samedi, 03 octobre 2009 10:03

La Corse

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 L'Ile de Beauté fait rêver les européens. L'UNESCO a classé les sites naturels suivants: le Golfe de Porto, le Golfe de Girolata, les Calanches de Piana et la Réserve de Scandola au patrimoine mondial.

La Corse

Elle est le symbole du soleil, d'un Art de vivre, de la mer et de la montagne. La beauté sauvage de ses paysages séduit les touristes français, italiens, allemands, ... Le tourisme se développe sur "Kallisté" comme les grecs l'avaient appelé "la plus belle".


Ses senteurs exhalent au printemps. Le long des routes, on respire le bougainvillier, le genet, le pin maritime, ... les oliviers centenaires nous rappellent que nous sommes dans le Sud de l'Europe. La température estivale est déjà présente. Lors de notre reportage à la mi-mai, il a fait entre 19 et 26° mais l'eau de la mer est à 16° !!!


La période de mi-mai à la fin du mois de juin est idéale pour la découverte de la Corse. Les paysages sont verdoyants et odorants alors que l'été la sécheresse est là avec des températures proches des 40°.

La superficie de la Corse est de 8.680 km², elle compte environ 300.000 habitants.

Les principales villes sont Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio. Les villes comme Calvi, Bonifacio ont une certaine importance. Au niveau de la montagne, les villes de Corte et de Sartène sont les plus peuplées.

Au niveau géographique, le littoral mesure + 1.000 km avec les célèbres plages de Palombaggia, Giulia vers Porto-Vecchio, le golfe de Porto ....

Au niveau montagneux, on recense + 120 sommets qui dépassent les 2.000 mètres. Le passage obligé, la découverte du massif de Bavella. Pour les mordus de la marche et de la montagne, il y a le GR 20, ce parcours est mythique cependant, il exige une excellente condition physique si vous voulez l'entreprendre dans sa totalité.


La Corse est située à environ 180 km des côtes continentales françaises.Par contre, à 80 km des côtes de la Toscane italienne ......et 12 km de la Sardaigne.

Elle devint française le 15 mai 1768 par le traité de Versailles. Les frais engagés par la France pour assurer la sécurité de l'Ile étaient devenus une charge trop lourde financièrement pour les dirigeants de l'Ile. Le traité transfert les compétences territoriales nationales corses à la France en paiement de la dette.

L'Avenir de la Corse est lié à la préservation de son milieu naturel. L'attrait touristique des européens vers ce "paradis" situé à proximité est réel. En 2009, un projet d'aménagement du plan d'aménagement et de développement durable de la Corse est débattu à l'Assemblée de Corse. Un débat a lieu où des positions très différentes sont abordées. Les défenseurs de l'environnement s'opposent au développement économique à travers le développement du tourisme à grande échelle.

En 2011, on constate un boum sans précédent de la construction dans la plupart des régions Corses.

La Corse bénéficie de 4 aéroports régionaux (Bastia, Ajaccio, Calvi et Figari). Ainsi, les liaisons aériennes entre l'Europe et l'Ile de Beauté permettent des séjours de courtes durées (environ 1 à 2 semaines). Le touriste loue sur place un véhicule pour se déplacer. Au niveau des tarifs, il faut faire de la "veille", vous pouvez obtenir un prix très abordable (aller/retour). A éviter, les dates des grands départs des vacances françaises et européenne.

Le transport maritime est la solution lorsque vous allez séjourner plusieurs semaines sur place. Il permet de venir avec sa voiture ce qui limite les frais sur place. Il existe plusieurs compagnies qui font les liaisons entre la France (Nice, Toulon, Marseille, ..) et la Corse (Calvi, Bastia et Ajaccio) mais aussi entre l'Italie et la Corse (Bastia). Au niveau des tarifs, il existe régulièrement des promotions à des tarifs très agressifs. Attention à sélectionner une compagnie qui n'est pas régulièrement en grève !!! Les habitués recommandent de partir de Toulon pour éviter les grèves.

Aléria

La cité d'Aléria est située à 70 km au Sud de Bastia. Un bref rappel historique, la cité est créée par les phocéens en 565 Av JC. Un brassage des cultures méditérannéennes (grec, perse, carthage ...) va animer Alalia. En 259 Av JC les romains s'emparent de la cité et ils la renomment Aléria. Elle va devenir de par sa position stratégique un port militaire et une garnison de légionnaire. Elle devient la capitale de la "colonie Corse".

Aujourd'hui, des fouilles archéologiques ont mise à jour des objets romains mais aussi liés aux différents occupants. A l'entrée, il y a une statue qui représente un lion. Il est attribué aux étrusques.

Actuellement des fouilles sont entreprises dans l'église paroissiale Saint Marcel qui avait été fondée par Ugo Colonna afin de découvrir et de mieux comprendre l'influence des civilisations sur la vie quotidienne de la cité.

Au niveau d'une cure de "Bien-être", il exite le complexe Riva Bella à quelques kilomètres sur la RN 198 au Nord d'Aléria. Ce centre propose une thalassothérapie naturiste. Ce centre est ouvert à tout le monde.

Pour notre reportage, 3 femmes ont été suivre 1 journée de soins. Elles ont été ravies de cette journée bien-être.

 

 

Porto Vecchio

Porto Vecchio

Elle est la 3è ville de la Corse. La vieille cité fortifiée domine le port de plaisance. Un petit conseil, après 22h, allez à la Taverne du Roi située dans la Porte génoise, vous pourrez écouter des chants corses .... un moment magique à vivre dans ces murs chargés d'histoire.

Au niveau géographique, elle est située à 30 km de Bonifacio sur la N198. Le golfe de Porto-Vecchio est un abri maritime de 1ère importance sur la côte Sud -Est de la Corse. Au niveau défensif, l'ancienne citée a été construite en hauteur. Après une petite escalade, on accède à l'ancienne citée. La place centrale est très fréquentée l'été. On recherche les terrasses pour se désaltérer.

 

La ville basse est beaucoup plus récente. Le port est omniprésent à travers le port de plaisance mais aussi à travers son port maritime qui accueille des ferries. Il y a des marais salants d'une surface d'environ 10 hectares à proximité. Sa production se situe vers 1.000 tonnes de sel par an.

L'été, le port de plaisance est plein. La Corse est le paradis du plaisancier. La navigation cotière avec les instruments modernes permet en toute sécurité d'accéder à des criques où l'on peut se baigner, plonger ..... en respectant les espaces maritimes protégés.

Palombaggia

Les mythiques plages de Palombaggia et Santa Giulia sont situées entre Porto-Vecchio et Bonifacio. L'été, il est presque impossible d'accéder à ces plages. Si on est patient, on peut prendre la route qui contourne la presqu'île, sinon, il vaut mieux accéder par la N 198. Il y a des petites routes qui déservent le golfe de Santa Giulia.

Lorsque vous arrivez par ce petit passage, vous êtes émerveillés par la beauté du paysage.


Pour le bronzage, il faut une belle plage, .... alors il faut vous diriger vers les plages de Palombaggia. Ce site se compose de 6 plages de sable fin délimitées par une avancée de rochers rouges et des dunes ombragées de pins parasols centenaires.

Attention, en été, le stationnement est payant. Lorsque vous arrivez sur la plage, il y a très peu de place pour installer sa "serviette de plage". Un conseil, soyez matinal !!!

En été, la végétation n'est plus aussi luxuriante mais les pins sont toujours là.

Les payottes ont évolué par rapport il y a seulement 10 ans. Aujourd'hui, elles sont plus intégrables dans le paysage.

L''eau limpide est d'une transparence exceptionnelle. Les fonds marins séduisent par leurs couleurs vives. Nager dans ce milieu est un grand bonheur. En face, les Iles Cerbicales sont une réserve naturelle pour préserver la faune et la flore.

A l'aube, vous pouvez vous promener le long des routes, vous allez découvrir des paysages d'une grande beauté avec les senteurs sauvages du maquis.

Massif de l'Ospédale

Il faut impérativement planifier au cours de votre séjour la découverte du Massif de l'Ospédale avec les Aiguilles rouges de Bavella. En sortant de la rocade de Porto-vecchio, vous prenez la direction vers Zonza (D 368). Attention, la route est très sinueuse mais très rapidement on monte en altitude.


Vous avez un excellent point de vue pour prendre des photographies du golfe de Porto-vecchio, puis du Massif. Nous vous recommandons de pique-niquer dans les bois au bord du barrage de l'Ospédale. Les Aiguilles de Bavella culminent à 1596 m. Le célèbre GR 20 passe par ce lieu montagnard.

En reprenant votre route vers Zonza, vous serez envoûté par la beauté sauvage du Massif. A Zonza, vous prenez la direction vers Solenzara (D 268).

Nous vous conseillons de faire une halte pour des magnifiques randonnées à travers un réseau de sentiers balisés vers les routes de Bavella, Quenza, et Aullène. Si vous aimez la préhistoire, il faut vous diriger vers l'Alta-Rocca. On peut aussi aller découvrir la Cascade de Piscia di Gallo à travers le sentier balisé.
Attention, l'air est vif et le vent souffle assez fort.

Bonifacio

Bonifacio

Elle est la plus méridionale des cités corses. Sa situation géographique à la pointe Sud de l'Ile de Beauté à 50 mn par bateau de la Sardaigne est exceptionnelle. La vieille cité est installée sur un promontoire naturel qui domine la mer. Bonifacio, située à l'extrême sud de la Corse, est la commune française la plus méridionale de la France métropolitaine. Au sud les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne située à 12 km.

La citadelle a été créée sur une falaise en calcaire sur un lieu où il était facile de se défendre. La citadelle s'étendait sur 1,6 km de long.

Au niveau de la préhistoire, on a retrouvé des traces de l'époque néolithique sur la pointe de l'Ile Corse. Le développement de l'empire romain a favorisé le développement du commerce par les voies maritimes. La recherche d'un abri maritime entre la Corse et la Sardaigne va permettre la création d'un véritable port en contrebas de la citadelle actuelle.

Après le déclin de l'empire romain, l'activité maritime baisse fortement. On situe le renouveau de cette cité avec le marquis toscain Boniface II. Il entreprend de faire construire l'actuelle citadelle à partir de 830.

Les génois vont coloniser la Corse et renforcer l'aspect défensif de la citadelle. L'implantation actuelle est le résultat de l'architecture militaire génoise.

 

Il est très agréable de flâner à travers les rues et de découvrir les vestiges d'un passé comme le Pont-levis, la rue des deux Empereurs, la place d'Armes, ...Au bout de la rue Doria, vous débouchez sur un joli panorama à contempler, en particulier, le Gouvernail de la Corse.

Vous pouvez emprunter le petit train touristique. Il part vers les parkings de la mairie. Il vous fera découvrir la vieille cité.

Le trajet dure 30 mn plus la visite de la ville. Au niveau de l'achat de vos souvenirs, il faut ramener un collier en corail rouge. Attention, le prix est fonction de sa qualité et du niveau de profondeur de sa pêche (30, 80 et 100 m). Le corail rouge "corallium rubrum" doit sa couleur rouge à l'oxyde de fer. La Corse bénéficie d'une eau exceptionnelle qui donne au corail le rouge le plus intense au monde. Les spécialistes l'appellent le corail "sang de boeuf". Pour les passionnés de la mer, il faut descendre au port de plaisance. On découvre des embarcations de tous les types.

Il est bordé par une allée de restos très sympa. Laissez-vous tenter par une promenade en mer.

Découvrez les grottes (la grotte du Sdragonato, la grotte de Saint Antoine), le gouvernail de la Corse, ... et le fameux escalier du roi d'Aragon de 187 marches. La visite dure environ 50 mn mais il faut la réaliser par beau temps, si la mer est agitée la visite des grottes est annulée.

Il y a une autre promenade à entreprendre: la visite de la Réserve naturelle des Iles Lavezzi ....avec au programme une baignade dans ce milieu protégé ... un must .


A la tombée de la nuit, vous pouvez emprunter le circuit pédestre des Falaises. Vous allez découvrir la beauté de ce paysage sauvage.

Bonifacio Ville Haute

La cité de Bonifacio a été très longtemps au centre d'un conflit entre Gène et Pise, puis à la création d'un royaume de Corse, la lutte pour obtenir sa suzeraineté a continué encore pendant des siècles.

En 1553, une lutte de pouvoir met en présence, Génois, Turc et français. Vers 1587, les attaques des babaresques sur le côtes Corses s'amplifient. En 1735, les génois contrôlent toutes les places fortes de Corse.

Le confit entre Bonifacio et la Sardaigne est à son apogé en 1766 lorsque le roi Charles Emmanuel III de Sardaigne débarque aux Iles de Boches (Iles Lavezzi, Cavallo, La Madeleine, Caprera, Saint-Stéphano, Razzoli et Spargi). Il en prend possession.

En 1767, la République de Gênes signe le "traité de Versailles" qui cède la Corse à la couronne de France en paiement des frais engagés par la France pour sécuriser l'Ile.

Au niveau démographique, en 1523, la peste noire va décimer la cité qui comptait environ 5.000 habitants. Après le passage de la peste, il restera 700 habitants. En 1730, on dénombrait 2.300 habitants. Aujourd'hui, on recense 2.700 habitants.

Aujourd'hui, le passé est encore présent à travers son architecture. Les maisons sont bâties en hauteur avec des ruelles étroites. La pierre est dominante. On retrouve les couleurs du Sud de l'Europe.

Ici et là, on peut découvrir des personnages, ... sur les murs des maisons. La préservation de l'habitat est importante, elle permet de mieux s'imprégner de ce haut lieu historique.

Les rues principales abritent les commerces, restaurants et échoppes. Le tourisme est oniprésent dans la citadelle. L'été, il y a une foule dense dans toutes les ruelles.

Cette petite église, est un lieu à découvrir. Il permet de se recueillir un instant hors de toute l'agitation extérieure.

Au gré de votre promenade, vous pouvez vous diriger vers la mer, vous allez découvrir un spendide spectacle ....... N'hésitez pas à passer dans les petites ruelles, on découvre l'âme véritable d'une ville.

Si vous continuez à marcher, vous allez découvrir l'ancienne caserne de la Légion étrangère vers la pointe. On découvre le cimetière ....

Bonifacio Randonnée

On vous recommande de faire l'une des ballades magiques le long de la côte. Vous empreintez au pied de la citadelle le sentier qui conduit vers le maquis à gauche. Le sentier n'a pas de réelle difficulté, il est pratiquable par les enfants.

Au début cela grimpe, puis après on est sur du plat. Le sentier vous fait traverser le maquis. Il est très important se suivre le sentier pour préserver le milieu naturel. A chaque avancée, vous découvrez des vues sur la côte et sur Bonifacio de toute beautée. Si le temps est dégagé, vous apercevez au loin la Sardaigne.

Au printemps, vous découvrez un maquis verdoyant où il y a des fleurs de toutes les couleurs, on est saisi pour les odeurs ...

 

Le fameux "Grain de sable" est là à votre contemplation. Vous être conquis par les couleurs des fonds marins. L'eau est d'une transparence esceptionnelle. On voit le ballet incessant les bâteaux d'excursion vers sur monument du tourisme Corse.

La blancheur du calcaire de la roche contraste avec les couleurs des fonds marins. Vous avez envie de continuer cette marche le long des falaises en direction du sémaphore et de la pointe de Sperone.

Attention, l'été il vaut mieux entreprendre cette randonnées soit le matin vers 9h soit ehn fin d'après-midi, sinon vous allez avoir très chaud.

Sur le chemin du retour, on profite des points de vue installés ici et là pour faire des belles photos.

Au pied de la Citadelle, vous avez une petite chapelle, il y a un escalier qui descend vers la plage située en contrebas.

Les Iles Lavezzi

Il faut absolument découvrir la pointe de la Corse par la mer. On découvre un autre paysage de la côte avec la perspecive de a citadelle par rapport aux falaises.

Il y a plusieurs compagnies qui proposent les deux circuits. Si vous optez vous la découverte de la réserve naturelle des Iles Lavezzi, pensez à préparer le panier du pique-nique. Vous pouvez déjeuner sur l'Ile.

Au niveau du coût, la traversée revient à 35 €/personne, les enfants de + 8 ans régle 17,50 €, en dessous de 8 ans c'est gratuit. Pour le prix du billet, vous avez droit à un parking gratuit toute la journée. Le coût du stationnement revient à 7 € à Bonifacio.

Au niveau des départs, en fonction de la saison, les heures peuvent être situées entre 9 et 10h30 pour les premiers départs. Après, il y a un départ tous les heures jusqu'à 16h30.

Au niveau des retours, ils commencent à partir de 12h30 et se terminent à 18h30.

La durée de la traversée entre Bonifacio et les Iles de Lavzzzi est d'environ 30mn. Il est conseillé de faire cette excursion lorsque la mer est belle pour éviter le "mal de mer". Lorsque vous arrivez à destination, vous voyez les rochers sortir de l'eau, on est émerveillé des couleurs des fonds marins.

On débarque du bateau, et après on suit les sentiers pour dénicher une petite plage. On découvre des paysages magnifiques ....

En 1982, une réserve naturelle est constituée autour des Iles Lavezzi pour préserver l'écosystème présent sur les Iles. En 1999, on crée la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio en intégrant la réserve des Iles Lavezzi. Actuellement, il y a la création d'un futur Parc Marin International Corso-Sarde.

 

L'archipel des Lavezzi, est composée des plusieurs îles (Porraggia, Ratino, Piana, Iles Sperduto, les Iles de Cavallo et Lavezzo) d'une superficie de 5 123 hectares et d'une altitude maximale de 50 mètres,

Un sentier conduit à l'un des cimetières érigés après le naugrage de la frégate "La Sémillante" en 1855 où l'équipage et les soldats en partance pour le front de la Crimée ont péri. Cette catastrophe marine est l'une des plus meutrières de la Marine Nationale avec + 700 marins et soldats morts.

Certaines criques abritent des plages de sable fin avec une pente douce pour aller se baigner.

Au loin, les ferrys relient la Sardaigne à l'Italie. On ne peut résister longtemps à l'envie d'aller découvrir cette île avec tous ses secrets et ses paysages. Attention, il y a des lieux où les oiseaux sont très présents.

Les rochers peuvent être glissants donc il faut toujours surveiller les enfants. Il est vivement conseillé de se protéger du soleil car gare au coup de soleil !!!!

Au loin, on aperçoit la Sardaigne qui est située à environ 8km.

Lors du retour, une excursion d'une heure vous fait découvrir les Iles Cavallo, le golfe de Spérone, la pointe de Saint Antoine, le Grain de Sable, le gouvernail de la Corse, et la grotte marine de Sdragonato.

Iles de Cavallo

On navigue vers les Iles de San Baïnzo et Ile Cavallo en direction du Golfe de Capicciola. A quelques milles de l'Ile Lavezzi, on aperçoit les îles qui sont devenus le port d'attache des milliardaires de la planète.

Cette île est constituée de rochers de granite comme l'ïle de Lavezzi d'une surface de 112 hectares avec un sommet à ..... 30 m. Cette île servait aux bergers pour faire paître les moutons.

Dans les années 1970, un homme d'affaires commencent à faire construire quelques maisons très luxieuses, puis peu à peu ce lieu est devenu un lieu à la mode. En conséquence, les milliardaires ont fait bâtir des maisons de rêve.

Cette île privée permet à ses résidents d'échapper à la médiatisation le temps des vacances.

Un effort a été réalisé par les architectes pour ne pas dénaturer l'environnement.

 

 

 

La fréquentation de ces maisons de rêve par leurs propriétaires se fait au cours de la période du mois de juillet - août. Le reste de l'année, c'est les ouvriers et le personnel qui travaillent dans ces maisons qui résident dans cette île.

Il y a quelques maisons atytiques ......

Sartene

A 13 km de Propriano, en pleine montagne se trouve Sartene"la plus corse des villes corses" selon Prosper Mérimée, Inspecteur des Monuments historiques en 1840.La vieille ville est une ancienne capitale des Seigneurs de la Rocca. Les pierres et les toits rouges des vieilles demeures austères se dévoilent à vos yeux en arrivant par la N 196. Vous empruntez l'avenue Jean Nicoli direction la vieille ville. Une fois la voiture garée, il faut se diriger vers la place de la Libération. C'est le lieu le plus animé de la cité. Il faut pénétrer dans l'église Sainte Marie pour découvrir un choeur en marbre polychrome du XIIe.

Dirigez-vous vers l'Hôtel de ville, il était l'ancien palais des gouverneurs génois puis continuez vers le quartier de Santa Anna. En passant sous la voûte, vous pénétrez dans un espace moyenâgeux. Découvrez la rue des Frères Bartoli et ses commerçants très conviviaux. Après cette petite pause très agréable, vous plongez dans les ruelles bordées de maisons de granite gris, le linge pend aux fenêtres.

La place est dominée par l'hôtel de ville et l'église Ste-Marie où sont exposées la croix et la chaîne portées par le pénitent du Catenacciu. En pleine saison, la place est noire de monde.

En passant sous la voûte, ondécouvre des boutiques où l'on vend des excellents produits Corses.

Le bd J. Nicolai vous conduit au Musée de la Préhistoire Corse. Il rassemble des collections d'objets datés de -7000 av JC au XVIe. Vous découvrez les civilisations du néolithique, l'âge du cuivre, le mégalithique, la civilisation des Torre, l'âge du fer, la période romaine, le Moyen Age, ... On vous recommande flaner dans le centre de la vieille ville, un peu à l'écart , vous allez découvrir l'architecture de ce pays de montagne.


 

GG

Mégalithes de Cauria

La région de Sartène est riche en vestige préhistorique. Nous vous conseillons de visualiser ses premiers travaux humains en visitant le site de mégalithes de Cauria.

A partir de Sartène, vous prenez la N 196 direction Bonifacio juste à la sortie de la cité, vous suivez la D 48 vers Tizzano. La route est belle. On traverse la vallée du Loreto pendant environ 10 km, puis vous tournez à gauche en montée, vous passez des villas isolées, vous continuez votre route sur une piste toujours en montée (suivez Cauria). Vous arrivez au sommet du plateau de Cauria. Vous garez votre véhicule sur les 2 aires de stationnement. Il y a un chemin sablonneux qui s'enfonce dans le maquis et les prés. Vous le prenez et suivez bien le chemin tracé par les touristes au sol, cela va vous guider vers l'alignement de Stantani et de Renaggiu et le dolmen de Fontanaccia.

Vous trouverez quelques panneaux indicateurs, mais il faut suivre le sentier vers la montagne de la Cauria d'une altitude de 276 m.
- le petit enclos de l'alignement de Stantari compte environ 20 menhirs dont certains représentent des hommes en armes (daté de l'âge du bronze).

- le dolmen de Fontanaccia est très bien conservé. La chambre funéraire mesure 2,60 m de longueur pour 1,60 m de large pour une hauteur de 1,80 m.

 

Vous continuez votre chemin à pied et vous arrivez à travers champs à l'alignement de Rinagghiu. C'est le clou du spectacle. Dans un pré où broute des boeufs corses, vous apercevez un alignement d'environ 40 menhirs de toutes les tailles.

Propriano

La ville de Propriano doit son essor économique grace à la liaison de Sartène et Ajaccio. Depuis les années 60, la population a plus que doublé, aujoud'hui, il y a 3254 habitants.

Son port de plaisance est devenu un important port de plaisance sur la côte Ouest de la Corse. En plein été, il y a des nombreux yachts.

Il existe encore une activité de pêche traditionnelle qui alimente les restaurateurs de la ville.

Le port abrite plusieurs centaines de bateaux au mouillage dans la baie de Valinco. Les touristes aiment se promener sur les pontons du port.

Le centre ville est animé avec l'artère principale où les restaurant et commerçants sont très présents.

Les plages de Propriano sont recherchées. On apprécie les différentes couleurs des fonds marins. La pente est assez douce pour apprendre à nager aux enfants. Les surfeurs apprécient l'anse qui permet de se faire des réels plaisirs au gré des vagues.

 

j

Cap Corse

Le Cap Corse est situé à l'extrémité Nord de l'Ile de Beauté. Le tour de la presqu'île fait 110 km de Bastia à Saint Florent. La route escarpée est la D 8. Vous allez découvrir les criques, des petites plages, des tours génoises et une nature sauvage.

On est toujours suspris par la transparence de l'eau de la mer Méditerranée. Les jeux de lumières entre la mer et la nature sont une pure merveille.

On voit au loin des villages montagnards, au gré des paturages, les moutons paîtrent dans les champs et dans le maquis.

Le port de Macinaggio est un port de pêche et un port de plaisance. Il est équipé d'un chantier naval. Sa position géographique dans la Baie de Tamarone permet aux bateaux de se mettre à l'abri par mauvais temps.

En 1993, sur le modèle d'un sentier réalisé sur le Continent, on commence les travaux du futur "Sentier des Douaniers" sur les commune de Rogliano, Tamarone et Barcaggio. Le projet a mobilisé les collectivités locales, la Direction Départementale de l'Equipement (DDE) et des Bénévoles afin de permettre l'accès à la mer autour de pointe du Cap Corse. Aujourd'hui, le sentier permet de relier Macinaggio à Centuri à travers 19 km, il a été ouvert au public dans son intégrité en 1998. Il faut compter 8h de marche pour le parcourir.

Le port de Macinaggio est l'un des plus importants du Cap de Corse. En fonction de la météo, les marins pêcheurs sortent pour pêcher les espèces de la mer Méditerranée.

Les plaisanciers et les véliplanchistes apprécient la baie de Tamarone. Les vents, les courants marins et la transparence de l'eau sont les éléments du succès de ce port.

Le Cap Corse est une presqu'île montagneuse où la végétation est très présente. Cependant, l'élevage des moutons et des vaches occupent une partie de la superficie. Il n'est pas rare de voir au détour d'un chemin des vaches ou des moutons en liberté ..

Saint Florent

Il faut découvrir la montagne du Cap Corse. A partir de Bastia, on emprunte la D 81 en direction du Col de Teghime puis sur la D 338 en direction de la Serra di Pigno. On grimpe à prsque 1.000 m d'altitude.

Sur la route, on croise des vaches en liberté.

Les monts apparaîsent au loin. On rentre dans les nuages, la température s'est nettement refroidie.

Le maquis est très présent, on voit des fleurs, on a les senteurs ...

 

En redescendant dans la vallée de Saint Florent, on peut apercevoir les deux côtés de la presqu'île. Un superbe panorama entre le Golfe de Saint Florent, les montagnes et la mer Méditerranée vers Bastia.

Saint Florent est situé à 23 km du Col de Teghime. On arrive par le port de plaisance. Le Golfe de Saint Florent est l'un des plus beaux de Corse. Vous pouvez visiter l'ancienne cathédrale de Nebbio.

En été, il y a des bateaux de fort tonnage amarés au port.

Si vous aimez le vin Corse, il y a l'appellation "Patrimonio" à quelques kilomètres du port.

La plongée

La mer Méditerranée est d'une grande transparence en Corse. Les plaisirs nautiques à travers la voile, la croisière sont une réalité sur l'ïle de Beauté. L'accès aux criques permet d'accéder à des plages inaccessibles par voie terrestre.

Le monde du silence est aussi une grande expérience à connaître en Corse.

Les fonds marins sont un véritable trésor de diversité. La flore est très présente mais on est impressionné par la diversité des poissons en eau peu profonde.

En fonction des golfes, voici une petite liste de poissons que l'on découvre dans les eaux Corse: denti,barracuda, loup, orphie, pagre, dorade, bogue, congre, ombrine, murène, anchois, ...

Il faut absolument faire un baptême de plongée sous-marine. Vous allez découvrir un monde jusque là inconnu. En Corse, il y a plusieurs sociétés qui vous proposent cette prestation de service. Au niveau du coût, il faut compter de 55 à 80 €.

Pour notre reportage, nous avons sélectionné la société SUB TORTUE située au centre commercial de Saint Cyprien (20137 Lecci tél: 06.22.14.58.28) au-dessus de Porto-vecchio. L'accueil a été très professionnel. En fonction de la météo et de la température de l'eau, on a programmé notre sortie le jeudi 5 mai 2011 à 14h. A peine arrivée, on se déshabille pour revêtir la combinaison de plongée. Les novices ont droit à un petit cours de plongée sur la gestuelle de base à connaître, à 14h30, on monte dans le zodiac pour nous rendre à notre point de plongée. Le zodiac va à vive allure pendant 30 mn. On mouille le bâteau en sécurité après avoir hissé le drapeau pour indiquer la présence de plongeurs dans le secteur.

Un rappel des consignes, puis les moniteurs expérimentés préparent tout le matériel .... les bouteilles sont mises à l'eau. Les moniteurs rappellent aux débutants que la formule de la découverte par le baptême est une formule basée sur le plaisir de la découverte du milieu marin. Pour chaque novice, il y a un moniteur. C'est le moment du baptême, on glisse dans l'eau, le moniteur nous récupère, il nous tient débout dans l'eau. On sent l'eau de mer pénétrer sous la combinaison, un froid vous envahie puis on ne sent plus la différence de température, le corp humain a chauffé la mince couche d'eau contre notre corps. Après avoir ajusté le poids de la ceinture de poids, on met dans la bouche le détendeur pour respirer sous l'eau.

On s'enfonce vers les profondeurs, le moniteur vous stabilise en permanence ..... on pratique la gestuelle pour communiquer .... et on ouvre les yeux .... le spectacle est grandiose ..... les 20 mn passent très vite. Vers la fin, le moniteur essaye de vous lâcher un peu en vous tenant pas la main mais l'exercice de se mouvoir sous l'eau exige des connaissances. En résumé, on a vécu un moment inoubliable.

Le GR 20

Le GR 20

Pour tous les passionnés de la randonnée pédestre, il faut un jour découvrir le fameux itinéraire GR 20. Il est long de 220 km. Il traverse le Parc régional de Calenzana à Conca. En fonction de votre niveau, il faut compter de 2 à 3 semaines pour le parcourir.

Les paysages sont magnifiques, la Corse compte + 120 sommets à + 2.000 mètres d'altitude. Vous allez découvrir des paysages où vous découvrez les animaux comme le porc sauvage, le mouflon et dans les airs le vautour gypaète.

Attention, le GR 20 peut être une expédition dangereuse. Il faut avoir la condition physique pour l'entreprendre. Chaque année, il y a des blessés par un manque de préparation physique. Il faut aussi choisir une période de l'année où les conditions météo ne sont pas trop dégradées avec un grand froid, de la neige, des vents violents, ... La période recommandée est entre le 15 juin et le 30 octobre. Après, la neige et le froid glacial rendent l'expédition très dangereuse.

Si vous recherchez un hébergement, il y a des refuges et des aires de bivouac tout le long du parcours.

Il existe des parcours pédestres moins exigeants comme le "Mare e Monti Nord" qui relie Cargèse à Calenzana et au Sud avec le "Mare e Monti Sud" qui relie Porticcio à Propriano.

 

Bastia


La capitale économique s'est développée à partir du commerce entre l'Italie et la France. Elle est devenue la place incontournable pour exporter les produits agricoles locaux vers le continent et importer les produits manufacturés.
Actuellement, 60 % du trafic des marchandises de l'Ile passe par elle. Sa position géographique lui permet d'être aussi le 1er port de transit des touristes.


L'industrie agro-alimentaire se développe et prospère. Les aides importantes financières de la France et de l'Europe ont contribué largement à la modernisation de l'Ile de beauté. Les infrastructures routières sont nettement améliorées pour favoriser la circulation des touristes et des marchandises.

Bastia a conservé à travers ses anciens quartiers (Terra Vecchia, Terra Nova) et son vieux port un charme certain. Il faut absolument aller flâner sur la place Saint Nicolas pour découvrir l'âme corse. Elle est très spacieuse et entourée par les boutiques. On a une vue sur le port commercial. En longeant le quai des Martyres de la Libération, vous voyez arriver et partir les nombreux navires chargés de touristes. Vous débouchez sur le vieux port, vous voyez les vieux immeubles du quartier Terra Vecchia avec l'église Saint Jean Baptiste. L'atmosphère méditerranéenne est très présente. Les façades de toutes les couleurs, les bateaux et la vue sur la mer ....sous un soleil, vos pas vous conduisent vers le jardin Romieu.
Vous pouvez aller jusqu'au bout de la jetée du dragon. En revenant, vous empreintez les escaliers pour vous diriger vers la citadelle. La végétation luxuriante (lauriers, pins, plantes grasses, palmiers, ..) apporte un peu de fraîcheur au moment des canicules. Vous venez de pénétrer dans le quartier Terra Nova.
Le rempart a été édifié au XVe siècle. La vue est magnifique sur la vieille ville. Vous découvrez l'architecture des anciennes maisons ...

A+

Lu 6466 fois Dernière modification le lundi, 22 juin 2015 09:41
Plus dans cette catégorie : « La Bretagne Paris »
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…