Fete Lumieres Gare St Paul

17 Fete Lumieres Gare St Paul 1

17 Fete Lumieres Gare St Paul 2

Cette projection d'images est assez réussie mais elle manque d'animation. On décide de se rendre au Musée Gadagne pour voir l'animation "Sur les ailes des oiseaux". On apprécie de déambuler avec les ruelles du Vieux Lyon. Nous sommes arrivés mais on remarque une file d'attente assez conséquente. On décide de poursuivre sur le rue du Boeuf vers l'animation "Chimes". L’atmosphère bleutée n’apporte pas vraiment un plus. On décide de longer la colline de Fourvière pour arriver à l'animation de la Cathédrale Saint Jean.

17 Fete Lumieres Vieux Lyon

Lorsqu’on arrive à proximité de la rue de la Brèche, on aperçoit une partie du public montée sur la colline pour attendre leur tour pour entrer sur la place Saint Jean.

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule

Traditionnellement, les deux animations phares sont la place des Terreaux et la Cathédrale Saint Jean. En conséquence, le public attend beaucoup du spectacle sur la façade de la Cathédrale. Après une attente d'environ 20 minutes, on peut se diriger vers la place Saint Jean. Les gens se plaignent des personnes indisciplinées qui sortent par la rue de la Brèche alors que la sortie imposée est la place E. Commette. Ce contresens perturbe l'avancée vers la place. Le public est assez discipliné pour s'installer dans le calme. Après plusieurs messages vocales pour inciter le public à rester au fond de la place, l'animation "Unisson" est lancée.

 17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 1

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 2

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 3

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 4

 17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 5

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 7

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 8

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 9

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 72

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 81

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 83

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 84

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 85

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 87

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 94

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 95

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 96

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 8921

17 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Foule 8922

A la fin du spectacle, les applaudissements étaient très timides. Les lyonnais attendaient plus de cette animation. Il y a quelques années, il y a eu des "histoires" contées sur la construction de la cathédrale, .... l'animation proposée était basée sur une thématique déjà vu dans ce lieu sans vraiment apporter de nouveauté. Le public est déçu dans l'ensemble.

La pluie annoncée commence à faire son apparition, il est environ 22h. On se dirige vers le pont Bonaparte pour aller sur la place Bellecour. Cependant, il faut attendre son tour pour se diriger vers la place E. Commette car l'endroit se rétrécit ce qui crée un goulot d'étranglement pour évacuer la place Saint Jean.

Dans la bonne humeur, le public se dirige vers la place centrale de Lyon. On apprécie que le centre-ville a été piétonisé pour les Fêtes des Lumières.

17 Fete Lumieres Place Bellecour 1

Lorsqu'on arrive par la Saône, le spectacle est magnifique. On prend le temps d'admirer l'animation "Promenons-nous" qui est magique. Voici la plus belle des animations de l'édition 2017.

17 Fete Lumieres Place Bellecour 3

17 Fete Lumieres Place Bellecour 4

17 Fete Lumieres Place Bellecour A4 1

17 Fete Lumieres Place Bellecour 6

17 Fete Lumieres Place Bellecour A4 4

17 Fete Lumieres Place Bellecour A4 91

17 Fete Lumieres Place Bellecour A4 9

17 Fete Lumieres Place Bellecour A4 5

 17 Fete Lumieres Place Bellecour 2

Après ce magnifique spectacle, On se dirige vers le pont de la Guillotière pour traverser le Rhône pour se rendre à la station de métro de la ligne D. La pluie redouble d'intensité mais on réussit à regarder l'animation "Rayonnement" à l'Hôtel-Dieu. Lors de notre passage vers 22h40, il n'y avait pas l'image publiée sur le site. Nous sommes déçus mais on ne traîne pas sous cette pluie battante.

17 Fete Lumieres Hotel Dieu

A la station Guillotière, la circulation est fluide des métros. On accède aux voitures sans délai attente. Une fois arrivée à notre arrêt à Grange Blanche, on descend pour prendre le tram ligne T2 en direction de Perrache. Après quelques minutes d'attente, on vient nous prévenir qu'un bagage vient d'être découvert sans propriétaire, en conséquence, il a été déclenché une procédure qui a conduit à immobiliser la ligne. On nous conseille de marcher sous la pluie car l'attente risque d'être très longue !!!

En résumé, l'édition 2017 n'est pas un grand millésime, mais les deux animations "Promenons-nous" et "Les Pikoos" étaient des belles animations. La question nous a été soulevée plusieurs fois, où sont les toilettes ? pour notre part, nous avons vu une cabine de WC fermée par un cadenas !!!

Edition 2018

L'édition 2018 était sécurisée avec un périmètre de sécurité (système anti-intrusion, contrôles ciblés, .. ) autour du centre historique de l'évènement, c'est à dire de la presqu'île avec le Vieux Lyon. Les points d'entrée sont indiqués sur la carte. Il est interdit de pénétrer avec des bagages et des sacs à dos.

Au niveau des horaires, le spectacle a lieu le jeudi et le dimanche de 19h à 23h, le vendredi et le samedi de 20h à 24h.

18 Fete Lumiere Lyon Carte

Au niveau de la fréquentation, il était attendu environ 2 millions de visiteurs. Le jour le plus chargé étant le samedi car les touristes arrivent de toute l'Europe. Les jours à privilégier sont le jeudi et le dimanche. Il est recommandé de stationner son véhicule dans les parkings relais à la périphérie de Lyon et d'utiliser les transports en commun (métro, tram, bus). Il est vendu le ticket en Fête à partir de 16h les jeudi6, vendredi 7 et dimanche 9 décembre au tarif de 3 €. Le samedi 8 décembre, les transports en commun sont gratuits à partir de 16h.

Il est recommandé de découvrir les différentes animations sur le site de la Fête des Lumières. Attention, la place des Terreaux n'a pas de projection à cette édition à cause des travaux. Il y a juste une simple animation "Retour aux sources". Au programme, 80 oeuvres à découvrir sur 42 sites.

18 Fete Lumiere Lyon Liste Animations

Le samedi 8 décembre est marqué par l'intervention des gilets jaunes au péage de Villefranche sur Saône. Un filtrage a été organisé pour bloquer une partie de la journée les cars de touristes qui se rendaient à Lyon. Cependant, les conflits en cours des Gilets jaunes et des lycéens n'ont pas pas vraiment perturbé cette édition.

L'édition 2018 n'est pas un grand millésime. A priori, les annonces étaient prometteuses mais la réalité était souvent décevante. L'attente était importante pour découvrir l'animation dans la cour de l'Hôtel de ville comme au Musée des Beaux Arts de la place des Terreaux.

18 Fete Lumieres Musee Beaux Arts

Quelle déception du public sur la place des Terreaux où le public ne s'est pas attardé. Au niveau de l'organisation, il fallait être très motivé pour patienter presque 1 heure pour découvrir l'une des deux animations !!!

18 Fete Lumieres Terreaux

Cette année, le Vieux Lyon était l'endroit qui concentrait les deux animations les plus réussies. La Cathédrale Saint Jean avec "Pigments de Lumière" et  la colline de Fourvière avec "Reflets". Chaque année, la petite place est remplie par une foule impatiente de voir la nouvelle création. Il y a eu des superbes créations autour du thème des bâtisseurs de cathédrale. L'attente avant de pénétrer dans la ruelle qui donne accès au parvis est assez courte, environ 15 mm. La difficulté du lieu provient de la dimension exiguë. En conséquence, il n'est pas rare de manquer d'espace pour apprécier le spectacle sans obstacle. Dans notre cas, il y avait un spectateur qui s'est installé à la dernière minute !!!

Lorsque la 1ère projection apparaît sur la façade, le public s'est tu pour se focaliser sur l'histoire imaginée par Ocubo.

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 1

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 2

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 11

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 3

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 4

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 5

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 6

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 718 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 95

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 9

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 91

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 92

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 93

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 94

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 97

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 99

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 991

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 992

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 993

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 994

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 995

18 Fete Lumieres Cathedrale St Jean 997

A la fin de la projection, le public a applaudi pour manifester son enthousiasme vis à vis de cette création originale. Les différentes thématiques abordées ont aménagé des instants poétiques par rapport à des moments plus violents où les flammes symbolisaient la destruction et l'enfer. L'instant botanique était un beau moment d'émotion.

En sortant du parvis, le public se dirige vers le pont Bonaparte pour aller vers la place Bellecour. L'animation "Reflets" a été projetée sur les façades du quai Romain Rolland où il y a le Palais de Justice et le Palais épiscopale. Au loin, il y a la Basilique Notre Dame de Fourvière.

Le public s'est installé sur le pont Bonaparte pour apprécier cette projection. Les tableaux se sont enchaînés à un rythme soutenu avec une thématique très recherchée où le public est resté captif. La projection était principalement située sur les deux bâtiments le long du quai Romain Rolland. Cependant, on avait une petite vision de la Basilique avec son message pour Marie.

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 1

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 2

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 3

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 5

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 6

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 7

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 8

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 9

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 92

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 93

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 96

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 991

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 992

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 993

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 998

18 Fete Lumieres St Jean Quai Saone 9941

Le public était content du spectacle visuel de l'animation "Reflets". Un moment phare de cette édition.

Les animations sur la place Bellecour ne sont pas une réussite cette année.  Les fantaisistes Anooki n'ont pas convaincu le public comme le film projeté sur la Grande Roue.

18 Fete Lumieres Bellecour

18 Fete Lumieres Bellecour 1

18 Fete Lumieres Bellecour 3

Le circuit emprunté par les visiteurs depuis la place Bellecour est d'aller vers la place des Célestins, puis vers la place des Jacobins. L'anination "Cells" au Théâtre des Célestins était une désillusion. Le public n'arrivait pas à comprendre le message audio et visuel véhiculés par Cells.

18 Fete Lumieres Theatre Celestins

La foule est déjà compacte sur la place des Jacobins. L'animation "You and The Night" a été appréciée du public. Il faut attendre que la place se vide pour approcher au plus près de la fontaine. Lorsque l'animation commence, la place est plongée dans une couleur bleutée. La fontaine devient un phare qui éclaire la place comme un phare côtier. L'eau qui jaillit  rythmée comme un ressac.

18 Fete Lumieres Jacobins

18 Fete Lumieres Jacobins 1

18 Fete Lumieres Jacobins 4

18 Fete Lumieres Jacobins 7

18 Fete Lumieres Jacobins 5

La suite du parcours guide le visiteur vers la rue de la République où il y a la place de la République à proximité du Printemps, puis le CCI de Lyon. Ce lieu de passage obligé est connu pour présenter des animations avec des hauts et des bas. Cette année, nous sommes avec "Big Tree" sur un bas.

18 Fete Lumieres Republique Printemps 1

La décoration de la rue de la République est souvent très réussite. Cette année, l'animation "Les amours en cage" n'est pas la hauteur de cet axe principal de communication.

18 Fete Lumieres Republique Printemps 2

18 Fete Lumieres Republique Printemps 3

La place de la Bourse a rarement présenté au public une animation de grande qualité. Encore cette année, l'animation "Tisseur de Vœux" n'emballe pas le public. Sur le papier, l'idée était intéressante mais dans la réalité il n'y a pas la sérénité voulue pour communier avec le ciel.

18 Fete Lumieres Bourse 1

Sur la place Louis Pradel, à proximité de l'Opéra de Lyon et de l'Hôtel de Ville, l'animation "Abyss" était assez imposante. Au niveau de la compréhension de son originalité, le public repartait assez rapidement sans avoir essayer dans l’obscurité le fonctionnement de la bioluminescence.

18 Fete Lumieres Pradel 1

L'animation "Mirage" sur les 27 fenêtres de la façade du Lycée de la Martinière n'a pas suscité l'envie de découvrir les petites histoires illustrées. Le public s'est dirigé vers le pont de la Feuillée pour se rendre à la gare Saint Paul.

18 Fete Lumieres Rhone PresquIle

La foule est compacte sur la rue Octavio Mey. Il est conseillé de rester sur le pont de la Feuillée pour apprécier l'animation "Quantum" projetée sur la façade de la gare. La chorégraphie des atomes b'a pas été perçue par le public. Cependant, le rythme soutenue des images projetées a suscité un certain intérêt.

18 Fete Lumieres Gare St Paul

18 Fete Lumieres Gare St Paul 1

18 Fete Lumieres Gare St Paul 3

18 Fete Lumieres Gare St Paul 5

Le public s'est dirigé vers le musée Gadagne pour l'animation "Lumiblabla". Cependant, l'attente a découragé les visiteurs qui se sont dirigés vers la cathédrale Saint Jean. Sur le parcours, sur la façade du Temple du Change, il y a l'animation "Cascades". La place est plongée dans une obscurité où le bleu émane. On ne comprend pas le sens  des 5 cascades. En s'approchant, on voit des bouteilles en plastique ....

18 Fete Lumieres Vieux Lyon Bouteilles

18 Fete Lumieres Vieux Lyon Bouteilles 1

En résumé, il est recommandé pour la prochaine édition une remise en cause de l'équipe de sélection pour proposer une édition 2019 de qualité.

Chaque année, la fréquentation annuelle de la Basilique Notre Dame de Fourvière est d'environ 2,5 millions de visiteurs. Lyon est une ville de pèlerinage à la Vierge Marie.

18 Lyon Basilique Fourviere Toiture 6

Basilique Notre Dame de Fourvière

8 place de Fourvière
Fondation Fourvière
69005 Lyon

Tél. 04 78 25 13 01  E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il est recommandé d'utiliser les parkings relais pour stationner les véhicules et d'utiliser les transports collectifs (Métros, Trams et Bus) pour vous rendre dans le centre-ville. Attention, les parkings relais sont relativement complets très rapidement dans la journée. Le centre-ville est interdit à la circulation.

18 Lyon TCL

Le plan interactif permet de s'informer des lignes à emprunter pour rejoindre l'un des points d'entrée dans le périmètre de sécurité du centre-ville.

18 Lyon TCL Plan

La cité lyonnaise a conservé un riche patrimoine architectural et culturel. Au niveau des lieux emblématiques, il y a le Vieux Lyon, la Basilique de Fourvière, la Cathédrale Saint Jean, l'Amphithéâtre romain et le musée gallo-romain, la rue de la République et les rue adjacentes avec ses boutiques, la place Bellecour, le marché de Noël place Carnot à coté de la gare de Perrache, les plus gastronomes vont aller découvrir l'un des temples de la gastronomie lyonnaise, les Halles Paul Bocuse.

14 Place des Jacobins

Edition 2019

L'édition 2019 s'ouvre le jour de la grève générale en France le jeudi 5 décembre. La forte mobilisation syndicale hors CFDT et sociétale (entre 850.000 et 1,5 million de personnes) dans toute la France ont bloqué une grande partie des transports collectifs. Ce mouvement de grève a été reconduit dans les secteurs du transport jusqu'à lundi.

A Lyon, l’inquiétude était de connaître la position des TCL par rapport au fonctionnement des différentes lignes (Tramways, Métros, Bus) sur la période de la Fête des Lumières. Les lyonnais ont encore en mémoire les grèves du personnel pour obtenir une "prime exceptionnelle" pour assurer le bon fonctionnement de ce service public. Normalement, les agents des TCL sont affiliés au régime général des retraites des salariés du secteur privé ne sont pas concernés comme les agents de la RATP à Paris. Le mercredi 4 décembre, la direction des TCL a communiqué l'état du fonctionnement du réseau prévu au cours de la fête des Lumières. Le réseau du métro et du tramway sera opérationnel.

19 TCL Plan

Suite à la vague d'attentats en Europe et en France, les mesures sécuritaires de l'édition 2018 ont été reconduites avec un périmètre de sécurité (système anti-intrusion, contrôles ciblés, .. ) autour du centre historique de l'évènement, c'est à dire de la presqu'île avec le Vieux Lyon. Les points d'entrée sont indiqués sur la carte. Il est interdit de pénétrer avec des bagages et des sacs à dos. A chaque point d'entrée, les sacs sont contrôlés par des vigiles privés. A la sortie de la station de métro "Bellecour", il y avait un parcours avec une inspection des sacs.

19 Fete Lumieres Site Carte

Au niveau des horaires, le spectacle a lieu le jeudi et le dimanche de 19h à 23h, le vendredi et le samedi de 20h à 24h.

Au niveau de la fréquentation, il était attendu environ 2 millions de visiteurs. Le jour le plus chargé étant le samedi car les touristes arrivent de toute l'Europe. Les jours à privilégier sont le jeudi et le dimanche. Il est recommandé de stationner son véhicule dans les parkings relais à la périphérie de Lyon et d'utiliser les transports en commun (métro, tram, bus). Il est vendu le ticket en Fête à partir de 16h les jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 décembre au tarif de 3 €. Le dimanche 8 décembre, les transports en commun sont gratuits à partir de 16h.

La difficulté de l'édition 2019 est la quasi suppression de la liaison TGV entre Paris et Lyon. Une partie du trafic des parisiens devra être véhiculée par les bus ce qui va générer un trafic routier important et une canalisation de ces touristes vers le réseau de transport collectif.

19 Fete Lumieres TCL Carte Réseau

Sur le site de l'évènement, il était affiché 4 parcours pour fluidifier et canaliser les foules dans le centre-ville. Cependant, les principales animations comme la Cathédrale Saint Jean et la place des Terreaux ne sont pas réunies sur un même parcours.

19 Fete Lumieres Les Parcours

Au niveau de la météorologie, la journée du jeudi 5 décembre a été froide avec 2°, en soirée, il était annoncé ; il n'y avait pas de vent pour accentuer la sensation d'un froid hivernal.

Notre reportage a été réalisé le jeudi pour éviter l'affluence massive des touristes. Le 1er jour de mobilisation syndicale a été assez soutenu à Lyon. En conséquence, on pouvait s’attendre à avoir moins de monde pour cette 1ère journée. Le 1er jour de la Fête des Lumières, le public est lyonnais. Nous avons étonné de voir débarquer des étrangers dès le 1er jour !!! Il y avait du monde, on évalue une fréquentation importante entre 300.000 et 500.000 personnes pour cette 1ère soirée !!!

Afin de réaliser notre reportage dans les bonnes conditions, on avait opté pour emprunter les transports collectifs vers 18h20 pour arriver vers 19h sur la place Bellecour. Le service des TCL était en place et les barrières de sécurité canalisaient le public vers les accès aux métros. Les rames étaient espacées environ toutes les 2 minutes ce qui a permis d'acheminer les visiteurs vers la presqu'île. Après un dernier contrôle à la sortie du métro, on accède à la place Bellecour.

On remarque qu'il y a déjà une foule assez importante sur la place pour admirer l'animation "Prairie éphémère".

19 Fete Lumieres Place Bellecour

19 Fete Lumieres Place Bellecour 1

On décide de se rendre à l'animation "Wasserleuchten" sur la place des Jacobins. On se dirige vers la rue Edouard Herriot. Vers 19h20, le public n'est pas encore très nombreux sur la place. On prend le temps de s'installer pour apprécier le spectacle.

19 Fete Lumieres Place des Jacobins

Après un temps d'observation, on décide de se rendre à l'animation "Lightning Cloud" sur la place du Théâtre des Célestins. Impossible de se diriger vers ce lieu, toutes les rues dont la rue Jean Fabre sont barrées. Il faut se diriger vers le quai des Célestins le long de la Saône pour revenir par rue qui longe le théâtre. Des barrières ont été installées pour canaliser le public. Il y a déjà une file d'attente assez conséquente.

Après une attente d'environ 20 minutes, on arrive sur la place. Il faut rapidement s'installer afin d'avoir une vue intéressante sur la projection. On décide de s'installer derrière la petite haie pour éviter d'avoir au dernier moment des personnes qui se glissent devant vous .... souvent des grandes personnes qui vous bouchent la vue !!!

19 Fete Lumieres Théâtre des Célestins 1

Le public est intrigué par ce "nuage" qui apparaît au milieu de la place. Les différents jeux de lumière des lasers sur les différentes surfaces métalliques du nuage créent une ambiance un peu féérique avec sur les murs des projections de formes ...

19 Fete Lumieres Théâtre des Célestins 4

19 Fete Lumieres Théâtre des Célestins 9

19 Fete Lumieres Théâtre des Célestins 94

Cette animation est assez réussite. On sort par la rue Charles Dullin sur le quai de Saône. On décide de voir l'animation "Les Cueilleurs de Nuages", en conséquence, il faut patienter pour accéder au bord du quai.

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages

Après une attente assez courte, on arrive au point d'observation idéale. Sur le papier, il y a un scénario qui explique le déroulement de cette création projetée sur l'autre rive sur les bâtiments qui jouxtent la Cathédrale Saint Jean. En réalité, on observe des phases animées avec des personnages ....

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 21

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 92

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 95

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 8

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 9

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 97

Si l'on interrogeait le public sur l'histoire de cette animation, on serait surpris des réponses par rapport à l'histoire du scripte !!!

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 991

19 Fete Lumieres Quai Saone Les Cueilleurs de Nuages 993

Après cette animation, on décide de se rendre rue de la République en passant par la place des célestins. On profite à nouveau de l'animation "Wasserleuchten", la foule est nombreuse à observer les faisceaux lasers.

19 Fete Lumieres Place des Jacobins 3

19 Fete Lumieres Place des Jacobins 4

19 Fete Lumieres Place des Jacobins 7

19 Fete Lumieres Place des Jacobins 8

A la fin de l'animation, on se fraye un chemin pour rejoindre la rue des Archers. On se rend à la place de la République pour voir l'animation "Les Lumignons du Cœur". On arrive sur place et on voit des personnes autour du bassin qui attendent ..... le temps passe et rien ..... quelques bougies flottent, on aperçoit une représentation symbolique d'un arbre avec des plaques métalliques (feuilles) ... peut-être qu'il est prévu un réfléchissement de faisceaux lumineux sur les plaques vers l'eau du bassin ?

Au final, après avoir patienté, le public passe son chemin. Cette animation est la plus décevante de cette édition.

 19 Fete Lumieres Place de la Republique 1

Sur la rue de la République, on se dirige vers la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon (CCI). L'animation "Les amours en cage" n'est pas à la hauteur de cette édition. Dans le passé, on a vu des illuminations magnifiques qui embellissaient cette rue principale de Lyon.

19 Fete Lumieres Les amours en cage

On arrive sur la place de la Bourse et on aperçoit le public qui observe la gestuelle de quelques robots. Cette animation "Light Me" est originale. Les robots suivent une chorégraphie programmée où les faisceaux lumineux illuminent le ciel sur une mélodie.

19 Fete Lumieres Place Bourse LIGHT ME 1

19 Fete Lumieres Place Bourse LIGHT ME Zoom

Après un temps d'observation, on reprend notre chemin vers l'opéra de Lyon et la Place Pradel. La foule est assez nombreuse dans la rue malgré sa largeur. La brume commence à apparaître vers 21h30.

L'éclairage de l'animation "Les Lustres" est une belle réussite. Le public doit s'avancer vers l'un des 5 lustres pour déclencher un jeu de lumière entre les différents lustres.

19 Fete Lumieres Place Pradel Les Lustres

19 Fete Lumieres Place Pradel Les Lustres 1

19 Fete Lumieres Place Pradel Les Lustres 3

Sur la place de la Comédie, devant l'Hôtel de Ville, il est impossible de rentrer pour découvrir l'animation "Théâtr'eaux". Un panneau indique il faut remonter une partie de la rue de la République pour accéder à la place des Terreaux.

19 Fete Lumieres Place Hotel Ville

Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, on peut prendre une rue pour accéder à la rue du Président Edouard Herriot. On avance dans la foule massée au croisement de la rue Joseph Serlin. On attend la fin du spectacle "Une toute petite histoire de Lumière". L'attente a duré environ 10 minutes. On est surpris par la masse de la foule, il y a peu de monde par rapport aux autres années.

La foule peut rentrer sur la vaste place des Terreaux. Il est important de bien se situer par rapport soit à l'Hôtel de Ville soit par rapport au Musée des Beaux Arts. Il est difficile de suivre les deux parties simultanément. Il est difficile d'obtenir l'angle idéal avec la foule présente pour avoir la vision de l'ensemble en une seule fois.

En conséquence, on se positionne par rapport à l'Hôtel de Ville. Il faut se placer assez loin afin d'avoir un champ visuel assez large pour apprécier le spectacle. Le "remplissage" de la place par le public prend environ 10 minutes. Il y a quelques bousculades dans la bonne humeur. On se cherche puis il y a les différences de taille ..... c'est gênant lorsqu'au dernier moment quelques "géants" viennent se positionner devant vous, il est impossible d'apprécier le visuel dans ces conditions.

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere

Après une petite attente, le public attend le lancement du  spectacle "Une toute petite histoire de Lumière". Dans la nuit noire, on entend brusquement une communication entre les membres de l'équipe, puis il apparaît un compte à rebours sur la façade avant le lancement de la projection.

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere Debut

Les différents tableaux vont s'enchaîner sur les deux façades. Le public est attentif, on entend des chuchotements sur certaines scènes. Certaines personnes identifient des passages comme des hommages ou des empreints à telle ou telle oeuvre ...

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 2

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 5

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 93

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 98

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 991

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere 993

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere Fin 1

Les quelques tableaux finaux avec les feux d'artifice concluent ce beau moment de projection. Le public a apprécié cette édition après l'absence de projection en 2018 pour cause de travaux sur la place.

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere Fin 2

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere Fin 3

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere Fin 4

Après cette projection, le public doit se diriger vers la sortie qui est située vers la rue Constantine pour accéder au pont de la Feuillée ou vers la rue Paul Chenavard.

Pour notre part, on s'est positionné par rapport à la façade du Musée des Beaux Arts de Lyon. Les différents personnages vont jouer des scènes ....

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 2

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 3

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 4

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 91

Cette scène poétique a fait réagir le public. On entendait des murmures pour faire référence au Petit Prince de Saint Exupéry ...

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 92

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 93

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 98

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 991

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 994

La partie où il apparaît les différents monuments et les éléments de l'urbanisation d'une cité a capté le public.

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 996

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB 997

Le final est magnifique. On entend la satisfaction du public ici et là sur toute la place.

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB Fin

19 Fete Lumieres Place Terreaux Histoire Lumiere MB Fin 1

A la fin du spectacle, on se dirige vers le pont de la Feuillée pour accéder à la gare Saint Paul. En route, on croise le chemin d'un personnage illuminé avec un personnel à la manoeuvre.

19 Fete Lumieres Quai Saone Personnage

Le pont de la Feuillée est un point idéal d'observation de la gare Saint Paul. Cette année, il y avait un chantier qui bouchait le point de vue. Chaque année, la place Saint Paul et la rue Octavio Mey sont très encombrées par une foule compacte. Il est assez difficile de se frayer un chemin pour arriver assez proche de la façade de la gare.

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams

On s'est positionné devant le véhicule des travaux publics et on a assisté au spectacle de l'animation "Daydreams". Souvent les projections à la gare Saint Paul n'étaient pas des grands moments de l'évènement. Est-ce l'édition 2019 va être à la hauteur du Festival des Lumières ?

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 1

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 4

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 5

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 6

La projection de l'animation "Daydreams" est une belle réussite. Sans doute l'une des meilleures de la décennie. Le mélange de scènes surréalistes emprunté à Magritte, Dali ... dans le songe humain a capté le public.

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 7

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 8

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 9

19 Fete Lumieres Gare St Paul Daydreams 91

Après cette remarquable animation, on décide d'aller au Palais de Bondy qui est situé à quelques centaines de mètres. L'animation "Les Fabuloscopes" mérite une visite. Le procédé technique de l'animation d'une image est le précurseur du cinéma. A Lyon, les Frères Lumière ont développé des techniques pour perfectionner les zootropes et les praxinoscopes.

19 Fete Lumieres Palais de Bondy Les Fabuloscopes

Dans le quartier du Vieux Lyon, le Musée Gadagne présente parfois des animations intéressantes. Lorsqu'on arrive sur la rue de Gadagne, il y a une imposante file d'attente pour voir " Nocturne". On estime l'attente à environ 20 minutes. En conséquence, on abandonne pour se rendre au Temple du Change où il y a l'animation "Flower Power".

19 Fete Lumieres Temple du Change FLOWER POWER

Au premier abord, le spectacle est plutôt réducteur, il y a une technologie mise en oeuvre, mais il n'y a pas une dimension poétique. Puis, après un certain temps, on entrevoit un certain message véhiculé à travers les différents jeux de lumière.

19 Fete Lumieres Temple du Change FLOWER POWER 1

19 Fete Lumieres Temple du Change FLOWER POWER 3

Après ce spectacle, il est temps de se diriger vers l'une des attractions phares de toutes les éditions, la Cathédrale Saint Jean. Il faut se diriger vers la rue Tramassac en bas de la colline de Fourvière. Lorsqu'on arrive sur place, il y a déjà une foule importante qui patiente sur la rue de la Brèche.

A la fin de l'animation "Genesis", le parvis de la place Saint Jean se vide ce qui permet à la foule stationnée rue de la Brèche de s'installer. Il est important de choisir un lieu assez éloigné de la façade de la Cathédrale pour avoir un recul suffisant pour apprécier le spectacle.

Dans cet espace confiné, au dernier moment, il est arrivé quelques groupes qui ont bousculé les personnes installées pour se placer devant eux !!! La motivation était soit pour réaliser des photos soit pour apprécier le spectacle. On peut apercevoir sur nos photos, une tête qui dépasse !!!

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 2

Au niveau de l'animation "Genesis", le studio Théoriz a mis en pratique sa connaissance des spécificités de la Cathédrale pour proposer un spectacle sur le thème de l'origine du monde. Les différents tableaux projetés ont ébloui le public. La maîtrise des techniques numériques a permis d'élaborer un scripte où les images fortes couplées à la bande-son a un impacte fort dans ce cadre de la Renaissance et de espérance.

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 3

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 4

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Art 7

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Art 91

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 6

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Art 96

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 8

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 91

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 92

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 93

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 94

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 95

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 96

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 97

La fin est annoncée à travers les vues avec les jets de lumière. Peut-être qu'un final avec des feux d'artifice aurait sublimé cette animation.

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 991

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Art

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Art 999

Le public a applaudi à la fin de la représentation pour manifester son approbation à cette nouvelle édition.

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis 992

La dernière image projetée indique au public le sens de la sortie. Cependant, certaines personnes sortent par la rue de la Brèche ce qui ralentit l'entrée du nouveau public sur le parvis de la Cathédrale Saint Jean. Cette année, la Cathédrale Saint Jean est restée ouverte au public au cours des soirées du Festival des Lumières.

19 Fete Lumieres Cathedrale St Jean Genesis Sortie

La sortie indiquée nous conduit vers l'avenue Adolphe Max pour emprunter le Pont Bonaparte et se diriger vers la place Bellecour. L'animation "Prairie éphémère" était constituée de créatures volantes dirigées par un personnel au sol pour les manier à réaliser des figures dans le ciel et 500 plantes lumineuses imaginaires. L'univers reconstitué devait contribuer à mettre l'Homme au niveau d'une fourmi pour appréhender une nature peut-être hostile. La brume apportait une certaine atmosphère au lieu.

19 Fete Lumieres Place Bellecour Art

19 Fete Lumieres Place Bellecour Art 5

19 Fete Lumieres Place Bellecour Art 3

Comme chaque année, on voit une foule important sur la place pour reprendre le métro. En général, il y a 1 à 2 heures d'attente !!! Les habitués se dirigent vers la station de la Guillotière à quelques centaines de mètres. Ici, il n'y a presque pas d'attente pour monter dans une voiture du métro sur la ligne D.

Pour notre part, on se dirige vers la place Antonin Poncet pour observer l'animation "Pavillon". Le public n'est pas nombreux à s'attarder sur le lieu. On aperçoit différentes illuminations, mais cela ne capte pas les passants.

19 Fete Lumieres Place Antonin Poncet PAVILLON

19 Fete Lumieres Place Antonin Poncet PAVILLON 3

En résumé, un excellent millésime qui mérite les félicitations pour avoir offert au public un Festival des Lumières de qualité.

Lu 9002 fois Dernière modification le lundi, 09 décembre 2019 14:50
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…