jeudi, 24 juillet 2014 01:00

Vol en montgolfière

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'Homme a toujours voulu voler dans le ciel comme les oiseaux. La technologie a permis la maîtrise de l'air à travers l'avion, l'ulm, .... mais les moyens ancestraux comme la montgolfière et le dirigeable ont aussi bénéficié du progrès technologique.

Voler en Montgolfière, c'est un peu magique. On réalise un vieux rêve de l'Humanité en utilisant un moyen de transport écologique et un peu bruyant en l'air.

Il est normal d'avoir des appréhensions de voler ...... cependant dans ce mode de transport, le vertige ne se manifeste pas. L'envie de découvrir les paysages grandioses des Alpes est plus forte que toutes les interrogations sur le mal de l'air, .... Notre motivation est guidée par l'envie utiliser un moyen de déplacement lent au gré du vent afin d'obtenir un point de vue aérien pour contempler la nature.

Nous avons contacté la société ALPES MONTGOLFIERE basée à Praz sur Arly à coté de Megève pour effectuer un vol d'environ 1 heure. Le rendez-vous est pris le samedi 9 juin à 7h30 sur le terrain. Le décollage peut être reporté à une date ultérieure si les conditions météorologiques ne sont pas réunies pour effectuer un vol en toute sécurité. Dans notre cas, la vague orageuse qui a touché toute la France n'a pas épargné les massifs alpins des Alpes. La confirmation nous est donnée le vendredi vers 17h.

Le samedi, nous sommes sur le terrain à 7h, nous voyons arriver les 2 voitures avec les remorques. Rapidement, l'équipe descend les 2 nacelles avec chaque enveloppe du ballon. Après avoir disposé l'enveloppe dans le prolongement des brûleurs de la nacelle, le pilote vient vers nous pour nous demander de venir participer à la manoeuvre du gonflage du ballon.

 

On tient les extrémités de chaque coté afin que le pilote puisse souffler de l'air chaud à l'intérieur du ballon. La manoeuvre dure environ 15 à 20 mn.

L'enveloppe est longue d'environ 30 m et large d'environ 12 m. Sous nos yeux, on voit le ballon enfin commencer à prendre des formes.

Une personne tient un câble pour retenir et diriger la manoeuvre de la verticalité de l'enveloppe gonflée. Le pilote est le maître d'orchestre. Il scrute le ciel, il sent la direction et la force du vent au sol, ... il est temps d'embarquer dans la nacelle.

Une première montgolfière décolle ....... il est 7h50.

Le pilote nous donne les consignes de sécurité en vol. Il nous précise les conditions du vol ..... il s'applique à rassurer les personnes ayant jamais voler. Le vol en montgolfière n'est pas problématique, sa vitesse de déplacement est lente, les différentes pressions atmosphériques rencontrées vont décider de notre itinéraire de vol.

 

 

L'instant magique est arrivé ....... le pilote utilise ses brûleurs pour chauffer l'air contenu dans l'enveloppe. Il faut un différentiel de 60° entre la température du ballon et la température extérieure. Nous sommes tous étonnés, nous avons suivi la manoeuvre du pilote sur les brûleurs ..... et brusquement on s'aperçoit que nous sommes dans le ciel ......

Nous appréhendions d'avoir froid en altitude, il faisait 16° au sol lors de notre décollage, .... on s'aperçoit que régulièrement, le pilote injecte de l'air chaud qui nous réchauffe dans la nacelle. Plus le pilote injecte de l'air chaud, plus le ballon monte en altitude.

L'intérieur de l'enveloppe est impressionnante .... on s'aperçoit de la nécessité un grand volume d'air chaud pour voler dans le ciel.

On monte entre 1.800 et 2.000 mètres d'altitude. Notre pilote nous précise les nouvelles chaînes rocheuses qui apparaissent en fonction de l'altitude.

Chaque personne présente est émerveillée par la beauté du spectacle. Le silence est impressionnant, on se déplace lentement ..... on est impressionné par la taille des éléments comme les maisons, les voitures, les pics rocheux, ... en fonction de l'altitude.

Les vents nous poussent vers Megève, .... on apprécie beaucoup cette visite "aérienne" de la ville ...... le pilote consulte régulièrement ses instruments (altimètre, anémomètre, ... et GPS). Il communique avec le suiveur au sol en voiture. Sa mission est de venir récupérer les équipages et le matériel une fois le vol terminée.

Notre vol touche à sa fin, les 2 pilotes en vol commencent une descente vers la terre. Les vents rencontrés au moment de la phase de descente, limitent le choix des pilotes. La bonne connaissance de la région permet d'orienter avec les gaz des brûleurs la montgolfière vers un terrain propice à un atterrissage en toute sécurité. Après quelques tentatives, les montgolfières se posent l'une après l'autre.

Le pilote rappelle les gestes à faire au moment de l'atterrissage .... c'est notre tour ..... on voit le sol arriver .... le contact avec le sol est établi, on sent le choc de la nacelle sur l'herbage. Rapidement, le suiveur saisit un câble pour maintenir le ballon en position, .... le pilote lui demande de manoeuvrer pour éviter l'autre montgolfière mais aussi pour dénicher un espace suffisant pour poser au sol les 40 m de l'ensemble.

Tout le monde met la main à l'ouvrage, il faut maintenant dégonfler, plier et ranger l'enveloppe du ballon dans son sac. Il faut compter environ 15 mn.

Après l'effort, le moment du réconfort, il est offert le champagne à tous les équipages et aux propriétaires du terrain d'atterrissage. Il est 9h15 du matin. Après ce moment festif, on nous ramène à nos voiture.

Après ce moment fort d'émotion, les membres de l'équipe de reportage ont échangé leurs impressions autour d'un café au bar. L'expérience a été concluante ....... chacun est reparti avec des images inoubliables dans la tête.


Nous avons volé sur la société ALPES MONTGOLFIERE 776 route du Plan de l'Aar 74120 Praz sur Arly France tél: 04.50.55.50.60

e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. site internet: www.alpes-montgolfiere.fr

Dans les principales régions touristiques françaises, il existe des vols en montgolfière pour découvrir une vision aérienne des paysages et des principaux monuments du patrimoine architectural.

Lu 29818 fois Dernière modification le samedi, 26 décembre 2015 18:55
Plus dans cette catégorie : « Iles de Bretagne Oenotourisme »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…