Fermeture de la Cité de la Gastronomie de Lyon

Écrit par Antonio MENDES DA PAULA
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le projet de la réhabilitation du site de l'ancien Hôpital Hôtel Dieu classé aux monuments historiques a été un sujet de polémique. Les activités hospitalières ont cessé en 2010. La direction des Hospices Civils de Lyon (HCL) avait décidé de vendre ce site exceptionnel pour financer ses travaux de modernisation de ses différents sites hospitaliers lyonnais dont le site de Grange Blanche de l'Hôpital Edouard Herriot.

Le groupe Eiffage Construction avec la collaboration de l'architecte des Monuments historiques lyonnais ont reconverti une superficie environ 30.000 m².

19 Lyon Hotel Dieu 1

Sa situation géographique de ce complexe est exceptionnelle, il est situé à proximité de la place Bellecour, de la rue de la République et du Rhône.

19 Lyon Hotel Dieu 4

19 Lyon Hotel Dieu 2

En 2010, l'UNESCO inscrit le repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. Cette reconnaissance internationale va mobiliser les énergies dans différentes régions françaises. A Lyon, certaines personnes se mobilisent pour porter un projet gastronomique, mais le Maire Gérard Collomb n'engage pas la Ville de Lyon dans ce projet. A cette époque, son attention se focalise sur le projet de construction d'un stade de football pour l'Olympique Lyonnais.

La "capitale de la Gastronomie française" a présenté un projet sans ambition qui a été rejeté par le gouvernement en 2013. En conséquence, plusieurs villes annoncent comme Dijon leur volonté de créer un pôle de la gastronomie régionale. Dès lors qur Lyon ne porte pas un vrai projet culturel autour de la gastronomie, l'Etat français a privilégié la constitution d'un réseau de villes.

19 Lyon Hotel Dieu 5

La manne touristique que va générer cette activité culturelle a abouti après l'annonce tardive de la Ville de Lyon à répartir le thème de la Gastronomie française en un réseau des cités de la Gastronomie autour de plusieurs pôles: Dijon sera axé sur la culture de la vigne et du vin, Paris Rungis sera axé sur le développement et l'animation des marchés, Tours sera axé sur les sciences humaines et sociales et Lyon sera axé sur la nutrition et la santé

19 Lyon Hotel Dieu 96

Au niveau de l’implication financière, des collectivités territoriales ont apporté 5 millions € (Métropole de Lyon 3 millions € & Ville de Lyon 2 millions €), l'Etat 1 million € et le secteur privé + 10 millions €). A la lecture des chiffres, l'engagement locale représente seulement 31 % !!!

A titre de comparaison, l'étude de la Cour des Comptes Régionales & territoriales dans son rapport intitulé "Les soutiens publics à l'Euro 2016 en France" mentionne pour Lyon:

Extrait:

" ..Le stade de Lyon ....Le coût total du stade s’élève à 410 M€ hors aménagements, soit 6 927 € par place. Il représente le plus onéreux des stades bâtis ou rénovés dans la perspective de l’Euro 2016.....Face aux difficultés de financement, le département du Rhône a garanti, en octobre 2013, 40 M€ d’obligations souscrites par le groupe de construction, et la Caisse des dépôts et consignations a souscrit à une émission obligataire du club à hauteur de 32 M€....Au total, les acteurs publics sont intervenus pour sécuriser 20 % du plan de financement du stade....Au total, le prix d’achat des terrains publics de l’emprise du Parc OL et la contribution à l’aménagement de ses abords auront représenté pour le club un coût de 24,2 M€, soit 56 €/m² de terrain public vendu. Les acteurs publics ont pour leur part investi 161 M€, soit 424 €/m²..."

En résumé, les collectivités territoriales lyonnaises ont investi 97 % dans le stade de Lyon à Décines et 3 % pour le projet de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon.

Dans le dossier de présentation de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon d'avril 2019, on peut lire:

Extrait:

"David Kimelfed, Président de la Métropole de Lyon: L’excellence de la gastronomie lyonnaise, notre art de vivre à la française reconnu au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, c’est ce que la métropole de Lyon a de plus typique et de plus universel. C’est ce qui fait sa renommée. La Cité Internationale de la Gastronomie sera son emblème, sa vitrine pour le monde entier. ... Elle aura aussi pour mission de porter à ébullition notre savoir-faire, des célèbres « bouchons » aux chefs étoilés, sans oublier toute une filière ancrée dans le territoire et soucieuse de la qualité de ses produits....La Cité sera l’un des acteurs clés de la stratégie métropolitaine pour une alimentation saine et durable à l’horizon 2020. Un espace dédié à la promotion du bien-manger permettra de réfléchir sur la meilleure façon de se nourrir et d’encourager les vocations par la valorisation des métiers et des savoir-faire ...Du champ à l’assiette », la Métropole de Lyon encourage le développement des initiatives et l’entrepreneuriat innovant, dans la première région alimentaire de France. La Cité vient couronner un écosystème dynamique : du Sirha, 1er salon en termes de visites sur la métropole, en passant par le Lyon Street Food festival ou encore la multiplication des tiers-lieux culinaires, c’est toute une filière autour de la gastronomie et du modèle alimentaire français qui se développe.
La Métropole de Lyon est fière d’ouvrir les portes de La Cité Internationale de la Gastronomie, un lieu résolument ouvert aux habitants et tourné vers l’international, un nouvel espace vecteur de développement économique et de rayonnement pour notre territoire. Fort du succès du musée des Confluences et de Lugdunum l’ancien musée gallo-romain, ce nouvel équipement culturel du mandat montre l’attachement de la Métropole à la culture et l’art de vivre comme facteur d’attractivité et de rayonnement."

" Gérard Collomb, Maire de Lyon: .... À Lyon, bien manger fait partie de notre art de vivre et la diversité des tables en témoigne, bouchons, bistrots de quartier ou restaurants étoilés offrant une très large palette de saveurs. La place de la gastronomie dans notre territoire se traduit aussi par la réputation de ces entreprises artisanales dont les Halles Paul Bocuse restent la vitrine ..C’est la richesse de cet écosystème que va refléter et promouvoir notre Cité Internationale de la Gastronomie, en prenant comme thème central les liens
entre nutrition et santé....Sa légitimité, Lyon la tient de son histoire, de sa culture. Elle la tient aussi de son dynamisme et de sa volonté d’être toujours à la pointe de l’innovation ..que l’excellence lyonnaise continue de rayonner en France et dans le monde."

A la lecture de ces écrits par rapport à la réalité des investissements réalisés, on peut comprendre l'écart entre la parole et la réalité des faits de certains décideurs politiques.

Le samedi 19 octobre 2019, la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon a été inaugurée dans le Grand Hôtel Dieu.

19 Lyon Hotel Dieu 99

19 Lyon Hotel Dieu 91

19 Lyon Hotel Dieu 93

La Cité est installée dans la plus ancienne partie de l'ancien hôpital appelé Notre Dame de la Pitié du Pont du Rhône à la Renaissance (ou Grand Hôtel-Dieu). Une surface d'environ 4.000 m² est dédiée sur 4 étages. Le parcours du goût a été initié avec la volonté d'éduquer les visiteurs à l'alimentation saine et responsable. L'idée est de proposer sous la forme ludique des animations pour communiquer sur les bonnes pratiques alimentaires. Le goût sera mis en valeur à travers des expositions temporaires thématiques.

Plusieurs espaces numériques ont été aménagés comme dans l'espace "Bon appétit", "A table" et la galerie de l'Atlas mondial de la gastronomie. On évoque les figures locales de la cuisine lyonnaise à travers les Mères lyonnaises et Paul Bocuse. Des animations numériques proposent aux visiteurs de composer une recette virtuelle. Enfin, il y a un espace dédié à la restauration. Les visiteurs pourront assister aux différentes étapes d'un lieu de restauration avec la préparation en cuisine des ingrédients d'une recette et sa cuisson. En théorie, il est prévu la possibilité de réaliser des échanges entre les visiteurs et les professionnels (maraicher, chef ...). Il y aura la possibilité de dégustation (3 pièces + 1 verre de vin) à 12 €.

19 Lyon Hotel Dieu 991

L'objectif fixé est d'atteindre le chiffre de 300.000 visiteurs/an soit le chiffre que réalise le Musée des Beaux Arts de Lyon, le plus fréquenté de la région lyonnaise. Ce projet est assez similaire à la Cité du Vin de Bordeaux avec une thématique différente. Depuis son lancement, sa fréquentation annuelle est supérieure à 400.000 visiteurs. Lors de sa fermeture de la Cité de la Gastronomie, on a comptabilisé à peine 150.000 visiteurs avec une importante part de scolaire et d'entrée gratuite !!!

19 Lyon Hotel Dieu 992

En 2020, les commerçants installés sur le site espèrent une nette hausse de la fréquentation pour assurer le seuil de rentabilité et ainsi la pérennité du site.

19 Lyon Hotel Dieu 996

M. David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon,avait indiqué qu'avec la cité "est créée un lieu culturel et de découverte, avec par exemple un volet important nutrition-santé ". Le choix du groupe espagnol Magma Cultura avait été entériné pour gérer l'exploitation de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon.

La thématique de la nutrition & santé n'apparaissait pas très porteuse pour atteindre l'objectif annoncé de 300.000 visiteurs/an. La conception des 4.000 m² a été confiée au cabinet anglais Casson Mann qui a œuvré à la Cité des Vins de Bordeaux et à l'expertise lyonnaise du Musée des Confluences.

Les nouvelles technologies sont employées afin d'accompagner les familles de manière ludique à confectionner des recettes virtuelles. Un espace est réservé à la présentation des grands noms de la cuisine lyonnaise  comme les Mères Lyonnaises, Paul Bocuse .. Un espace payant permet de déguster des recettes réalisées en direct par des équipes de cuisiniers.

Une réflexion avait établi la nécessité d'organiser des expositions temporaires, des ateliers et des conférences pour des échanges entre les professionnels de la restauration et les producteurs locaux.

20 Cite de la Gastronomie Lyon Fermeture 6 juillet 2020 1

Au niveau des attentes du public, le ressenti sur la présentation de la cuisine lyonnaise est bon, mais beaucoup de visiteurs sont passés à côté de la découverte de l'Atlas de la Gastronomie. L'espace "Les Halles" permet aux familles de confectionner de manière virtuelle des recettes. Il a été apprécié.

Au niveau des points négatifs, le coût d'accès à la Cité à 12 € est jugé trop élevé. Le fait de devoir encore payer dans l'espace dégustation 12 €:pers. n'a contribué à son succès. A la Cité du Vin de Bordeaux, il est proposé dans le prix du billet d'entrée, un verre de dégustation, à Lyon, il a manqué une dégustation dans le prix d'entrée pour obtenir un bouche à oreille favorable.

En conséquence, la fréquentation de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon n'a jamais décollé. La crise sanitaire avec la fermeture a précipité le groupe espagnol à arrêter son exploitation dans les conditions actuelles du cahier des charges.

20 Cite de la Gastronomie Lyon Fermeture 6 juillet 2020 2

Cité Internationale de la Gastronomie Lyon

4 Grand Cloître du Grand Hôtel-Dieu 69002 Lyon

Horaires: Fermé depuis le 6 juillet 2020

Tarifs: adulte 12 €, Jeune (-16 ans) 8 €, enfant (-5 ans) gratuit

Antonio MENDES DA PAULA

Lu 280 fois Dernière modification le mercredi, 08 juillet 2020 14:29
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…