mercredi, 11 juin 2014 14:26

La Chartreuse & Fort Saint André

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La cité de Villeneuve lez Avignon est située à proximité du Palais des Papes d'Avignon, mais de l'autre côté du Rhône. Elle doit son développement au Cardinal Étienne Aubert, futur Pape sous le nom d'Innocent VI.

Au cours du XIV siècle, Avignon va devenir le centre du monde chrétien. Le cardinal Étienne Aubert fait construire sa résidence sur une parcelle achetée à l'Abbaye de Villeneuve les Avignon.

Le coeur de la cité conserve des vestiges comme la Tour Philippe Le Bel, la Chartreuse de Notre Dame du Val de Bénédiction, le Fort Saint André.

 

Le Pape Innocent VI est élu en 1352. Il a le projet de créer une nouvelle chartreuse à Villeneuve lez Avignon. Il fait acheter les terres à proximité de son hôtel particulier. Une bulle papale crée la Chartreuse en 1356. Il donne à l'Ordre des Chartreux ses possessions afin d'édifier la Chartreuse.

Sur la colline, il y a le Fort Saint André qui a été bâti par le Roi de France Jean II Le Bon au XIV siècle. Il était positionné à la frontière du royaume de France.

Sur les remparts du château, on peut observer le Palais des Papes d'Avignon.

La brocante de Villeneuve lez Avignon sur la place Charles David a une excellente réputation. Les prix sont raisonnables et il y a des objets intéressants à acheter. Elle a lieu tous les samedis de 8h à 14h.

L'entrée de la Chartreuse de Notre Dame du Val de Bénédiction est située rue de la République.

l


Etienne Aubert a été marqué dans son enfance par l'ordre religieux des Chartreux installé à la Chartreuse de Glandier sur la commune de Beyssac. Il devient juriste et il conseille le roi de France.

Il s'engage dans les ordres et devient évêque puis Cardinal avant d'être élu Pape en 1356. Il décide de bâtir une nouvelle Chartreuse pour développer l'Ordre des Chartreux en France. En 1353, il installe deux religieux et il achète les terres nécessaires à cette future implantation.

La bulle papale du 2 juin 1356 mentionne la création de La Chartreuse du Val de Bénédiction à Villeneuve lez Avignon. A l'origine, les plans architecturaux sont prévus pour l'installation de douze religieux et de leurs domestiques.

Le Pape Innocent VI va doter cette Chartreuse de privilèges pour assurer son développement économique et religieux. A sa mort, le Cardinal de Pampelune va continuer sa construction. A son apogée entre le XVIIe et XVIIIe siècle, elle devient la plus importante Chartreuse de France avec quatre-vingts moines.

En 1649, la construction du portail est entreprise. Il a été dessiné par l'architecte François de Royers de la Valfenière. En 1660, Louis XIV accompagné du Cardinal Mazarin franchit ce portail pour venir découvrir ce haut lieu de prière.

Ce plan permet de s'orienter mais aussi de comprendre l'étendue de La Chartreuse.

Une fois passé le portail de la Valfenière, on arrive sur l'allée des Mûriers. Depuis 1973, un Centre Culturel est installé dans ce lieu pour accueillir en résidence des artistes.

On pénètre dans l'ancienne église et l'on aperçoit à droite le Mausolée du Pape Innocent VI.

En 1360, le Pape Innocent VI demande au Prieur Pierre de la Porte de construire une chapelle pour abriter son tombeau. A la Révolution française, La Chartreuse est vendue en 17 lots comme bâtiment d'habitation, bâtiments... Le Mausolée est déplacé. En 1959, il revient à sa position d'origine.

On empreinte les galeries autour du petit Cloître et du grand Cloître pour se déplacer vers les cellules des moines chartreux.

La salle du chapitre était la pièce la plus décorée du monastère. A la Révolution française, les livres et objets d'art ont été dispersés ou détruits.

 

On est étonné de voir cette richesse végétale au milieu de ces pierres. Les plantations respectent un ordre précis dans l'aspect géométrique du jardin.

On arrive aux cellules des moines chartreux. Ils sont situés autour des rues de la Chartreuse. Après la Révolution française, les lots ont été revendus et divisés. En 1835, l'Inspecteur des Monuments historiques, Prosper Mérimée vient constater l'état avancé de la dégradation du bâti. Il prend des mesures pour préserver l'église et les fresques. En 1909, l'Etat français prend conscience de l'urgence d'entreprendre des travaux pour réhabiliter le monastère.

L'Etat a racheté sur une période d'environ 80 ans, les différentes parcelles pour redonner à cet ensemble architectural son unité d'origine. Les anciens de la région se rappellent qu'au cours de leur jeunesse, une partie des bâtiments n'étaient pas couverts et qu'ils étaient en mauvais état.

Au niveau de la communication, il est disposé ici et là des panneaux pour expliquer la vie des moines chartreux.

On remarque la simplicité des meubles installés et l'espace réservé à chaque moine dans sa résidence (Cellule).

Le moine pouvait accéder à une petite terrasse.

Le grand cloître est bordé des cellules des moines.

La Bugade ou grande lessive était pratiquée dans ce lieu. La lessive à la cendre était pratiquée deux fois par an. Elle donnait lieu à une fête.

On est contemplatif de cette organisation des espaces au sein de La Chartreuse.

Le Jardin des senteurs est une belle réussite.

Au centre du Cloître Saint Jean, il y a un bassin d'eau.

La renommée de la Chartreuse du Val de Bénédiction est due à son patrimoine architectural, mais aussi à la décoration de la chapelle particulière du Pape Innocent VI par Mattéo Giovanetti, le créateur des fresques du Palais des Papes d'Avignon.

Le visiteur peut consulter sur des bornes des images en 2D et en 3D la modélisation des bâtiments d'origine et une partie de sa décoration.

À partir de cette table tactile, on peut faire des élévations des bâtiments et de la chapelle des fresques.

Après la vision virtuelle, il faut se diriger vers la chapelle des fresques. À l'origine, il y avait d'autres fresques dans le réfectoire. Aujourd'hui, il ne reste que celle de la chapelle.

On retrouve sur chaque panneau une thématique religieuse développée par scène biblique.

On peut discerner le Pape.

La crucixifion

En résumé, la sauvegarde de la Chartreuse du Val de Bénédiction a été réussie grâce à la continuité de l'action publique sur presque un siècle. Aujourd'hui, il manque les objets pour meubler ce haut lieu de la chrétienté.

La Chartreuse du Val de Bénédiction 58 rue de la République 30400 Villeneuve lez Avignon tél: 04.90.15.24.24 e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires: Ouvert tous les jours de juillet à septembre de 9h à 18h30 sauf août fermeture à 19h30

Coûts: Adulte 8 €, enfant 0 €


Au niveau géographique, le mont Andaon est situé à une hauteur de 68 m sur la rive droite du Rhône, en face d'Avignon. La Sainte Casarie vient vivre en ermite dans une grotte sur le mont. Elle meurt en l'an 586. La ferveur chrétienne se développe sur ce lieu. L'Abbaye bénédictine Saint André se développe et elle devient une Abbaye puissante. En 1118, elle fédère 80 prieurés. Au XIIIe siècle, le roi de France, Louis VIII signe un accord avec l'Abbé de Saint André pour s'implanter dans le Sud de la France. Le Roi de France s'engage à édifier un fort et sécuriser l'accès au pont d'Avignon. En 1290, le Roi Philippe IV Le Bel échange des terres du Maine et de l'Anjou contre une part de seigneurie en Avignon. Il va sécuriser ses nouvelles terres en ordonnant la construction du Fort Saint André sur le mont Andaon. Sa position stratégique permet le contrôle du transport des marchandises sur le Rhône. Il permet aussi d'assurer la sécurité à l'Abbaye bénédictine Saint André et de limiter l'influence de l'Etat Pontifical d'Avignon

Le Fort Saint André est commandé en 1292. Les travaux sont réalisés vers 1360 au moment où le trésor royal doit régler la rançon aux anglais de la libération du Roi de France Jean le Bon. La porte d'entrée est impressionnante, le mur d'enceinte fait le tour de la colline sur une longueur de 750 mètres, il y a des tours de guet.

On voit au loin la ville d'Avignon et le Rhône.

L'été, il est conseillé de visiter le matin (10h à 14h) le fort pour éviter l'effort physique sous la chaleur. Le visiteur a le choix de parcourir l'ensemble des remparts ou couper pour éviter une trop longue marche.

Vous avez aussi l'entrée de l'Abbaye Bénédictine de Saint-André avec ses magnifiques jardins. Ils sont classés comme jardins remarquables. Ils font partie de la liste des 120 plus beaux jardins de France.

À l'intérieur de l'enceinte fortifiée, le bourg de Saint-André se déployait sur une surface d'environ 3 hectares. À son apogée au XVIIe siècle, il y avait 200 maisons.

Le visiteur parcourt le chemin de ronde sur les remparts.

La chapelle de Belvezet a été édifiée au XIIe siècle.

La Tour des Masques un endroit idéal pour observer l'horizon.

On termine la visite par le retour au Château royal où l'une des tours était le lieu de fonction du seigneur et l'autre de l'officier royal d'administration et de justice.

Le panorama d'observation permet de surveiller l'activité sur le Rhône et sur Avignon.

On découvre la salle du four à pain.

La salle de l'officier royal d'administration et de justice était le lieu où l'on rendait la justice royale.

Fort Saint André 30400 Villeneuve lez Avignon tél: 04.90.25.45.35 e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires: ouvert tous les jours  du 1 juin au 30 septembre de 10 h à 18h

Coûts: Adulte 5,50 € enfant 0 €

Abbaye Bénédictine Saint André 30400 Villeneuve lez Avignon tél: 04.90.25.55.95 e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires jardins: ouvert tous les jours sauf le lundi du 1 mars au 1 novembre de 10 h à 18h

Coûts: jardins Adulte 6 €; jardins + Abbaye + expo Adulte 13 €

Si vous séjournez plusieurs jours dans cette région, il y a la formule "Pass Grand Sud" qui permet d'obtenir des tarifs réduits dans les monuments suivants: le château d'If, le site archéologique de Glanum, le cloître de Fréjus, l'Abbaye de Montmajour, l'Abbaye du Thoronet, le Fort Saint André, la Chartreuse du Val de Bénédiction, le Musée Pierre de Luxembourg, la Tour Philippe Le Bel, les Tours et remparts d'Aigues Mortes.

Lu 5117 fois Dernière modification le vendredi, 13 juin 2014 10:58
Plus dans cette catégorie : Les Acteurs du Patrimoine »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…