Les Voiles de la Liberté à Rouen

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En 1989, M. Patrick HERR, propose à la mairie de Rouen un évènement maritime de 1ère importance pour fêter le bi-centenaire de la Révolution Française. Il pourrait se dérouler vers le 14 juillet. Le passé maritime de Rouen pourrait être ressusciter le temps de la manifestation. Après des réticences de toute sorte, le projet obtient l'accord de la Mairie de Rouen et de sa Région. Une équipe se met en place afin de contacter les propriétaires des 3 mâts à travers le monde. L'évènement aura lieu du 9 au 16 juillet 1989 sur les quais de Rouen

La 1ère édition est un succès, les 3 mâts sont au rendez-vous. 26 cathédrales de la mer sont venues. La Marine Nationale française s'est joint à la manifestation. Déjà la remontée de la Seine est magique. Une foule nombreuse vient découvrir le spectacle ...

Les premiers visiteurs sont éblouis ..... on peut monter à bord des narives ..... chaque capitaine de navire a eu à coeur de montrer un équipage opérationnel et charmeur. La musique s'échappe de certains navires .... on entend de la musique Sud américaine ...

Le public apprécie chaque bâteau. On commence à comparer l'élégance des proues, ...... des équipages.

Les noms des 3 mâts à absolument voir circulent, comme l'Amerigo Vespucci, trois-mâts carré italien, le Cuauhtémoc, trois-mâts barque méxicain, Capitan Miranda, trois-mâts goélette de l'Uruguay, .....

Il faut arriver de bonheur le matin vers 10h, la foule n'est pas encore présente. On peut circuler sans problème sur les quais. On voit la vie qui s'organise sur les ponts des bâteaux, .... vers 11h30, l'affluence devient une réalité. Si vous voulez monter à bord, il faut presque 45mn ......

En soirée, les quais s'animent, de la musique, des spectacles ....... et le feu d'artifice. C'est magique, cette lumière au-dessus des ponts et des mâts, c'est la Fête.

Le succès populaire de cette manifestation a ouvert la voie à l'organisation de l'Armada de Rouen qui se tient environ tous les 4 ans. La dernière en date s'est tenue en 2008.Sa durée est d'environ 10 jours, cependant, il existe des départs prématurés de navire car maintenant, les 3 mâts sont devenus des stars et ils sont très demandés.

La journée du départ de Rouen est un grand jour, toute la journée, les 3 mâts vont naviguer sur la Seine vers la ville du Havre afin de gagner la haute mer. Un public nombreux se tient de chaque coté des berges tout au long du parcours. On vient en famille pour la journée.

Si vous voulez être bien placé, il faut impérativement venir tôt. Les familles déballent les affaires du pique-nique, installent les tables, .... les appareils photos sont prêts, ... le soleil est présent, .... la journée s'annonce bien. L'horaire de passage des bâteaux dépend du lieu de pique-nique par rapport au port de Rouen. Au loin, on entend les premières clameurs, ...... la fête commence, les premiers 3 mâts arrivent .....

Lors des premières éditions, les équipages ont joué le jeu de monter dans la voilure, maintenant, c'est très rare !!! En 2008, la bâteau "pirate" partait à l'abordage et il tirait une bordée de canon.

En 2008, à Rouen, le mois de juin a été chaud sans pluie. Au moment de l'Armada, le temps s'est dégradé et la pluie a été une constante sauf le jour du départ des bâteaux.

La 6e édition s'est déroulée pour la 1ère fois au mois de juin 2013 (du 6 au 16 juin). Elle a été maintenue malgré les conditions très difficiles de circulation sur Rouen depuis l'incendie du pont Mathilde le 29 octobre 2012. Cette nouvelle édition a été très difficile à organiser. A priori, cette Armada sera la dernière à être gratuite.

Au fil du temps, l'Armada de Rouen est devenue l'un des évènements majeurs de rassemblement des vieux gréments au monde. Cette édition a présenté au public 46 bateaux dont le Belem, les Pen Duick du célèbre navigateur Eric TARBARLY, ... l'un des chouchous du public le Cuauhtmoc, navire école de la Marine Mexicaine, et le Mir, navire école de l'Académie Maritime de St Pétersbourg, l'un des plus longs au monde avec ses 108 mètres.

Le choix du mois de juin limitait la fréquentation du public français et européen. Heureusement, la proximité de la région parisienne a permis une certaine affluence lors des week-ends. Le temps a été incertain, la pluie et la fraicheur étaient au rendez-vous.

Les navires sont arrivés entre la nuit du 5 au juin 6 et la matinée du jour de l'ouverture. Le pont Flaubert s'est levé pour laisser passer les cathédrales des océans.

Les Normands ont répondu présent pour découvrir cette nouvelle édition. Il était recommandé d'utiliser les transports collectifs pour venir sur les quais. Si le visiteur voulait découvrir les navires et monter à bord, il était important de venir vers 9h00.

En fonction du temps disponible, le visiteur pouvait faire soit la rive droite, soit la rive gauche, soit les deux rives. Au niveau de la rive droite, les organisateurs avaient opté pour un étalement des bateaux afin de fluidifier la foule sur chaque quai.


Le BELEM est l'emblème de la flotte ancienne à voile. Il a été lancé en 1896 pour le commerce du cacao et du sucre entre Nantes et les Antilles et le Brésil. Sa construction aux chantiers navales dura 5 mois.


 

Le DAR MLODZIEZY est un voilier polonais récent, il a été lancé en 1982 aux chantiers de Gdansk. C'est un trois mâts carré de 109 mètres de long. Sa voilure totale est de 3015 m². Il a remporté le trophée du Boston Teapot Trophy en 1988 en parcourant 1241 milles en 124 heures.


 

Le voilier portugais le SAGRES II est un habitué de l'Armada de Rouen. Il a été construit en 1937 aux chantiers allemands de Blohm et Voss à Hambourg. C'est un trois mâts barque d'une longueur de 90 mètres, sa largeur est de 12 mètres. Sa voilure totale est de 1796 m². Aujourd'hui, il est un navire école de la Marine portugaise.

Pour tous les Amateurs du monde de la voile, le nom du PEN DUICK fait immédiatement repensé au grand navigateur qu'était ERIC TABARLY. Le 1er Pen Duick a été dessiné par un architecte écossais et lancé en 1898. En 1964, Eric Tabarly et Gilles Costantini dessinent le PEN DUICK II. Avec ce ketch, il remporte la Transat anglaise. Le PEN DUICK VI est construit en 1973. Il remporte la Transat en solitaire en 1976. En 1983, Eric Tabarly disparait à bord du Pen Duick I.

Le MIR est le 4e voilier le plus long au monde avec ses 108 mètres. Il a été construit aux chantiers de Gdansk en 1987 sur le modèle du Dar Mlodziezy. Sa voilure totale est de 2771 m². Il appartient à l'Académie Maritime de Saint Pétersbourg.

A chaque Armada, les visiteurs ont la possibilité de faire temponner le programme ou des cartes postales à chaque navire.

En début de matinée, les équipages des voiliers s'affairent pour entretenir les ponts, évacuer les poubelles, ... et préparer les visites de la journée.

On voit les cadets, les officiers, ... en action. C'est un moment de partage entre le visiteur et les équipages. On doit souligner la grande gentillesse et de patience de tous les marins présents envers les touristes.

On assiste à un rapport .....

Un certain nombre de navires étaient ouvertes à la visite gratuite. Lors de notre reportage, nous avons monté à bord du Sagres II et du Santa Maria Manuela.

On est accueilli avec le sourire, les marins sont à votre disposition pour répondre à vos questions. Le cuisinier préparait des gigots d'agneaux, les aromates dégageaient des senteurs ........

En matinée à 10h, il était possible de visiter un voilier sans trop attendre. Mais avec l'affluence des visiteurs, il fallait parfois faire une queue d'une durée 1h30. Au pire moment, la durée a atteint 2h30.

LES FESTIVITES

A chaque édition de l'Armada, il a été prévu une programmation d'animations quotidiennes sur les quais et dans Rouen pour créer une ambiance unique autour de l'esprit des gens de mer. Cette édition s'inscrit dans cette tradition. A la nuit tombée, les voiliers sont illuminés et ces lumières se reflètent sur la Seine.


La scène était située rive droite au fond. Le public nombreux est venu assister à des moments de folie avec des artistes inspirés par l'évènement à partir de 21h.

Il était prévu un feu d'artifice chaque soir après 23h30, cependant les organisateurs ont su adapter les horaires en fonction de la fin du spectacle et des conditions climatiques.


Malgré l'heure tardive, le spectacle pyrotechnique était de qualité.


 

 

Le spectacle dure en moyenne 20 minutes.

La Parade de l'Armada est l'un des moments forts de l'évènement. On estime qu'environ 1 à 2 millions de personnes sont installées le long des berges de la Seine entre La Bouille et l'Estuaire. Elle avait lieu le dimanche 16 juin entre 7h et 17h. Au niveau météo, il était annoncé des belles éclaircies dans l'après-midi. Au niveau des conditions de circulation, il est très difficile de se déplacer en voiture après 9h30 sur tous les axes menant vers la Seine. Les "habitués" viennent vers 8h installer le pique-nique de la journée à un emplacement de choix pour bien voir les voiliers évoluer dans les boucles de la Seine.

Dans la presse, il était précisé les horaires de début et de fin en fonction des lieux situés le long des 120 km. Cette info était très utile pour commencer les observations au bon moment .

Le départ de Rouen est vraiment un grand moment, on voit les marins s'activer à la manoeuvre. Un autre endroit magique, la boucle à La Bouille, les marins remercient les visiteurs de leur accueil.

A Rouen, les premiers voiliers ont franchi le pont Flaubert à 7h. Depuis quelques éditions, il est possible de monter à bord de certains voiliers pour cette grande parade, il faut compter 295 €/personne sur des voiliers comme le Tolkien, le Dar Mlodziezy, le Belem, le Santa Maria Manuela, .... au niveau de la prestation, il y a le petit déjeuner, le déjeuner et le retour en car sur Rouen. Au dernier moment, il y avait encore des places disponibles à moindre coût 215 €.


On regrette qu'au fil des éditions, le spectacle des marins dans les voilures et la musique d'ambiance à l'intérieur des bateaux de différents pays se font très rares. Le public avisé est un peu déçu.


 

 

Quelques précipitations ponctuent le passage des voiliers. Le public essaye de créer l'ambiance pour obtenir une réponse des équipages ....


Les enfants sont émerveillés devant cette parade, les adultes sont un peu déçus. Le Monge marque la fin de la parade, il est impressionnant.


En résumé, cette édition était de qualité au niveau des jours à quai mais il faudra revoir à l'avenir le contenu de la parade.

L'édition 2019 s'est tenue du 6 au 16 juin 2019 sur les quais de la Seine sous un temps maussade.

17 Voiles Liberte 2019 

A+

Lu 7434 fois Dernière modification le mardi, 25 juin 2019 17:10

Éléments similaires (par tag)

Plus dans cette catégorie : « Les Châteaux Aventure Peugeot »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…