Céret

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La ville de Céret est située dans la vallée du Tech au pied des Pyrénées. Les recherches archéologiques démontrent une présence humaine depuis la Préhistoire. Les Romains ont construit un pont sur le Tech pour faciliter la circulation entre l'Espagne et la France. Au Moyen -Age, la région du Vallespir dépend du Vicomté de Castelnou. En 1659, le traité des Pyrénées va rattacher ce territoire à la France. Les négociateurs du Royaune de France et du Royaume d'Espagne s'établissent à Céret pour fixer la nouvelle frontière entre les deux royaumes.

A la Révolution française, les habitants de Céret se partagent les bois et les près communaux. En quelques années, certains bois sont dévastés. Ce fait entraîne les roches vers le Tech. La rivière est bouchée ce qui entraîne des inondations sur les près. Le bois de chauffage se fait rare .....

Au XIXe siècle, un canal d'arrosage est construit pour alimenter le village. En 1922, les arènes sont construites.

La guerre civile espagnole va conduire une partie de la population à émigrer en France en traversant les Pyrénées. La ville de Céret va accueillir un nombre important d’immigrés espagnols. Les artistes espagnols comme Pablo Picasso apprécient les paysages et la lumière de la ville. La cité va attirer de nombreux peintres du courant artistique du cubisme.

Le centre historique de Céret est situé autour de l'église. Il y a des petites places reliées par des ruelles étroites. Le bâti est assez mal entretenu. Il y a la fontaine des neufs jets au milieu d'une grande place.

Autour de l'église, il y a une place bordée d'habitation.Il y a quelques bâtisses avec une architecture intéressante.

g

Eglise

L'église Saint Pierre est classée aux monuments historiques, Elle est de style romane. La première église a été fondée vers 814. L'intérieur est sombre mais il y a une coupole au plafond avec une fresque très intéressante.

On est un peu surpris de voir la statue de Jeanne d'Arc ici, plus loin, il y a la statue de Saint Michel avec sa lance.

On apprécie de se promener dans ces ruelles sous les grosses chaleurs de l'été. Il y a de la verdure ici et là ce qui apporte des couleurs au paysage et une certaine fraicheur.

Dans la rue principale, il y a toujours de l'animation. Par exemple, le Festival de la Sardane qui a lieu en été. Il y a aussi le Musée d'Art Moderne de Céret. Le samedi est le jour du marché, il y a de l'animation et des odeurs. Ce marché est l'un des plus importants des Pyrénées Orientales.

m

Festival de Sardanes

La Sardagne est une danse traditionnelle de la culture catalane. Les danseurs & danseuses se tiennent la main en cercle au son du cobla. Ils exécutent des pas courts et des pas longs. Souvent les danseurs sont habillés dans les costumes catalans mais il est toléré d'utiliser les vêtements de la ville. Le danseur et la danseuse doivent se chausser avec les espardenyes (espadrilles à lacets).

Le Festival de Céret attire les passionnés de la culture catalane. Il y a une foule assez important massée le long du parcours. Cet évènement est l'un des moments forts de l'été à Céret.

Les groupes d'enfants passent en premier, puis les adolescents et enfin les adultes. Le véritable spectacle commence avec les adultes.

 

l

Musée d'Art Moderne

En 1910, le peintre Frank Burty Haviland et le sculpteur catalan Manolo Hugué s'installe à Céret. Ils invitent leurs amis artistes à venir les rejoindre. Ainsi, Pablo Picasso, Georges Braque, Max Jacob, ... vont venir séjourner dans cette ville.

La beauté des paysages et sa lumière vont conquérir ce milieu artistique. Nous sommes en pleine période du cubisme. Au moment  de la deuxième guerre mondiale, des nouveaux artistes vont aller séjourner à Céret comme Jean Dubuffet.

L'idée d'un musée d'art moderne va germer dans les esprits Pierre Brune et Franck Burty Haviland à partir du don de Mme Aribaud. M. Michel Aribaud était l'archiviste de Céret, il avait côtoyé le milieu artistique et avait acquis une belle collection de tableaux des peintres comme Herbin, Kisling. Ce don ouvrait la porte à la possibilité d'ouvrir un musée.

Cependant, il faut étoffer les œuvres d'art à exposer au public. Ils décident de faire un courrier pour demander à tous les artistes ayant séjourné à Céret de faire un don. Le projet plait à Pablo Picasso et à Henri Matisse. Ainsi en 1950, le Musée ouvre ses portes.

En 1953, Pablo Picasso offre au Musée la série des coupelles sur la tauromachie. En 1977, le peintre surréaliste Joan Miro expose à Céret à sa demande.

 

 

La série des coupelles sur la tauromachie

Les oeuvres exposées dans l'espace permanent

Les peintres ont souvent immortalisé les lieux à partir du pont du Diable

Au niveau de l'espace des expositions temporaires( 27 juin au 15 novembre 2015), l'art urbain est à l'honneur à travers Jaume Plensa, sculpteur espagnol.Le thème de son expo " Le silence de la pensée".

On regrette que le film sur Jaume Plensa soit à la fin de l'expo car on apprend beaucoup sur le sculpteur. Cette connaissance est indispensable pour appréhender les œuvres exposées.

Actuellement, il travaille avec ses collaborateurs sur le thème du rapport des mots au sein des communautés. Le mot devient le véhicule de la pensée, il exprime une idée. Cette idée est perçue par chaque être humain d'une différente façon cependant il se dégage sur certains mots un consensus collectif.

L'artiste est fasciné par la traduction de la pensée humaine à travers le langage. Il recherche l'émotion et l'appropriation des lieux par le visiteur.

 

Musée d'Art Moderne de Céret

8 Bd Maréchal Joffre

66400 Céret

Tél: 04.68.87.27.76  e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires: 27 juin au 30 septembre 2015, ouvert tous les jours de 10 h à 19h

             du 1er octobre au 15 novembre 2015: fermé le mardi, ouvert les autres jours de 10 h à 18 h

Tarifs: adulte 8 €, jeune 6 € (gratuité pour les enfants jusqu'à 12 ans)

 

 

 

Lu 2231 fois Dernière modification le vendredi, 09 octobre 2015 11:02
Plus dans cette catégorie : « Cap d'Adge Pézenas »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…