vendredi, 03 août 2012 04:41

château de Guédelon

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Projet

Le site du château du Moyen Age de Guédelon est devenu le deuxième site touristique de Bourgogne-Franche Comté (Basilique de Vézelay, Les Hospices de Beaunes, Basilique de Paray le Monial, le chantier de Guédelon, la Citadelle de Besançon) avec une fréquentation annuelle de + 300.000 visiteurs. Il est situé dans le département de l'Yonne à environ 1h de route d'Auxerre dans le secteur de la Puisaye.

Le pays du Puisaye - Forterre propose plusieurs activités liés au patrimoine architectural à travers les sites des châteaux de Saint Fargeau, Guédelon, Druyes les belles fontaines, Ratilly.

Le projet de construction d'un château fort du Moyen âge est lié aux propriétaires du château de Saint Fargeau. Ce projet est devenu une réalité

Il est conseillé de consacrer une journée à la découverte de ce site de construction "expérimentale" du Moyen Age. Le chantier est situé en pleine forêt de Guédelon dans une ancienne carrière à proximité du lac du Bourdon à Saint Fargeau.

Il est préférable de venir à l'ouverture pour stationner son véhicule sur le parking d'une capacité limitée et retirer ses billets d'entrée sans perdre de temps. En été, le chantier ouvre ses portes à 10h.


On peut opter pour une visite guidée ou une visite libre. Lors de notre reportage,  nous avons opté pour une visite guidée dans un premier temps.

Lorsqu'on pénétre sur le site, on découvre le modèle d'une première construction défensive en bois qui était utilisé avant la construction d'un château fort en pierre.

Au loin, on aperçoit le fameux château fort de Guédelon.

Le site est constitué autour du château fort. On retrouve des batiments par spécialité comme la forge, la teinturerie, le taillage de pierre, ....

Une photo illustre le projet final, ainsi on peut mesurer le travail accompli et mesurer le temps nécessaire pour le terminer.

A l'entrée, un panneau visualise l'implantation de chaque atelier sur le site. Il permet aux visteurs de s'orienter.

La visite commentée par un guide est vraiment indispensable pour s'informer sur les techniques expérimentales du Moyen Age utilisées sur ce site. Elle permet aussi de connaître l'épopée de la construction de ce château fort et de resituer le cadre historique du XIIIe siècle en France.

Ainsi, on apprend que le projet s'est constitué dès l'origine en respectant l'Histoire de France. La période historique retenue est le XIIIe siècle où le roi de France Philippe Auguste va conquérir des nouvelles terres pour agrandir le royaume de France. Il décide de protéger ses nouvelles possessions par un vaste réseau de châteaux forts. Ainsi, l'Histoire associera le nom de Philippe Auguste à un roi bâtisseur.

Concrètement, il va "donner des terres" à des petits seigneurs avec l'obligation de les défendre. Chaque seigneur va lever des taxes pour bâtir son château fort. A cette époque, la construction d'un château fort durait entre 10 et 15 ans. L'architecture militaire employée lors de la construction est codifiée par le roi de France.

Ce chantier expérimental est le seul au monde à employer les techniques de construction du Moyen Age. Souvent, les gestes, les outils, .... ont disparu. Il faut rechercher à l'aide des chercheurs, des compagnons, .... du monde entier les moyens de les reproduire le plus fidèlement possible.

Le Taillage de pierre

Le choix de l'emplacement du château est très important sur le territoire du seigneur. Au niveau stratégique, son implantation doit permettre de visualiser la circulation des personnes, facilité sa défense en cas d'attaque et mettre à l'abri les personnes dépendantes de la seigneurie.

Cependant, pour un petit seigneur, l'implantation exigait de trouver à proximité de la pierre et du bois pour construire le château. Le château de Guédelon est implanté sur une ancienne carrière dans la forêt de Guédelon.

 

A part les belles pierres de taille, le château est construit avec les pierres du site.

Le personnel attaché à la seigneurie participait à la construction du château. En fonction des revenus des taxes locales, le seigneur pouvait employer de la main d'oeuvre extérieure spécialisée par corps de métier.

Au début des travaux, le maître d'oeuvre définissait les différentes mesures (doigt, main, coudé, ....). Chaque artisan allait relever ces mesures pour travailler. Le tailleur de pierre utilisait des gabarits de forme pour exécuter son travail. Le taillage d'une pierre pouvait durer plusieurs jours. A cette époque, le temps ne comptait pas, on ne cherche pas la meilleure productivité mais le respect du travail bien réalisé.

Il pouvait arriver qu'au dernier moment, une pierre se casse. Il fallait soit réussir à sauver la pièce, soit recommencer une nouvelle pierre.

L'outillage spécialisé était déjà performant pour travailler la pierre.

Le Mortier

Le mortier est très important dans la construction du château. Il permet de lier les pierres des murs et de solidifier l'ensemble. Sa constitution d'un mélange de terre, d'argile, .... permet d'obtenir un mélange qui peut mettre plusieurs décennies à sécher. Ce temps de long séchage permet d'obtenir une certaine souplesse du mur monté. Ainsi, il est plus aisé de remplacer les pierres abîmées après une attaque du château fort.

L'épaisseur des murs d'enceinte est d'environ 3,8 m à sa base et 3,2 m sur sa hauteur. La tour maîtresse"seigneuriale" doit atteindre les 28,50 m, son diamètre est de 12 m.

Au Moyen Age, la constitution du mélange du mortier est codifié dans sa technique. Afin de réussir son mortier, "l'ouvrier" doit extraire chaque composant du sol en le mettant dans un panier en osier.

 

Ce panier est la mesure a respecter.

Le panier est renversé au sol pour constituer des tas en ligne. Chaque tas doit toucher l'autre sans espace.

Une fois terminée la composition des tas avec les mélanges, on met dans une cuve la composition avec un apport d'un volume d'eau afin de rendre homogène le mortier.

A l'intérieur de l'enceinte du château, on refait la composition du mortier du mur en utilisant les mêmes techniques de fabrication.

Si un seigneur voulait activer l'avancée de ses travaux, il devait payer une main d'oeuvre supplémentaire.

On voit parfois des trous apparents dans les murs d'enceinte, ces trous servent à mettre l'échafaudage pour réparer les murs. Une fois la restauration terminée, on rebouche les trous.

Le Levage

L'édification d'un bâtiment d'une certaine hauteur exigeait de maîtriser les différentes techniques du levage. Au Moyen Age, les techniques ont évolué afin de permettre la monter du charge supérieure à 500 kg avec l'utilisation de la cage à écureuil.

Pour les charges moins lourdes comme les pierres de taille ( environ 200 kg), on utilise en bas du mur d'enceinte, un appareil simple de levage. La force humaine est décuplée.

La montée de la tour seigneuriale exige un moyen performant de levage. La cage à écureuil à une roue ou deux roues permet de soulever des charges importantes sur des hauteurs élevées. Ce moyen est très utilisé à cette époque pour construire des églises et des cathédrales.

Sur le site, il a été expérimenté la cage à une roue sur une hauteur limitée. Aujourd'hui, les différents corps de métiers ont construit une cage à deux roues sur les directives des chercheurs. Elle est plus efficace pour soulever des charges importantes sur des hauteurs variables.

Au Moyen Age, le charpentier est le spécialiste de la construction des appareils de levage. C'est une spécialité recherchée.

La Forge

La forge est un poste important dans la construction. Le forgeron travaille le fer pour répondre aux besoins de la constructin. Il doit fabriquer des milliers de clous, des outils, ....

Dans l'atelier de la forge, il y a des dizaines d'outils, enclumes, pinces, ... la maîtrise du fer est une nécessité, le forgeron doit connaître les techniques liées aux différentes températures de chauffe puis du refroidissement pour "tremper" les outils en fonction de la qualité métallurgique du fer.

Il doit aussi maîtriser le façonnage du métal en utilisant les outils appropriés et la pratique de la chauffe en forge.

La Charpente

Le bois est l'une des ressources indispensables pour construire un château fort mais aussi tous les ateliers attenants à ce projet. Le choix de s'implanter en pleine forêt facilite le travail des bûcherons et charpentiers.

La connaissance de chaque essence d'arbre de la forêt est nécessaire pour sélectionner  les arbres à couper en fonction des besoins du chantier. Le choix de la période d'abattage est important garantir une longévité aux pièces réalisées.

Le charpentier réalise des poutres, des roues de charette, mais aussi les appareils de levage, les charettes, les portes, .....

La technique d'assemblage pour les poutres est la technique de la mortaise et  du tenon chevillé.

La Tuilerie

La tuilerie est une activité nécessaire à la réussite de ce projet. Il est nécessaire de fabriquer des milliers de tuile, de carreau de pavement pour réaliser les différentes toitures et sols du château et des ateliers.

On aperçoit sur l'établi les différents moules utilisés pour réaliser les pièces commandées par le maître d'oeuvre.

De l'autre coté, c'est l'aire de stockage.

Sur le site, il est proposé de participer à quelques ateliers comme l'Atelier Terre. L'animation dure 1 heure coût: 6 €

Ma+

La Teinturerie

Dans l'atelier de teinturerie, on file et on teint la laine des moutons. La couleur de chaque pièce est obtenu en utilisant des colorants naturels.

L'atelier est la plus importante maison du site. Sa construction est basée sur les principes de l'architecture médiévale. On retrouve une toiture en tavaillons en bois, au niveau des murs, il y a une structure en pans de bois et torchis.

L'intérieur est décoré à l'aide d'une tapisserie.

ma+

{tab=La Visite du Château

Au Moyen Age, le château fort avait plusieurs fonctions à assumer. Au niveau défensif, il doit permettre au seigneur d'assurer un lieu de sécurité pour lui-même et sa cour mais aussi aux habitants de sa seigneurie.

A cette époque le brigandage est très répandu. Les routes commerciales ne sont pas sures. La tour principale appelée tour maîtresse, assure la sécurité du lieu avec au rez de chaussée la salle des gardes. L'escalier annulaire possède un trou défensif dans le mur.

Le logis seigneurial est le grand bâtiment relié à la tour maîtresse. Il est constitué de deux étages. Au rez de chaussée, le cellier est le lieu où le seigneur entrepose le "paiement" de ses taxes en nature (sacs de grain, ...). C'est aussi le lieu où on entrepose les achats du château pour assurer l'alimentation des gens du château.

Au niveau de ses dimensions, il mesure 24 m de longueur sur 6,80 m de largeur. Au 1er étage, il y a une grande salle et une petit pièce réservée aux hôtes de marque pour dormir. La grande salle est le lieu des banquets mais aussi un lieu de justice. Le seigneur rend la justice sur ses terres.

Des essais de tir, on permit d'établir qu'un seul garde pouvait en se situant au milieu de la pièce atteindre les trous (assommoirs)  disposés dans la pièce. Au niveau défensif, l'intérêt était de défendre le château au moindre coût.

On peut admirer la charpente du logis seigneurial. Elle est constituée de 7 fermes principales en chêne. Ce lieu servait aussi de dortoir, on mettait à même le sol des paillasses.

 

 

La chambre des hôtes de marque permettait de loger dignement un seigneur et son entourage à la fin d'un banquet tardif. Ce logement était confortable, il y avait une cheminée pour chauffer la pièce.

En 2012, il y a eu des essais de décoration murale afin de personnaliser l'endroit.

En 2017, la pièce est terminée. Les spécialistes ont fixé les motifs et les techniques médiévales pour produire les couleurs naturelles.

17 Guedelon App Seigneur Tour

17 Guedelon App Seigneur Tour 1

La restauration

La restauration est le gros point rouge de la visite du site. La Taverne de Guédelon propose des menus axés sur le Moyen Age comme l'Ecuelle du rôtisseur, le Cordier, le Potier, .. La clientèle peut s'attendre à une cuisine médiévale.

Le jour de notre reportage, le beau temps avec son soleil était présent. Dès l'ouverture, la file d'attente se constitue. En se présentant à 12h15, on a attendu 30 mn avant d'être servi !!! Les jours de pluie ......

Après notre longue attente en plein soleil, on peut choisir son menu, on a choisi le menu "l'Etal du Rôtisseur" à 13,50 €. Il est composé de morceaux de jarret de porc, et d'une saucisse fumée, un morceau de poulet à l'eau et de quelques légumes.

A la dégustation, le plat est fade, il n'y a rien de vraiment médiéval dans cette cuisine. Pour notre part, on vous conseille d'apporter votre pique nique, il y a des aires prévues ou de manger à l'extérieur. Vous avez la possibilité de rerentrer par la suite sur le site.

17 Guedelon Abri Pique nique

En résumé

La visite du site est très instructive. Le parcours des ateliers où l'on peut dialoguer avec "les artisants du Moyen Age" est vraiment l'intérêt principal de ce site. La visite du château permet de visualiser les réalisations  en cours de chantier. Le chantier du Château de Guédelon réalise un chiffre d'affaires d'environ 5 millions €/an et il emploie + 90 salariés en CDI dont 40 personnes consacrées aux travaux de construction du château fort.

Au niveau des enfants, il est conseillé d'attendre l'âge où l'enfant aborde dans son programme scolaire le Moyen Age.

19 Chateau Guedelon Site

Chantier médiéval de Guédelon

D955 89520 Treigny

Tél: 03.86.45.66.66  e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires: le site est ouvert en 2019 du:

- lundi 18 mars au dimanche 31 mars : de 10h à 17h30 fermé le mercredi 20, samedi 23 mars, dimanche 24 mars, mercredi 27 mars, samedi 30 mars et dimanche 31 mars 2019

- lundi 1er avril au vendredi 5 juillet : de 10h à 18h (ou 18h30 les samedis et jours fériés) - fermé tous les mercredis sauf les mercredis 1er et 8 mai.

- samedi 6 juillet au samedi 31 août : de 9h30 à 18h30 tous les jours

- dimanche 1er septembre au dimanche 3 novembre : de 10h à 17h30 (18h les samedis de septembre) - fermé tous les mercredis.

Tarifs: adulte: 13 €, étudiant (18 à 25 ans) 12 € adolescent (de 14 à 17 ans) 11 € enfant: 10 € (de 5 à 13 ans)  il existe une carte "pass-muraille" valable sur une saison adulte: 26 € et adolescent & enfant 20 € et Famille (2 adultes + 2 enfants) 44 €    La visite guidée + 3 au tarif.

Les différents ateliers disponibles sont affichés à l'entrée (coût: 6,50 €) et une visite avec le maître d'oeuvre de 45 mn coût 6,50 €

Lu 8370 fois Dernière modification le lundi, 08 avril 2019 08:06
Plus dans cette catégorie : « Les Grottes d'Arcy sur Cure Les Châteaux »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…