mardi, 14 avril 2009 02:00

Le Coquillage

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

08ChateauRicheuxLeCoquillageSalle1

 

En Bretagne, le Chef Olivier Roellinger à Cancale a médiatisé la cuisine bretonne.

 

Cet Homme de passion a su créer un univers autour de ses souvenirs d'enfance "Je suis né dans la véritable Maison de Bricourt, aujourd'hui la maison du Voyageur, maison dont on sait que Surcouf y joua enfant.

Cette malouinière datant de 1760 appartenait autrefois aux armateurs de la Compagnie des Indes qui chassaient la soierie, la porcelaine, les bois précieux et les épices pour les ramener dans le port de Saint Malo. J'ai passé mon enfance dans cette maison et continue chaque jour d'y construire des aventures... culinaires...."

Nous vous conseillons de venir déguster et prendre un vrai plaisir à déguster les produits de la mer au "Le Coquillage - Château Richeux" avec le menu "Marin" à 35 ou le menu du gourmet "le grand choix de la baie" à 68.

Sur la route de Cancale, où il y a les célèbres huîtres, il faut se diriger vers le château de Richeux. L'endroit est indiqué sur le mur de la façade d'une maison à un petit croisement. Il faut rentrer sur le parking du château. Le restaurant "Le Coquillage" est situé au 1er étage de la bâtisse.

 

 

 

On rentre par les terres, mais le château à une vue magnifique sur la baie.

 

 

Le château est situé face à la baie. On remarque une végétation similaire à celle du littoral de la baie du Mont Saint Michel. Nous sommes le dimanche 28 décembre 2008. Il était intéressant de venir découvrir l'un des établissements du Chef Olivier Roellinger.

Au début du mois de novembre 2008, le Chef Olivier Roellinger a rendu ses 3 étoiles acquises en 2006. Sa condition physique ne lui permet plus d'assumer sa fonction de Chef de cuisine. A 53 ans, l'Homme ne peut plus assurer la fonction de l'homme orchestre dans la brigade de la cuisine. Il tenait personnellement à créer et à cuisiner les mets pour ses clients. La fermeture de la Maison de Bricourt est intervenue le 15 décembre 2008. L'aventure de cet établissement avait commencé en 1982. Cependant, les autres établissements sur Cancale restent ouverts.

Notre reportage porte seulement sur le restaurant "Le Coquillage". Nous continuons notre découverte des seconds établissements culinaires des grands chefs français.

 

 

La bâtisse a des proportions architecturales à dimension humaine. Le parc est bien pensé, il permet d'afficher une certaine verdure malgré la saison hivernale.

 

 

Nous venons déguster et prendre un vrai plaisir à découvrir la cuisine de la mer inspirée par Olivier Roellinger. Les produits de la mer sont à l'honneur avec le menu "Marin" à 29 € ou le menu du gourmet "le grand choix de la baie" à 54 €.

Nous allons vous faire découvrir la dégustation du menu "Le grand choix de la Baie".

 

 

L'accueil à l'entrée est professionnel. Nous avions réservé 1 mois à l'avance. Sans problème, notre réservation était bien enregistrée.

On nous propose gentiment de ranger nos manteaux. On nous donne un galet numéroté comme jeton du vestiaire. C'est original.Après, on nous place à notre table réservée.

Nous avons la chance d'être placés face à la mer.

La salle est constituée de boiserie. Sa taille permet de recevoir un nombre limité de table.

Le service de table reprend l'emblème du coquillage. On retrouve des galets sur la table. Ils sont utilisés comme porte-couteau.

 

 

Il existe un menu enfant qui est constitué d'un poisson avec de la purée et un dessert.

 

 

Le menu "Le grand choix de la Baie" est composé d'une entrée, d'un plat, d'un plateau de fromages et d'un plateau de desserts.

Au niveau de l'entrée, le choix parmi environ 10 entrées, permet en fonction de son envie du moment de satisfaire son plaisir.

Nous avons goûté une salade composée de morceaux de rouget et de pomme de terre assaisonnée avec des herbes aromatiques et une légère sauce. Le jeu de tous ces éléments est un plaisir au palais.

Les trois petits bols de soupe de légumes (céleris, courge...) font découvrir différentes intensités aromatiques. Au final, un réel plaisir après la phase un peu surprenante de certaines associations.

 

Au niveau du plat, on a le choix parmi environ 10 possibilités (8 plats de poisson et 2 de viandes dont un pigeonneau).

On vient chez Olivier Roellinger pour découvrir de nouveaux horizons gustatifs issus de la mer. On est tenté par les 3 coquilles de Saint Jacques. L'assiette nous renvoie une image forte de la mer. Au fond de l'assiette, le sel en cristaux est déposé cerné par une rangée d'algues. Chaque coquille constitue un univers aromatique. On va de la douceur vers une certaine agressivité aromatique sous la langue. La cuisson est parfaite, l'esthétique est recherchée. Chaque coquille est un tableau.

 

Il fallait goûter un plat de poisson classique. On a opté pour la sole. L'assiette est composée de 2 solettes avec de la purée et des morceaux de confit de citron. La cuisson est parfaite. La solette est fraiche. La finesse de ce poisson est relevée par la sauce au beurre d'une grande légèreté. On apprécie le mélange subtile, une réussite.

Le plateau de fruits de mer doit être commandé 1 semaine avant la date de votre venue.

 Le chariot de fromages est composé d'un choix limité de fromages. Cependant, les fromages présentés à la dégustation sont de qualité. La tome de Bretagne est à goûter. Après le fromage, les desserts sont servis. Le chariot arrive. Une dizaine de desserts est proposée.

On est tenté par la tarte tatin et un sorbet à la clémentine. La tarte tatin est réalisée à partir de morceaux de pomme, un vrai délice .... un petit regret ... elle est servie tiède ...

On a aussi goûté le baba au rhum, un peu décevant, le millefeuille, très léger ....cependant, je suis un peu déçu par la saveur dégagée par cette mousse, le mélange du biscuit et de cette crème est plutôt fade, je préfère le mélange avec de la crème pâtissière, ....et les profiteroles, le mariage de ce goût de cacao avec le reste, un réel plaisir de gourmand.

 

En résumé, voici une bonne adresse à découvrir. Le prix est justifié par la qualité des produits et du service. On est accueilli avec gentillesse. Le personnel de service sait observer chaque table pour répondre au mieux aux attentes.

En 2010, le Guide Rouge a décerné 1 étoile à cet établissement et 2 étoiles en 2019 avec le chef Hugo Roellinger.

Au niveau des menus, aujourd'hui, il est proposé:

Au niveau des 4 menus proposés, il y a le menu "La Baie" à 72 €,  le menu "Au gré du Vent et de la Lune" à 139 €, le menu "Grignotage des bords de mer" à 85 €/pers. préparé au moins pour 2 personnes et le menu "Du jardin marin au potager celtique" à 75 €. Notre préféré, le menu "Au gré du Vent et de la Lune" qui offre à déguster une palette gustative complète axée sur la mer.

16 Le Coquillage Entree Salade Seiche

 

16 Le Coquillage Plat Homard au cacao

 

16 Le Coquillage Dessert

On note quelques avis partagés au sujet du nombre de desserts proposés par rapport à l'ancienne profusion et quelques variantes sur des plats emblématiques comme le "homard au cacao" qui suscite  des interrogations.

Une piste à connaître lesoffres spécifiques mais également les offres de dernière minute que nous vous proposons à prix doux. Sous réserve de disponibilité, merci de vérifier vos dates auprès de notre service de réservation, Tél : 02 99 89 64 76 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

LE COQUILLAGE

Château Richeux

Le Point du Jour

Le Buot

35350 Saint Méloir des Ondes

Tél: 02.99.89.64.76

internet: www.maisons-de-bricourt.com

 

Lu 5776 fois Dernière modification le mardi, 26 novembre 2019 15:59
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…